Des «cadeaux» pour le Capitole

Jean Pilote, neveu de l'ancien gérant Guy Cloutier,... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Jean Pilote, neveu de l'ancien gérant Guy Cloutier, a connu René Angélil, à Jonquière, alors qu'il était membre des Baronets.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La renaissance du Capitole de Québec doit «énormément» au couple René Angélil - Céline Dion, estime son président-directeur général Jean Pilote. Lors de la réouverture de la salle de place D'Youville, le 21 novembre 1992, après une fermeture de 10 ans, la chanteuse y avait donné une série d'une dizaine spectacles à guichets fermés.

«Ce n'était pas une période facile pour nous. Même si elle n'était pas encore la star internationale que l'on connaît, de l'avoir eue comme premier artiste a contribué à la notoriété et au succès du Capitole. On leur doit beaucoup. C'est un souvenir incroyable», explique M. Pilote, précisant que le gérant ne formait pas alors un couple officiel avec la chanteuse.

Homme de coeur

Sans être un intime du disparu, Jean Pilote se souvient d'un homme «d'une grande finesse, d'une grande classe et surtout d'une grande générosité» pour son entourage. «Lorsque ma mère est décédée, il y a trois ans, il avait pris la peine de m'appeler pour m'offrir ses condoléances. Il était extrêmement attentionné envers tout le monde. C'était un homme d'affaires, mais ce n'était pas l'argent qui primait. C'était un homme de coeur.»

Membre des Baronets

M. Pilote, neveu de l'ancien gérant Guy Cloutier, a connu René Angélil, à Jonquière, alors qu'il était membre des Baronets. «J'avais à peu près 10 ans. Guy travaillait avec le groupe. Il était venu chez nous manger la tourtière de ma mère. Chaque fois qu'il venait au Saguenay, il lui téléphonait et passait en manger.»

Céline Dion était revenue au Capitole, pour une série de cinq spectacles, en septembre 1995, à la suite de sa victoire au concours Eurovision. Un autre «cadeau», se souvient-il.

Depuis, même si les spectacles de la star à Québec ont été présentés sur les Plaines, René Angelil aimait venir casser la croûte au Il Theatro, le restaurant du Capitole. Il lui arrivait de réserver l'établissement pour des soirées privées. «Après le spectacle de Céline, pour le 400e de Québec, il avait réservé le restaurant au complet pour toute l'équipe, au moins une cinquantaine de personnes, dont Ginette Reno et Jean-Pierre Ferland. Lui, il était parti en jet après le spectacle.

«Lorsqu'il a reçu l'Ordre national du Québec, en 2009, il avait également réservé pour la soirée le restaurant pour une centaine de personnes.»

René Angélil raffolait des pains de viande de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

René Angélil raffolait des pains de viande de Simon Wilson, l'ex-patron du Pat Retro. En 2008, un reportage projeté avant le spectacle de Céline sur les Plaines avait valu des retombées inimaginables au restaurant de la rue de Bergerville.  

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Ses adorés pains de viande de Pat Rétro

Tombé amoureux des pains à la viande et des frites de Pat Rétro, à la fin des années 80, René Angélil s'est transformé au fil de sa carrière en «ambassadeur» de ce casse-croûte de Sillery. «Il a fait notre publicité partout autour de lui. Il en parlait à tout le monde», se souvient le fondateur de l'établissement, Simon Wilson.

À l'époque, M. Wilson avait fait installer dans son restaurant un scopitone, une machine projetant des prestations filmées de chanteurs québécois, en noir et blanc, sortes de vidéoclips avant l'heure. Parmi les artistes en vedette, Les Baronets, avec un certain René Angélil. La machine comptait quatre chansons du groupe, toutes des versions françaises de succès des Beatles, dont C'est fou mais c'est toux et Twist et chante.

M. Wilson ne se doutait pas que cette idée allait contribuer à attirer René Angélil et Céline Dion à son restaurant pour la première fois en 1987. Ce ne devait pas être la dernière.

«Un journaliste d'Échos Vedettes, Denis Méthot, était venu me voir pour me dire qu'il viendrait plus tard en après-midi avec Céline Dion et René Angélil. Il voulait leur montrer les scopitones, ils n'avaient jamais vu ça. J'ai pensé à un canular, surtout qu'ils n'étaient pas là en après-midi. Vers 18h, ils sont arrivés, Mme Dion, Céline et René.

«René m'a commandé un pain de viande, un deuxième, puis un troisième, poursuit-il. Ils sont tellement bons, qu'il m'a dit, ça se mange tout seul. J'étais dans le jus, je n'avais pas trop le temps pour leur parler. Avant de partir, il m'a dit qu'il allait revenir.»

Chose promise, chose due. Un an plus tard, René Angélil réservait le Pat Rétro pour «un party intime», en fin de soirée, avec une vingtaine d'amis. 

Publicité monstre sur les Plaines

Souvent, lors de ses passages à Québec, Angelil donnait un coup de fil à Simon Wilson pour faire livrer à son hôtel son adoré combo pain de viande-frites. Même qu'un soir, ses employés ont cru à une blague lorsque l'imprésario a téléphoné de Floride pour les faire découvrir à un ami, descendu au Château Frontenac. «Mes employés ne le croyaient pas, il pensait que c'était moi qui leur faisait une joke. Ils lui ont fait des farces plates.»

Lors du spectacle de Céline sur les Plaines, lors du 400e de Québec, un reportage sur la chanteuse, projeté avant le spectacle, avait valu des retombées inimaginables au restaurant de la rue de Bergerville. «Je croyais qu'il enlèverait le bout où lui et Céline parlaient de Pat Rétro, pendant cinq minutes. Mais non, il l'avait laissé. J'ai eu une publicité sur écran géant devant 100 000 personnes. J'ai été envahi de clients pendant deux mois.»

Lorsque le couple a lancé, avec peu de succès, la chaîne de restaurants Nickels, dont il ne reste qu'un ou deux établissements dans la région de Montréal, René Angélil a sollicité l'accord de Simon Wilson, son concept s'inspirant de Pat Rétro, mais dans une enveloppe «plus moderne, plus rock'n'roll».

«Il m'a demandé de ne pas être choqué, qu'il n'allait pas me copier. Il voulait seulement m'en parler avant. Je ne connais pas beaucoup de monde qui aurait pris la peine de venir me voir pour ça. J'étais estomaqué», raconte M. Wilson, qui a vendu son restaurant en 2008.

«C'était un gars vrai en tabarnouche, d'une générosité exemplaire. Il ne jouait pas de jeu. Quand il t'aimait, il t'aimait; quand il t'aimait pas, il t'aimait pas.»

Les mots d'Angélil

René Angelil était un amoureux de la ville de Québec. Il y est venu souvent avec sa protégée devenue sa femme, Céline Dion. Et la plupart du temps, c'est lui qui accordait les entrevues. Voici quelques déclarations faites au Soleil au fil des ans.

17 janvier 1993

«Le point marquant dans la carrière de Céline aux États-Unis, c'est ici à Québec qu'il s'est produit. Son premier disque en anglais vient de sortir, et j'apprends que la convention internationale annuelle de Sony doit se tenir à Québec. Mais il ne devait pas y avoir, au cours de cette convention, de présentations de shows. Mais j'ai tellement insisté...» 

***

16 novembre 2007

«Ce sera un spectacle avec beaucoup d'artistes, dont la dernière prestation sera celle de Céline Dion. [...] On espère présenter un spectacle dont les gens vont se souvenir longtemps. Mais de dire que ce sera le clou du 400e, ce ne sont pas mes mots. On n'a jamais eu ce genre de prétention dans quoi que ce soit qu'on fait. Ce n'est pas mon langage. Elle n'est pas seule, Céline, dans le monde. Et il y a beaucoup d'autres spectacles dans la programmation du 400e.»

***

5 juillet 2008

«Je ne voudrais pas que les gens pensent que Céline est plus compliquée que les autres artistes. C'est plutôt le contraire. En plus de donner un spectacle gratuit, elle a décidé de ne se prendre aucun cachet.»

***

22 août 2008

«On pense que tout le Québec rêve de voir Céline chanter avec Ginette Reno. Mais ce n'est que la cerise sur le sundae!» 

***

18 juin 2009

«Je pense que Québec mériterait une équipe de la LNH [Ligue nationale de hockey] et un nouveau Colisée. On sent l'engouement pour le hockey ici à Québec.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer