Blackstar: l'oeuvre-testament de Bowie

Dans le vidéoclip de Lazarus, Bowie, les yeux... (Image tirée du vidéoclip de Lazarus)

Agrandir

Dans le vidéoclip de Lazarus, Bowie, les yeux bandés, des boutons en guise de pupilles, est couché sur un lit d'hôpital, tandis qu'un autre Bowie sort du placard pour aller rédiger on ne sait quoi - son testament?

Image tirée du vidéoclip de Lazarus

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Il a toujours fait ce qu'il voulait faire. Et il voulait le faire à sa façon et il voulait que ce soit la meilleure des façons. Sa mort n'a pas été différente de sa vie - une oeuvre d'art. Il a fait Blackstar pour nous, son cadeau de départ.»

Les mots sont du réalisateur et complice de longue date de David Bowie, Tony Visconti. Au lendemain de la disparition du Thin White Duke, le 25e et ultime album de l'artiste prend un tout autre sens.

«Je savais depuis un an que c'était la manière dont ça se passerait, écrit encore Visconti, dans sa page Facebook. Néanmoins, je n'y étais pas préparé. Il était un homme extraordinaire, plein d'amour et de vie. Il sera toujours avec nous. Pour l'instant, il est approprié de pleurer.»

David Bowie a toujours été un artiste jusqu'au bout des ongles, avec un sens du mystère et un sens certain du spectacle. Pour l'album The Next Day, qui marquait son retour en studio après une longue absence d'une décennie, il avait lancé les premiers indices d'un nouvel enregistrement dans son site Web, le jour de ses 66 ans. Pour Blackstar, il avait annoncé depuis longtemps la date de sortie, qui concordait une fois encore avec son anniversaire. Seulement, personne n'avait vu le sous-texte de l'oeuvre ou pu prédire qu'il s'agissait de son testament discographique. Y compris des amis proches, comme Brian Eno.

Ce dernier a fait une déclaration publique pour raconter comment il a été chaviré par les événements : «La mort de David a été une entière surprise, comme tout ce qui lui est lié.» Eno a également relaté comment les deux hommes échangeaient des courriels, souvent ponctués d'humour, où ils signaient avec des noms inventés.

«J'ai reçu un courriel de [David] il y a sept jours. C'était amusant, comme toujours, et surréel, avec des jeux de mots, des allusions et tous les trucs habituels que nous faisions. Ça se terminait avec cette phrase : "Merci pour les bons moments, Brian. Ils ne pourriront jamais." Et c'était signé Dawn ["Aube"]. Je réalise qu'il me disait au revoir.»

Adieux prémédités

Blackstar n'a rien à voir avec les oeuvres posthumes que le milieu du rock et de la pop nous a habitués. L'enregistrement est tout ce qu'il y a de plus prémédité et les fans, qui n'avaient pas encore fini de digérer cette oeuvre dense, y découvrent des références à l'ensemble de la carrière de Bowie, une nouvelle signification au titre, à la pièce Dollar Days ou encore au simple Lazarus, qui s'ouvre sur les lignes «Look up here, I'm in Heaven/I've Got Scars That Can't Be Seen/I've Got Drama, Can't Be Stolen/Everybody Knows Me Now ["Regardez ici haut, je suis au ciel/J'ai des cicatrices qui ne peuvent être vues/J'ai des drames qui ne peuvent être volés/Tout le monde me connaît maintenant"].» Lazarus s'accompagne d'un vidéoclip sombre, où Bowie, les yeux bandés, des boutons en guise de pupilles, est couché sur un lit d'hôpital, tandis qu'un autre Bowie sort du placard pour aller rédiger on ne sait quoi - son testament?

Pour son autre complice, le chorégraphe Édouard Lock, certes, David Bowie a orchestré brillamment sa sortie. Mais plus que l'idée d'avoir fait une oeuvre d'art de sa mort, ce qui le touche, c'est combien, jusqu'à la toute fin, Bowie a su être pertinent.

«Ce qui me frappe de ce projet, c'est qu'il est puissant, a-t-il indiqué au Soleil. Ce n'est pas le projet de quelqu'un qui se résigne. Au contraire, c'est vital, c'est vivant, c'est rempli d'idées : la réaction critique à cet album est l'une des meilleures qu'il a jamais reçues, ça se tient au-delà de tout ce qui s'est passé après. Il était donc en pleine possession de ses moyens artistiques. Il n'y avait pas de baisse, ce n'était pas un simple au revoir. C'était quelque chose qui s'est passé avec autant de puissance que les autres oeuvres qu'il a pu créer avant.»

Partager

À lire aussi

  • David Bowie, le musicien caméléon, s'éteint

    Sur scène

    David Bowie, le musicien caméléon, s'éteint

    Le musicien légendaire David Bowie, mort dimanche d'un cancer à l'âge de 69 ans, a su allier musique populaire et expérimentations pour s'affirmer... »

  • <em>Blackstar</em>, la surprise de Bowie

    Disques

    Blackstar, la surprise de Bowie

    Alors qu'il célèbre vendredi son 69e anniversaire de naissance, David Bowie offre un cadeau à ses fans en levant le voile sur son nouvel... »

  • Le chanteur David Bowie est décédé d'un cancer (vidéo)

    Arts

    Le chanteur David Bowie est décédé d'un cancer (vidéo)

    David Bowie, le chanteur rock dont la carrière aura duré cinq décennies, est décédé dimanche à la suite d'une bataille avec le cancer. Il était âgé... »

  • Bowie en 10 chansons légendaires

    Sur scène

    Bowie en 10 chansons légendaires

    De Space Oddity à Blackstar en passant par Ziggy Stardust, plusieurs chansons de David Bowie figurent déjà au zénith de la pop... »

  • Les trois haltes de Bowie à Québec

    Sur scène

    Les trois haltes de Bowie à Québec

    Durant sa longue carrière, David Bowie ne s'est arrêté que trois fois à Québec. Si ses visites ont été rares, elles n'ont jamais été banales,... »

  • Cérémonie privée pour David Bowie

    Sur scène

    Cérémonie privée pour David Bowie

    La famille du chanteur David Bowie a fait savoir jeudi qu'elle préparait «une cérémonie privée» en sa mémoire, sans en préciser l'endroit ni la date,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer