Choeur polyphonique de Lévis: rassemblé par la musique

Louise Courville chante depuis près de 15 ans... (Le Soleil, Pascal Ratthe)

Agrandir

Louise Courville chante depuis près de 15 ans à dans le Choeur polyphonique de Lévis. «On n'est pas des professionnels, mais on arrive à un excellent calibre», dit-elle.

Le Soleil, Pascal Ratthe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «C'est notre amour de la musique qui nous lie, tellement qu'on ignore les provenances ou les professions des autres membres du choeur. On se connaît par nos voix, nos caractères, notre engagement», explique Louise Courville à propos du Choeur polyphonique de Lévis, dans lequel elle chante depuis près de 15 ans.

La soprano, qui a pris sa retraite de l'enseignement collégial cet été, assure également la présidence du conseil d'administration pour une dernière année. Et toute une année, puisque le choeur fondé par Thérèse Morin  célèbre son quart de siècle.

Bon an, mal an, une soixantaine de choristes composent la chorale lévisienne. «La plus jeune n'a pas 20 ans, c'est la petite-fille d'une choriste. Il y a plusieurs couples, des parents et des enfants. C'est presque familial», indique Mme Courville.

Ils chantent à l'église Notre-Dame-de-Lévis et répètent à l'école Marcel-Mallet, dans une salle au plafond en lattes de bois verni. «Je me rappelle encore la première fois que je suis entrée là. Je ne m'attendais pas à voir tous ces gens, raconte-t-elle. Le premier soir, c'était un chant en russe. Ça commençait costaud, disons.»

Le Choeur polyphonique de Lévis a chanté lors de la Symphonie des mille avec l'Orchestre symphonique de Québec au Colisée en 2008, l'oeuvre contemporaine Une messe pour la paix : The Armed Man de Karl Jenkins avec le Choeur de Québec au Grand Théâtre en 2013 et le Requiem de Mozart avec l'Orchestre d'harmonie des Chutes au Palais Montcalm au printemps dernier. Ils ont aussi pu chanter au Dublin National Concert Hall, «un Palais Montcalm irlandais», il y a quelques années.

«On n'est pas des professionnels, mais on arrive à un excellent calibre», note Mme Courville.

Gino Quilico, Nathalie Choquette, Marie-Josée Lord ont déjà été leurs invités de renom, mais pour le concert anniversaire, 25 ans, 25 Noël autour du monde, ils laisseront toute la place au choeur. «Ce sont plutôt les pupitres qui agiront comme solistes», illustre-t-elle. Des pièces en latin, en anglais, en français, en italien, en russe et en ukrainien sont au programme. «Il va y avoir des pièces très connues, comme Mon beau sapin, mais comme on chante en langue d'origine, il sera en allemand», indique la soprano.

Après avoir suivi les directives de Jean-Eudes Beaulieu pendant 23 ans, le Choeur polyphonique de Lévis est sous la direction de Chantal Langlois pour une deuxième saison. Polyphonique, parce que «chaque pupitre a sa partition, et c'est le mariage qui fait l'harmonie. Habituellement, ça se chante a cappela, un peu comme les chants corses», explique Mme Couville. Plusieurs musiciens seront tout de même présents pour les accompagner au concert de Noël.

Avant de terminer son mandat à la présidence, elle souhaite s'attaquer au défi du financement, toujours réduit malgré l'aide de la Ville de Lévis. «On aimerait trouver un partenaire privé consistant», espère-t-elle.

=> Vous voulez y aller?

  • Quoi : 25 ans, 25 Noëls autour du monde
  • Qui : Choeur polyphonique de Lévis
  • Quand : le dimanche 13 décembre à 14h
  • Où : Église Notre-Dame de Lévis
  • Billets : 20 $ en prévente, 25 $ à la porte, gratuit pour les 12 ans et moins
  • Tél. : 418 833-4130 et 418 641-6040

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer