Les adieux hurlants de Metallica

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) On ne sait pas encore ce qu'il adviendra du vieux Colisée. Mais si Québec avait choisi la destruction par le feu, il n'aurait pas manqué grand-chose pour être exaucée lundi par Metallica. Les rois du metal - et les indéniables chouchous locaux - ont mis fin en bonne et due forme à la vie active du bâtiment. Des adieux aussi décoiffants qu'enflammés devant une foule en liesse. Que demander de mieux pour l'oraison funèbre du vénérable aréna?

James Hetfield et Lars Ulrich n'ont pas donné... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 1.0

Agrandir

James Hetfield et Lars Ulrich n'ont pas donné de répit à leurs admirateurs réunis au Colisée de Québec, lundi soir.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Fidèle à ses habitudes, le quatuor s'est présenté sur les planches au son du classique «The Ecstasy of Gold» de Morricone, Mais il y avait déjà pas mal de monde sur scène à son arrivée. Metallica n'a pas souhaité vivre seul sur les planches cette dernière prestation au Colisée. Un «enclos» de fans privilégiés lui a tenu compagnie. Ceux-ci ont reçu la visite des musiciens, qui ont tour à tour réservé quelques attentions aux chanceux.

Le reste du Colisée, d'où émanait une énergie débordante - une marée de poings en l'air et des cordes vocales bien dégourdies -, n'a pas été en reste. Outre James Hetfield qui n'a ménagé ses efforts ni au micro, ni à la guitare, ses collègues Kirk Hammett et Robert Trujillo ont aussi eu leur moment en tête à tête avec la foule, le temps de solos plutôt sportifs. 

«On est très reconnaissants d'être ici, a lancé Hetfield. On a joué au Colisée souvent. Nous espérons que vous en gardez de bons souvenirs. Ce soir, nous allons en créer d'encore meilleurs.»

À bien  des égards, la prestation de lundi, qui a ratissé large dans le répertoire du groupe, a effectivement pris des airs de communion. Si «For Whom the Bell Tolls» avait bien mis la table, on est passé au niveau supérieur pendant «The Memory Remains». «Nous savons que vous êtes capables de chanter fort, on va tester ça», avait avancé Hetfield en préambule. Gageons qu'il n'a pas été déçu. Avec un Lars Ulrich battant la mesure sur une cymbale, puis avec ses mains, le Colisée a chanté - ou plutôt hurlé! - d'une seule voix pendant un long moment. Si bien que les musiciens ont dû l'interrompre pour enchaîner avec la suite du programme. Du solide. 

«Master of Puppets»

L'incontournable «Master of Puppets», lors de laquelle le chanteur a fait honneur aux quatre coins de la scène, en a rajouté une couche. Ça chantait déjà ferme dans la foule. Les murs ont pratiquement tremblé lorsque Hetfield a gentiment harangué son public en brandissant son pied de micro à bout de bras. Vous en voulez plus? «Seek & Destroy», juste avant le rappel, où l'invitation «de tout donner» lancée par le chanteur a été respectée à la lettre. 

Le spectacle de lundi n'a pas offert de répit à grand-monde : une explosive «Fuel» catapultée en ouverture, une «Sad But True» transpirant la testostérone et une intense «One» servie sous les lasers en auront offert de bons exemples. Dans un registre moins pesant, The Unforgiven et Nothing Else Matters n'ont pas non plus manqué la cible. Quant au classique «Enter Sandman», c'est lui qui a eu la lourde tâche de faire résonner les dernières notes au Colisée.

Ceux qui seraient portés à verser une larme en faisant leur deuil du vieux bâtiment peuvent se consoler en se disant qu'ils font aussi leurs adieux aux qualités acoustiques pour le moins inégales de l'aréna. En espérant que son successeur soit moins dur pour les oreilles! Et ce sera encore à Metallica de tester les nouvelles infrastructures, mercredi soir.

Metallica au Colisée: Les premier fans en attente

La liste des pièces

  • The Ecstasy of Gold
  • Fuel
  • For Whom the Bell Tolls
  • Blackened
  • King Nothing
  • Disposable Heroes
  • The Day That Never Comes
  • The Memory Remains
  • Lords of Summer
  • Sad But True
  • The Unforgiven
  • All Nightmare Long
  • One
  • Master of Puppets
  • Fade to Black
  • Seek & Destroy

Rappel

  • Whiskey in the Jar
  • Nothing Else Matters
  • Enter Sandman

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer