Tournée Rock or Bust d'AC/DC: un orage de rock en vue!

Tout a été mis en place pour plaire... (COURTESY OF GILLETTE STADIUM / DWIGHT DARIAN)

Agrandir

Tout a été mis en place pour plaire aux dizaines de milliers de spectateurs qui ont rempli les gradins et le parterre du domicile des Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour cette généreuse prestation de deux heures.

COURTESY OF GILLETTE STADIUM / DWIGHT DARIAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Foxborough) Québec (et Montréal le 31 août), prépare-toi à recevoir un véritable orage de rock, car le groupe australien AC/DC, qui lançait samedi sa tournée nord-américaine au stade Gillette de Foxborough, dans le Massachusetts, est dangereusement en forme et devrait faire exploser les plaines d'Abraham vendredi avec ses multiples succès devenus des standards du hard rock.

Dès les premières mesures de Rock or Bust, la chanson-titre du dernier album qui donne le coup d'envoi au spectacle, on sait qu'on est en territoire connu. La recette qu'AC/DC cultive depuis plus de 40 ans, le groupe n'y a à peu près rien changé, et c'est très bien comme ça.

Le guitariste Angus Young, qui arrive avec son costume d'écolier rouge, le chanteur Brian Johnson, sa casquette de livreur de journaux sur la tête et sa voix graveleuse et criarde à souhait, ces gros accords simples, lourds et efficaces et ce gros rock aux refrains accrocheurs ont d'ailleurs toujours la faveur du public en 2015.

Johnson en voix

On se demande d'ailleurs comment Johnson s'y prend pour arriver encore à chanter dans un registre si aigu après avoir passé des décennies à imposer ce sacrifice à ses cordes vocales. Mais que ce soit pour Back in Black ou Thunderstruck, l'Anglais n'a pas vraiment de difficulté à encore aller chercher les tonalités les plus extrêmes.

L'aspect visuel n'est pas non plus laissé de côté : scène gigantesque coiffée du logo du groupe et des cornes du diable, effets pyrotechniques, projections montrant des scènes spatiales sur les écrans géants pour lancer le spectacle, cloche géante ornée du logo du groupe se balançant au-dessus des musiciens pendant l'incontournable Hells Bells et les fameux canons que le groupe ramène sur scène pour clore le rappel avec For Those About to Rock.

Angus en vedette

Et il faut voir aller Angus Young. Autant le type est réservé et prend peu de place lors d'une entrevue face à face, le guitariste de cinq pieds et deux pouces est littéralement transfiguré lorsqu'il monte sur une scène et qu'il a entre les mains sa Gibson SG qu'il sait toujours faire hurler sans rater une seule note de ses solos classiques.

Angus en perd même sa typique casquette ornée d'un «A» lorsqu'il se lance dans le furieux solo à la fin de Dirty Deeds Done Dirt Cheap, un slogan que le guitariste a d'ailleurs emprunté au vilain Jojo L'Affreux du dessin animé Bout'chou et Casse-Cou. Durant Sin City, c'est sa cravate qu'il retire pour ensuite s'en servir pour gratter les cordes de sa guitare.

Il a beau être sexagénaire depuis un peu plus de quatre mois, ça ne l'empêche pas non plus d'arpenter la scène d'un bout à l'autre, de se prendre pour Chuck Berry en faisant le duckwalk et de multiplier les grimaces qui lui donnent cet air mi-cinglé, mi-diabolique qui fait partie de la mythologie du personnage.

Johnson et Young se partagent d'ailleurs très bien la vedette, le guitariste rythmique Stevie Young (qui a remplacé depuis peu son oncle Malcolm Young), et le bassiste Cliff Williams préférant demeurer en retrait à l'arrière-scène, près de Chris Slade et de sa batterie pour fournir leur contribution au son d'AC/DC.

Solo épique

C'est d'ailleurs avec Angus seul sur scène, livrant un solo qui n'en finit plus sur Let There Be Rock, à genoux, couché par terre et greffant quelques mesures du Star-Spangled Banner à l'ensemble pour faire un clin d'oeil au public américain, que le spectacle a pris fin... juste avant que les cinq gars reviennent, car ils ne pouvaient quand même pas s'en aller sans saluer le public avec Highway to Hell et For Those About to Rock (We Salute You).

Bref, tout a été mis en place pour plaire aux dizaines de milliers de spectateurs qui ont rempli les gradins et le parterre du domicile des Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour cette généreuse prestation de deux heures. Les rockeurs de Québec et Montréal ne devraient pas être déçus eux non plus.

***

Agréable découverte en première partie

Les spectateurs qui assisteront au spectacle d'AC/DC à Québec vendredi et à Montréal le 31 août feront une agréable découverte en première partie avec un spectacle de 40 minutes du jeune groupe Vintage Trouble. Ils ont beau venir de Venice Beach, en Californie, c'est d'abord en Europe que le chanteur Ty Taylor et sa bande se sont fait connaître. Après avoir assuré la première partie de Bon Jovi en 2011, des Who en 2013 et, cette année, d'AC/DC dans leur tournée Rock or Bust, ils commencent maintenant à faire jaser de ce côté-ci de l'Atlantique avec leur blues rock furieux et un peu rétro. En plus du charismatique Taylor et de ses habits à carreaux, il faut aussi prêter l'oreille au jeu du guitariste Nalle Colt, qui assure à la six cordes. 

***

Des cornes partout

Elles ont beau remonter à il y a 36 ans, les petites cornes qu'on pouvait voir sur la tête d'Angus Young sur la couverture de l'album Highway to Hell sont encore d'actualité aujourd'hui. La mégascène de la tournée Rock or Bust d'AC/DC est surmontée de ces gigantesques appendices diaboliques et le kiosque de marchandise du groupe offre des tonnes de petits couvre-chefs lumineux et clignotants en vente pour les fans qui voudraient se donner un look de circonstance. L'effet de milliers de spectateurs portant lesdites cornes ressemble un peu à celui des festivaliers avec leurs macarons durant le Festival d'été de Québec... avec un petit côté luciférien.

***

Pas de Jack

Quelle est la pièce qu'AC/DC a interprétée le plus souvent en spectacle, selon le site Web setlist.fm? Il s'agit bien sûr de The Jack, un gros blues qui fête ses 40 ans cette année et qui est toujours aussi populaire dans les bars d'effeuilleuses. Ne la cherchez toutefois pas lors des spectacles de Québec et de Montréal, car le groupe ne l'a, semble-t-il, jouée qu'une seule fois depuis 2010, soit ce printemps au festival Coachella. Le spectacle de samedi ne faisait pas exception à la règle, puisque la pièce de six minutes ne faisait pas non plus partie du programme. Qui sait? Peut-être les gars d'AC/DC ont-ils eu assez de se remémorer cette histoire d'une groupie qui accusait les membres du groupe de lui avoir refilé une maladie honteuse...

Setlist

  1. Rock or Bust
  2. Shoot to Thrill
  3. Hell ain't a Bad Place to Be
  4. Back in Black
  5. Play Ball
  6. Dirty Deeds Done Dirt Cheap
  7. Thunderstruck
  8. High Voltage
  9. Rock N' Roll Train
  10. Hells Bells
  11. Baptism by Fire
  12. You Shook Me All Night Long
  13. Sin City
  14. Shot Down in Flames
  15. Have a Drink on Me
  16. T.N.T.
  17. Whole Lotta Rosie
  18. Let There Be Rock
Rappel

  1. Highway to Hell
  2. For Those About to Rock (We Salute You)

***

Vous voulez y aller?

Quoi : AC/DC (invités : Vintage Trouble)

Où : plaines d'Abraham

Quand : vendredi 28 août, 19h

Billets : 114,50 $

Téléphone : 418 800-3447 ou 1 855 800-3447

Site Web : www.infofestival.com

Partager

À lire aussi

  • AC/DC: 40 ans de rock à haut voltage

    Sur scène

    AC/DC: 40 ans de rock à haut voltage

    La dernière fois qu'AC/DC a mis les pieds dans la capitale, Lucien Bouchard était premier ministre du Québec. La fois précédente, c'était Robert... »

  • 25 ans de studio avec AC/DC

    Disques

    25 ans de studio avec AC/DC

    L'ingénieur du son Mike Fraser l'avoue, il était plutôt impressionné quand il a vu entrer pour la première fois Angus et Malcolm Young, Brian... »

  • AC/DC: troisième rendez-vous avec Québec

    Sur scène

    AC/DC: troisième rendez-vous avec Québec

    La visite d'AC/DC sur les plaines d'Abraham sera seulement le troisième rendez-vous de la formation australienne avec Québec, elle qui a visité... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer