Bruce Dickinson: la vie avant la voix 

«Non, je n'avais pas peur de ne plus...

Agrandir

«Non, je n'avais pas peur de ne plus pouvoir chanter, car c'est beaucoup plus important d'être vivant, tu sais. Si ma voix avait changé complètement, alors tant pis, si ça avait voulu dire que je survivais à ce cancer», dit Bruce Dickinson.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Toronto) Le chanteur d'Iron Maiden, Bruce Dickinson, l'avoue: les traitements qu'il a subis pour combattre une tumeur dans la langue et une autre dans un ganglion lymphatique auraient pu modifier sa voix à un point tel qu'il aurait été incapable de chanter comme avant.

«Avant la fin des traitements, je n'avais aucune idée à quel point tout cela affecterait ma voix. Je l'avoue, je ne savais pas si je pourrais chanter de nouveau», avoue Dickinson, en entrevue avec Le Soleil dans un hôtel de Toronto.

L'artiste de 57 ans ajoute que l'éventualité de perdre les capacités vocales qui ont fait de lui une vedette mondiale et propulsé son groupe au sommet de la pyramide metal ne l'a jamais effrayé. «Non, je n'avais pas peur de ne plus pouvoir chanter, car c'est beaucoup plus important d'être vivant, tu sais. Si ma voix avait changé complètement, alors tant pis, si ça avait voulu dire que je survivais à ce cancer. Ça aurait été correct pour moi.»

Les médecins de Dickinson lui avaient diagnostiqué un cancer de la langue de stade III lié au virus du papillome humain, un virus transmissible sexuellement. «J'avais une tumeur de la grosseur d'une balle de golf à l'arrière de la langue et une autre tout près, dans un ganglion lymphatique. C'est le même cancer que le ministre de l'Environnement du Canada [NDLR : le député de Thornhill Peter Kent, ministre de l'Environnement de novembre 2011 à juillet 2013] a eu il y a quelques années», explique le chanteur.

Traitements

Dickinson a subi 33 sessions de radiothérapie et 9 semaines de chimiothérapie avant que ses médecins lui confirment que le cancer était enfin disparu. «Heureusement, ça a bien fonctionné.»

Le rockeur n'a pas non plus perdu ses cheveux à la suite de la chimiothérapie. «Mes cheveux sont parfaits, mais ma barbe est tombée en entier, à l'exception d'une toute petite partie de ma moustache, mais tout repousse normalement maintenant.»

S'il a vaincu le cancer, Bruce Dickinson sait toutefois que son corps n'est pas encore totalement guéri. «Il reste encore de la guérison à faire à l'intérieur du pharynx. Et je vais devoir prendre une longue période de temps pour de l'entraînement vocal. Je vais probablement commencer à la fin de novembre avec un coup de main de mon oto-rhino-laryngologiste et de quelques autres personnes qui m'aideront à rebâtir ma voix.»

Le chanteur avoue que quelques éléments mineurs de sa voix sont différents actuellement. «Et c'est normal. C'était à prévoir, car il y a une masse de trois centimètres qui n'est plus là. Mais le larynx semble n'avoir pas du tout été affecté. Il n'y a que dans le milieu de mon registre vocal, quand je fais la transition d'un type de voix à un autre, qu'il y a des petites complications. Mais pour les chansons qui nécessitent une voix plus haute, comme The Trooper, il n'y a absolument aucun problème.» 

Délai

La maladie et les traitements subis par Bruce Dickinson expliquent en partie les cinq années qu'ont dû attendre les fans d'Iron Maiden pour avoir entre les mains un nouvel album des Britanniques. «L'album a été enregistré à l'automne 2014, avant que j'aie mes traitements. Il aurait normalement dû être lancé six mois plus tôt, mais voilà, j'avais ce combat contre la maladie à livrer.»

C'est au studio Guillaume Tell, à Paris, que le groupe est retourné pour enregistrer The Book of Souls, qui paraît finalement aujourd'hui. Iron Maiden y avait aussi enregistré Brave New World, le premier album faisant suite au retour de Dickinson comme chanteur en 2000.

«Brave New World était un album fabuleux qu'on avait eu beaucoup de plaisir à enregistrer. Alors, pour celui-là, on s'est dit qu'il fallait retourner à Guillaume Tell! Mais on a enregistré de façon différente cette fois. Au lieu de passer beaucoup de temps dans la salle de répétition, on est allés directement en studio pour enregistrer.» 

Pièce record

Selon Dickinson, cette façon de faire où le groupe écrit, répète et enregistre les pièces presque en même temps apporterait davantage de spontanéité en plus d'ouvrir la porte à d'autres possibilités. 

«Par exemple, une pièce comme Empire of the Clouds, qui fait 18 minutes, n'aurait pas pu voir le jour sans ça. Tu ne pourrais jamais apprendre cette chanson dans une salle de répétition. Ce serait tellement long que les gens en perdraient le goût de vivre! En fin de compte, on l'a enregistrée par sections, ce qui signifie qu'avant il y a quelques semaines, personne dans le groupe n'avait entendu la chanson complète», indique le chanteur.

Cette chanson bat le record de Rime of the Ancient Mariner pour la plus longue pièce d'Iron Maiden. Elle ne sera cependant pas jouée lors de la prochaine tournée du groupe, qui sera lancée à la fin du mois de février 2016. 

«Nous ne la jouerons pas, car, même si la prochaine tournée fera la promotion de l'album, elle célébrera aussi les grandes chansons d'Iron Maiden. Et si on jouait Empire of the Clouds, elle aurait tendance à prendre toute la place. De plus, je ne voudrais pas la jouer sans avoir toutes les parties orchestrales, et tu ne peux pas amener 15 ou 20 musiciens seulement pour jouer 5 minutes d'une pièce de 20 minutes. Ça n'aurait aucun sens.»

Au micro et aux commandes

En plus d'être au microphone lors de la prochaine tournée d'Iron Maiden, le chanteur Bruce Dickinson sera aux commandes du Jumbo Jet Boeing 747-400 qui mènera la formation metal britannique sur tous les continents, exception faite de l'Antarctique. 

«Je réalise un rêve qui remonte à l'époque où j'étais enfant», explique Dickinson, qui avait déjà piloté un Boeing 757 lors des tournées d'Iron Maiden en 2008, en 2009 et en 2011 et qui s'attaquera bientôt à son grand frère deux fois plus grand et trois fois plus pesant.

«Mon parrain et un autre de mes oncles étaient pilotes dans la Royal Air Force et m'ont beaucoup parlé de ça. Mon parrain a participé au siège de Malte durant la Seconde Guerre mondiale. Les deux m'emmenaient voir des avions et des expositions aériennes et j'adorais fabriquer des avions en modèle à coller», raconte Dickinson, qui a commencé à piloter dans les années 90.

Son parrain et son oncle ayant éveillé en lui une passion pour l'aviation, mais aussi pour l'histoire, Dickinson s'est aussi acheté l'an dernier une réplique d'un triplan Fokker Dr.I, le type d'avion que pilotait Manfred Von Richthofen, alias le «Baron rouge», durant la Première Guerre mondiale. 

«C'est un avion qui se manoeuvre incroyablement bien dans les airs. Cependant, il faut avouer qu'au sol, c'est un peu primitif», avoue celui qui entreprendra dans quelques mois la formation nécessaire à l'obtention de sa licence de pilote de Boeing 747-400.

«La différence n'est pas énorme entre piloter un 757 et un 747-400. J'aurai besoin d'une formation de six semaines le plus près possible du moment où je commencerai à piloter pour la tournée, soit autour de décembre», indique-t-il.

En affaires

Sa passion pour les avions, Dickinson en a aussi fait une entreprise en lançant Cardiff Aviation au Pays de Galles en 2013. Après avoir fait un chiffre d'affaires de 1 million $ l'an dernier, l'entreprise prévoit un chiffre d'affaires de près de 10 millions $ cette année et entre 24 et 30 millions $ l'année prochaine.

«Ça va très bien et nous consolidons présentement nos activités. Nous avons une division qui fait des travaux sur des avions Boeing et Airbus. Nous avons aussi un centre d'entraînement pour les pilotes de 747 et d'hélicoptères avec simulateur ainsi qu'une petite compagnie aérienne», explique le chanteur à propos de son entreprise.

Incidemment, dans la pure tradition du classique Aces High, qui parlait de la Bataille d'Angleterre, deux pièces du nouvel album The Book of Souls concernent les aéronefs dans une perspective historique. 

Death or Glory parle des triplans de la Première Guerre mondiale, alors que la pièce-fleuve Empire of the Clouds parle de l'écrasement du dirigeable britannique R101 en France, qui a fait 47 morts en octobre 1930.

«Si je m'intéresse tant à l'histoire, c'est que j'ai lu un paquet de livres durant ma jeunesse et que je me suis vite rendu compte que l'histoire était beaucoup plus intéressante que la fiction!» conclut Dickinson. Ian Bussières

La Trooper fait des petits

Lancée en 2013 d'après une recette créée par Bruce Dickinson, la bière Trooper de la brasserie britannique Robinsons a connu un succès phénoménal. Un succès qui a donné envie au chanteur de lancer cet automne une autre bière qui exploitera à nouveau l'imagerie d'Iron Maiden.

Si la Trooper faisait référence à la pièce The Trooper sur l'album Piece of Mind, la nouvelle bière s'appellera Beast 666 et rappellera l'album The Number of the Beast, le premier enregistré par Dickinson avec Iron Maiden.

«Nos ventes mondiales de bière sont en hausse de 40 % cette année et nous avons décidé de lancer ce qui, pour l'instant, sera une édition limitée. Elle s'appellera Beast 666 et elle aura 6,66 % d'alcool comparativement à la Trooper qui est à 4,7 % d'alcool», explique Dickinson. L'odyssée brassicole d'Iron Maiden avait débuté quand quelqu'un avait approché le groupe pour lancer un vin rouge à son nom. «Nous nous sommes dit que le vin rouge, ce n'était pas vraiment Iron Maiden et qu'il faudrait plutôt lancer une bière. Nous avons communiqué avec des brasseries, et elles se sont rendu compte qu'on était très sérieux dans notre projet de développer nous-mêmes notre bière, autant le goût que l'image. C'est comme ça que tout a commencé», conclut Bruce Dickinson.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer