Le fantôme de l'opéra: frissons à l'horizon

Le film américain Le fantôme de l'opéra est...

Agrandir

Le film américain Le fantôme de l'opéra est un classique du cinéma muet réalisé en 1925 par Rupert Julian et mettant en vedette Lon Chaney dans le rôle du fantôme.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La partition d'orchestre qu'il a composée pour accompagner Le fantôme de l'opéra, Gabriel Thibaudeau la roule depuis 25 ans un peu partout dans le monde. Jamais encore il n'avait eu à sa disposition pour l'interpréter un orgue de concert tel que celui du Palais Montcalm. Sa présentation à l'occasion du Festival de cinéma de la ville de Québec revêt donc pour lui un caractère tout à fait exceptionnel.

«C'est extraordinaire», s'enthousiasme le compositeur et chef d'orchestre. «Enfin, on va entendre un véritable orgue! Toutes les fois où on l'a fait, c'était avec un synthétiseur et un piano. Là, j'ai réécrit toute la partie de clavier pour la mettre exclusivement à l'orgue à tuyaux.»

C'est l'organiste François Zeitouni qui doublera le fantôme dans les séquences où l'on aperçoit le mystérieux personnage interprété par Lon Chaney. «Je pense que ça va donner des frissons», prédit Gabriel Thibaudeau. «J'ai très hâte.»

Pour accompagner Le fantôme de l'opéra, un classique du cinéma muet réalisé en 1925, le chef aura également sous sa direction un ensemble de 10 instrumentistes. La soprano Gerda Findeisen sera aussi de la partie. «Ça risque d'être la meilleure performance du Fantôme de l'opéra non seulement à cause de la présence de l'orgue, mais aussi grâce à l'acoustique de la salle», fait valoir le compositeur.

Tokyo, Rome, Lisbonne, Philadelphie et Macao font partie des villes où le Québécois a dirigé sa partition du Fantôme de l'opéra au cours des ans. Pas plus tard que l'été dernier, il la donnait au Festival de Lanaudière. L'oeuvre avait d'abord été jouée à Montréal et à Québec en 1990 par l'ensemble I Musici sous la direction de Yuli Turovsky.

Deux passions combinées

Gabriel Thibaudeau fait carrière dans le cinéma muet depuis de nombreuses années. Il va bientôt entamer sa 28e saison comme pianiste à la cinémathèque québécoise à Montréal. Il adore ce travail. «Ça combine mes deux passions, la composition et le piano, dit-il. À force de travailler dans ce domaine-là, j'ai commencé à voyager. Parce qu'il n'y a pas beaucoup de monde qui font ce métier-là. Depuis quelques années, je dirige beaucoup, mais toujours ma musique. En fait, je considère que je fais le vieux métier de compositeur, c'est-à-dire que j'écris ma musique, je joue ma musique et je dirige ma musique.»

Il a par ailleurs écrit des compositions orchestrales pour plusieurs films muets, dont La chute de la maison Usher, Le bossu de Notre-Dame et Nosferatu le vampire. Récemment, il signait une grande cantate pour célébrer le 150e anniversaire de Beauharnois, la ville où il a grandi. 

***

Vous voulez y aller?

Quoi : Le fantôme de l'opéra, de Rupert Julian

Quand : vendredi à 20h

Où : salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm

Billets : 61 $

Tél. : 418 641-6040

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer