Alaclair Ensemble: faire bouger les foules

Alaclair ensemble a l'intéressante propriété de se décomposer et de se... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alaclair ensemble a l'intéressante propriété de se décomposer et de se recomposer au gré des spectacles. Les projets en solo ou en duo n'empêchent pas les membres d'être liés par un réel plaisir d'être sur scène et de faire de chaque prestation un marathon électrisant. Prochain rendez-vous le 28 janvier, au Cercle.

C'est Claude Bégin et Eman qui se pointent le nez au rendez-vous. Québec semble figée dans un éternel mois de novembre particulièrement moche alors que, devant le Cercle, une carcasse de caribou gît dans la boîte d'un pick-up.

Malgré l'ambiance un peu sinistre, les deux amis s'animent à l'idée de bientôt remonter sur leur scène préférée. «C'est la meilleure salle. Le système de son est juste génial pour ce qu'on fait», indique Claude Bégin.

Alaclair assume toujours son autodéfinition de troupe de postrigodon bas-canadien qui colle si bien au temps des Fêtes. Le groupe a donné une prestation au festival Noël dans le parc, à Montréal, au début du mois. «Nos enfants et nos blondes étaient là, tout le monde dansait», raconte Bégin. «On était dans des cabanes dans un parc [celui des Compagnons-de-Saint-Laurent], fallait se réchauffer», ajoute Eman.

Le party sera moins familial au Cercle, puisque la prestation débutera à 22h, mais s'annonce tout aussi endiablé. «C'est sûr que ça va brasser», promet Eman. «Notre but est de faire bouger des foules», renchérit Bégin. «Souvent, je vais voir le soundman et je lui dis de monter le son, parce qu'en show, les gens ne sont pas là pour découvrir les textes.»

Fidèles à leurs habitudes, ces messieurs se laisseront emporter par l'inspiration du moment et n'auront pas de liste de chansons prédéterminée. «Seulement une intro et quelques liens qu'on va glisser dans le show», indique Claude Bégin. Les interventions théâtrales, qui font partie de la signature d'Alaclair, sont une initiative de Robert Nelson et Maybe Watson, «des bestioles de scène», illustrent-ils.

«On faisait tous des shows avant et on ne mettait pas vraiment l'accent sur le théâtre et les costumes. On s'est tous crinqués, finalement», constate Bégin. «On est six sur scène qui ne peuvent rien faire d'autre que chanter, puisqu'on ne joue pas d'instruments, alors on s'est mis à inventer des trucs», ajoute Eman.

«Rester minces dans l'absurdité»

Des ajouts physiques, qui tiennent à la fois du cirque et de la séance d'aérobie, ont transformé leurs prestations en véritables séances d'entraînement. «Ramener l'aérobie et rester minces dans l'absurdité», résume Bégin en esquissant un sourire. «Juste chanter, au débit où on va, c'est déjà assez cardio, relève Eman. Si ça fait un mois ou deux qu'on a pas fait de show, on est racké après.»

Comme des athlètes, ils tentent constamment de battre leurs records de vitesse. Leur discipline, la diction. Le défi, suivre la machine. La mémoire, elle aussi, doit suivre. «Kenlo pourrait faire le show tout seul. Il fait les verses impossibles et a une mémoire incroyable. S'il manque quelqu'un, c'est généralement lui qui saute dans l'arène», indiquent les deux artistes, en ajoutant que Robert Nelson remporte la palme de la vitesse.

Le groupe est à géométrie variable. À la fête nationale, par exemple, Claude Bégin, Maybe Watson et Robert Nelson étaient sur les plaines d'Abraham, Eman et Vlooper étaient à Laval et Kenlo était DJ à Montréal. «Collectivement, on a sûrement battu un record de spectateurs», notent-ils.

Ils auront peut-être de nouvelles pièces à soumettre au public le 28 décembre, puisqu'ils sont en pleine préparation de leur quatrième album. «Je ne sais pas si on va en faire à ce moment-là, parce qu'on va sûrement faire un lancement plus officiel. On a déjà un album, mais on va le peaufiner pour amener ça à l'endroit où on veut», indique Eman.

***

Vous voulez y aller?

Qui : Alaclair Ensemble

Quoi : Le pestacle du Nouvel An bas-canadien

Quand : lundi 28 janvier à 22h

Où : Le Cercle, 228, rue Saint-Joseph Est

Billet : 15 $

Info : lepointdevente.com ou 581 981-8686

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer