Une touche de légèreté pour La flûte enchantée

La flûte enchantée prend l'affiche à l'Opéra de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La flûte enchantée prend l'affiche à l'Opéra de Québec le 17 octobre.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La nouvelle production de l'Opéra de Québec s'annonce rafraîchissante. Le chef d'orchestre Steven Fox et le metteur en scène Alain Gauthier montent tous les deux leur première Flûte enchantée de Mozart en carrière. Ils posent en quelque sorte un regard neuf sur l'oeuvre.

Les deux hommes qui travaillent ensemble également pour la première fois s'entendent déjà sur un point. C'est davantage le côté divertissant de l'opéra qui devrait prévaloir.

La flûte enchantée est le tout dernier ouvrage lyrique composé par Mozart. On dit qu'il s'agit d'un singspiel parce qu'il contient, en plus des scènes chantées, plusieurs passages récités.

Le livret raconte l'histoire de Tamino, un prince courageux, et de Papageno, un drôle d'oiseleur. Armés d'une flûte enchantée et d'un glockenspiel magique, les deux héros volent à la rescousse de la princesse Pamina, la fille de la Reine de la nuit. Leur mission se transforme en quête initiatique au moment où ils sont conduits devant le puissant Sarastro.

Il y a vraiment de tout dans La flûte, fait remarquer Alain Gauthier. Il y a des moments émouvants et d'autres qui sont très comiques. Il y a un côté humain, plus sérieux et plus philosophique, et un côté fantastique et très fantaisiste.

L'Opéra de Québec a choisi de jouer sur les deux tableaux à la fois, mais en insistant sur le côté givré de l'oeuvre. «On a coupé beaucoup dans les textes de Sarastro et des prêtres, mais on a conservé presque tous les textes de Papageno et de Tamino, qui sont très légers, pour appuyer l'aspect comédie», explique le metteur en scène.

Le chef américain Steven Fox, à la direction musicale, fera ses débuts à l'Opéra de Québec. Le jeune maestro a fait des merveilles la saison dernière à la tête du Choeur de l'OSQ et on sent qu'il a lui aussi une vision à proposer. «Il ne s'agit pas seulement d'avoir la partition en tête, mais de la porter dans son coeur, dit-il. Il faut que ça vous touche, il faut que ça signifie quelque chose pour vous. C'est de cette manière que vous pouvez apporter quelque chose de significatif.»

Une large distribution

La flûte enchantée met en scène toute une galerie de personnages. La Reine de la nuit, le rôle sans doute le plus remarquable, est confiée à Aline Kutan, une soprano colorature expérimentée et aguerrie. «Aline Kutan, c'est comme la reine des Reines de la nuit, fait valoir Alain Gauthier. C'est le rôle qu'elle a fait le plus souvent dans sa carrière. Aujourd'hui, elle est plus mature, la voix est plus ronde.»

«Ce qui est bien parce qu'en fait, le rôle est souvent chanté par de jeunes chanteuses, mais dramatiquement, cela a du sens de le confier à quelqu'un d'un peu plus âgé», note pour sa part Steven Fox.

Le rôle de Pamina sera chanté par la soprano Elena Xanthoudakis. Celle-ci, on s'en souviendra, figurait parmi les lauréats du concours Operalia en 2008. Mme Xanthoudakis était revenue à l'Opéra de Québec dans le rôle-titre de Lucia di Lammermoor en 2010.

C'est le baryton argentin Armando Noguera, entendu dans La veuve joyeuse la saison dernière, qui fera Papageno. Le ténor québécois Pascal Charbonneau incarnera Tamino. Le russe Alexander Savtchenko, un habitué, prêtera sa voix de basse au mage Sarastro. Les rôles secondaires seront assurés par des chanteurs de Québec et du Québec, dont les Trois dames France Bellemare, Judith Bouchard et Elizabeth Veilleux.

Les décors et les costumes ont été conçus par le Edmonton Opera. Il s'agit d'une scénographie stylisée, abstraite, sans époque précise. L'équipe de l'Opéra de Québec a toutefois poussé le concept un peu plus loin en y ajoutant notamment un écran de projection, ce qui permettra d'évoquer plus précisément les lieux et des espaces, comme la forêt ou le ciel étoilé.

Le metteur en scène Alain Gauthier et le... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 2.0

Agrandir

Le metteur en scène Alain Gauthier et le chef d'orchestre Steven Fox

Le Soleil, Caroline Grégoire

=> Vous voulez y aller?

Quoi : La flûte enchantée de Mozart (v.o. allemande avec surtitres français)

Qui : l'Opéra de Québec; direction musicale : Steven Fox; mise en scène : Alain Gauthier; avec l'Orchestre symphonique de Québec

Où : Grand Théâtre (Louis-Fréchette)

Quand : le 17 octobre à 19h, les 20, 22 et 24 octobre à 20h

Billets : 51 $ à 145 $

Tél. : 418 643-8131

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer