Les Rolling Stones se cherchent toujours, estime Keith Richards

Le guitariste des Rolling Stones au Festival international... (Reuters)

Agrandir

Le guitariste des Rolling Stones au Festival international du film de Toronto

Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Toronto - Keith Richards pense que les Rolling Stones «sont encore, en quelque sorte, à la recherche d'eux-mêmes». Le guitariste des Rolling Stones était au Festival international du film de Toronto, jeudi, à la première mondiale du documentaire Keith Richards : Under the Influence, du réalisateur oscarisé Morgan Neville.

Interrogé par un journaliste sur sa relation avec le chanteur Mick Jagger, M. Richards a donné une réponse plus large en parlant de l'ambiance entre tous les membres du groupe. Il y a «beaucoup d'excitation dans le groupe», a lancé le rockeur britannique. «Vous pensez que vous atteindrez un sommet quelque part, mais en tant que groupe, musicalement et dans le groupe, je pense qu'il y a un sentiment de "il y a plus encore". Il y a plus à découvrir sur la musique, sur les Rolling Stones et sur nous-mêmes probablement», a raconté M. Richards.

Keith Richards faisait ces commentaires alors que la veille, sur les ondes de la radio iHeartRadio ICONS, il affirmait que les Stones avaient un plan précis pour enregistrer un album l'an prochain, après une tournée en Amérique du Sud.

Premier album solo

Pendant ce temps, M. Richards se prépare à lancer, vendredi, son premier album solo en 23 ans, intitulé Crosseyed Heart. «C'est un coup de chapeau à de grandes influences sur ma carrière», a-t-il dit au sujet de ce projet, ajoutant que son collaborateur de longue date, Steve Jordan, représentait «50 % de l'album».

Au sujet du documentaire, le guitariste a lancé dans une salle pleine à craquer de journalistes : «Il a vraiment organiquement grandi dans sa propre petite serre - et je ne vais pas vous dire ce qui pousse là-dedans».

C'est ainsi que le projet de documentaire a grandi et vu le jour. «Il est venu par accident, vraiment, a déclaré M. Neville. Ce n'était pas censé être un documentaire.»

Morgan Neville, qui a aussi été journaliste, a raconté que tout a commencé quand il a reçu un appel d'un producteur lui demandant s'il était intéressé à parler avec Keith Richards au sujet de sa musique.

M. Neville s'est alors rendu à la résidence de M. Richards avec une table tournante et «un tas de disques de vinyle», et finalement, ils en sont venus à faire un documentaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer