Jeunes voix de Noël avec les Petits Chanteurs

Les Petits Chanteurs avaient rendez-vous mercredi avec les... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les Petits Chanteurs avaient rendez-vous mercredi avec les Violons du Roy, dirigés avec calme et précision par le chef Mathieu Lussier.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Si les noëls traditionnels n'ont pas d'âge, c'est encore plus vrai lorsqu'ils sont chantés par des enfants. Manifestement, les quelque 100 voix de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Québec préparées par la directrice Céline Binet ont fait souffler un vent de jeunesse et de fraîcheur sur ces refrains familiers, mercredi soir à la salle Raoul-Jobin.

Ce concert venait clôturer toute une année de célébration marquant le 100e anniversaire de l'institution d'enseignement. Il y a quelques jours, les jeunes chanteurs partageaient la scène avec l'Orchestre symphonique de Québec à la cathédrale. Cette fois, ils avaient rendez-vous avec les Violons du Roy. Ce large effectif était confié au chef Mathieu Lussier, qui l'a dirigé avec calme et précision.

De leurs voix de soprano et d'alto justes et solides, les Petit Chanteurs, accompagnés par un petit groupe de voix d'hommes, ont interprété à quatre voix les Ça, bergers!, Il est né le divin Enfant et autres Nouvelle agréable avec une assurance et une discipline belles à voir et à écouter. Je ne me rappelle pas avoir entendu l'harmonisation de Raymond Daveluy du Sainte nuit mise en valeur par des aigus aussi justes et aussi souples (cet arrangement, il faut également le souligner, mettait en valeur les superbes jeux de l'orgue du Palais Montcalm). Si j'avais un commentaire à faire à propos de ces noëls, c'est qu'on en avait inscrit trop peu au programme.

Les Violons du Roy, histoire d'initier leurs jeunes invités au répertoire baroque qui leur est cher, avaient choisi de présenter deux CoronationAnthems de Handel. The King Shall Rejoice, présenté en fin de concert, avec trois trompettes et les timbales, ne manquait pas de panache. Les enfants maîtrisaient parfaitement les parties qui leur avaient été confiées. Dans certains mouvements, comme le Glory and GreatWorship, la préparation des hommes laissait toutefois à désirer. On sentait un effort évident chez les ténors.

Le public, avec raison, a salué très chaleureusement la prestation des Petits Chanteurs. L'ovation a été suivie, en rappel, d'une exécution des Anges dans nos campagnes aussi joyeuse que triomphante.

Les nöels instrumentaux de l'époque baroque de Marc-Antoine Charpentier et de Michel Corette, qui figuraient également au programme, ont été livrés avec simplicité et sobriété. Les Violons du Roy et leur chef Mathieu Lussier, portés par une sorte de joie sereine, affichaient une remarquable détente.

LES VIOLONS DU ROY.

Avec la Maîtrise des Petits Chanteurs de Québec.

Direction : Mathieu Lussier, chef d'orchestre; Céline Binet, chef de choeur. M.-A. Chapentier : Noëls pour les instruments, H.534. M. Corrette : 5e Symphonie de Noël en la mineur. G.F. Handel : Let Thy Hand Be Strengthened, Coronation Anthem No 2, HWV 259; The King Shall Rejoice, Coronation Anthem No 3, HWV 260. Noëls traditionnels harmonisés par R. Daveluy (Ça, bergers!, Nouvelle agréable, Sainte nuit, Il est né le Divin Enfant, Les Anges dans nos campagnes). Mercredi soir à la salle Raoul-Jobin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer