Virage sensible au 17e Mois Multi

Le spectacle Gloria de Mykalle Bielinski... (Ulysse Del Drago)

Agrandir

Le spectacle Gloria de Mykalle Bielinski

Ulysse Del Drago

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Mois Multi dévoile quatre spectacles de sa 17e mouture, la première sous l'égide de la nouvelle commissaire, Ariane Plante. Celle-ci souhaite réfléchir les arts multi et électroniques comme manière de réenchanter le monde et nous propose d'abord de l'observer, dans toute sa complexité et sa beauté, et de nous laisser happer.

«Ça donne des oeuvres qui sont dans la lenteur, le paysage, la dérive, des oeuvres contemplatives, dans des univers très intimes, près des artistes. On veut ramener les arts multidisciplinaires et électroniques au coeur de l'humain», indique-t-elle.

La présentation du Voyage d'hiver de Keith Kouna, en prélude du MM17 les 29 et 30 janvier, avait été annoncée il y a quelques semaines. «C'est une pièce assez sombre, mais je trouve que derrière ça, il y a quelque chose de très lumineux. Il fait le pont entre le désenchantement et le réenchantement», souligne Ariane Plante. L'auteur-compositeur-interprète, en résidence pendant le festival, proposera aussi une pièce inspirée de son immersion le 20 février.

Le Festival international d'arts multidisciplinaires et électroniques organisé chaque mois de février par les Productions Recto-Verso s'ouvrira officiellement les 3 et 4 février avec Gloria, un concert immersif de Mykalle Bielinski. Encerclé par des écrans sur 360 degrés, le public sera immergé dans les images de synthèse de paysages grandioses, bercé par les chants de l'artiste à la voix sublime. «Elle est vraiment souveraine de cet espace où elle crée des polyphonies avec des pièces du répertoire liturgique», explique la commissaire.

Pour Blind Cinema, présenté les 5 et 6 février, la Britannique Britt Hatzius travaillera avec deux groupes de 30 enfants. Les spectateurs auront les yeux bandés pendant la projection d'un film qui leur sera décrit sur le vif par les enfants placés derrière eux. «C'est la rencontre de l'imaginaire de l'enfant et de celui du spectateur, qui ne verra jamais le film», indique la commissaire. 

Pour la famille

Le pavillon des immortels heureux (11 au 14 février), de Marcelle Hudon et Maxime Rioux, est un court spectacle pour toute la famille, entre concert, spectacle de marionnettes et installation. «Par des basses fréquences inaudibles, les artistes font bouger des automates miniatures, qui font des sons percussifs et laissent des ombres sur des écrans de papier», décrit Ariane Plante.

Les 17 et 18 février, l'Américain Zachary Oberzan présentera son solo Tell Me Love Is Real. «Guitare à la main, à travers une histoire très personnelle, il ranime sur scène des fantômes de personnalités connues comme Whitney Houston, Serge Gainsbourg, Bruce Lee, et colle à ça des extraits de ses films fétiches, des vidéos amateurs. Ça donne lieu à une performance pleine d'humour et en même temps très fine.» 

La programmation complète sera dévoilée le 14 janvier. Le Mois Multi se déroulera du 3 au 27 février à la salle Multi et au studio d'essai de la coopérative Méduse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer