Anthony Marwood «très attaché» aux Violons du Roy

Anthony Marwood... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Anthony Marwood

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le courant passe entre Anthony Marwood et les Violons du Roy. On a pu constater de nouveau à quel point cette relation artistique porte ses fruits lors d'un récent concert. «On sent quelque chose comme un rapport très sain qui s'est établi entre l'orchestre et moi», note le violoniste britannique à la veille de retrouver la formation québécoise sur la scène du Palais Montcalm.

Venir travailler à Québec avec les Violons du Roy enchante visiblement le violoniste. «On arrive à une exécution vraiment inventive seulement lorsqu'on a bien absorbé la partition, fait-il valoir. C'est merveilleux de jouer avec un groupe qui est engagé aussi profondément dans ce processus. Et c'est merveilleux aussi comment on peut arriver rapidement à ce niveau d'exécution avec les Violons du Roy.»

Anthony Marwood est un musicien très populaire. De l'Australie à la Finlande, il entretient des collaborations régulières avec de nombreuses formations de haut niveau, dont les Violons du Roy. La belle complicité qui s'est développée au fil du temps a revêtu une forme plus officielle en mars dernier quand le violoniste est devenu «Premier artiste invité» de la formation. Cette nomination semble beaucoup le toucher. 

«Ça veut dire beaucoup. Nous avons travaillé ensemble régulièrement au cours des cinq dernières années et je me sens très attaché au groupe, mais c'est curieux à quel point le fait de reconnaître cette relation a quelque chose de puissant. La vie que mènent les gens comme moi est très irrégulière - on voyage continuellement, on rencontre continuellement de nouvelles personnes et on doit apprendre à les connaître très rapidement. Tout ça peut être très stimulant. Je crois toutefois que c'est la profondeur des relations qui donne à cette vie son vrai sens. Chaque fois que je reviens ici pour travailler avec cet excellent ensemble, je sens qu'on franchit une nouvelle étape de notre aventure commune.»

Double responsabilité

Anthony Marwood assume la double responsabilité de soliste et de directeur musical lors des concerts avec les Violons. Jouer un tel rôle exige de l'humilité et une part certaine d'abnégation. «On essaie de rendre compte de ce qui, pour nous, représente la vérité dans la musique, dit-il. Il y a bien sûr plusieurs vérités, de sorte qu'on doit faire preuve d'intégrité. Parfois on y parvient, parfois c'est plus difficile. C'est notre tâche que d'essayer de donner vie à la musique d'une manière qui soit vraie, et non d'essayer de montrer à quel point nous sommes brillants.»

Au programme du concert de jeudi figurent uniquement des oeuvres de Beethoven : la Symphonie no1 en do majeur, la Romance pour violon et orchestre en fa majeur et le Quintette à cordes en do majeur "La Tempête"

«J'ai bien l'impression que ce ne sera pas la dernière symphonie de Beethoven que nous ferons ensemble», répond le violoniste lorsqu'on lui demande quels sont les projets qu'il compte entreprendre avec les Violons du Roy. Anthony Marwood, qui devrait séjourner à Québec quatre fois par année à compter de la saison prochaine, ajoute que deux grandes tournées se profilent à l'horizon en 2017 et en 2018 et que l'enregistrement d'un disque fait également partie des plans.

=> Vous voulez y aller?

  • Quoi : Anthony Marwood et les Violons du Roy
  • : salle Raoul-Jobin
  • Quand : jeudi à 14h et à 20h
  • Billets : 45 $ à 73 $ (30 ans et moins : 23 $)
  • Tél. : 418 641-6040

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer