Sum 41 à Expo Québec: effet tornade

Deryck Whibley a démontré qu'il était toujours un... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Deryck Whibley a démontré qu'il était toujours un solide chanteur et meneur. Même s'il arborait des traits un peu bouffis sous ses cheveux jaunes, son sourire ne mentait pas : la sobriété lui fait du bien.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les fans de Sum 41 n'auront pas été déçus, vendredi soir à Expo Québec. Le groupe phare de la scène punk rock a enchaîné ses succès avec une énergie qui était belle à voir.

Cone McCaslin et Tom Thacker, qui ont toujours leur dégaine et leur silhouette d'adolescents, ont visiblement tiré profit des deux années de jachère du groupe pour recharger leurs batteries. Darrin Pfeiffer (le batteur de Goldfinger) a pris le relais de Stevo, qui a annoncé qu'il quittait le groupe à la fin de leur dernière tournée, en 2013, peu après que Sum 41 se fut désisté des derniers concerts du Dead Silence Tour avec Billy Talent, dont ceux de Québec, de Montréal et de Moncton.

Quant au chanteur Deryck Whibley, qui a frôlé la mort l'an dernier à cause de ses abus d'alcool, il a démontré qu'il était toujours un solide chanteur et meneur. Même s'il arborait des traits un peu bouffis sous ses cheveux jaunes, son sourire ne mentait pas : la sobriété lui fait du bien.

Fidèle à lui-même, il a multiplié les fucking, motherfuckers et autres dérivés pour fouetter ses troupes, venues nombreuses pour sauter et chanter à pleins poumons les paroles apprises par coeur depuis longtemps. Il a animé quelques jeux de foule, mais sans abus, laissant la plus grande part à la musique. Quatre fans sélectionnés par Whibley parmi le parterre ont pu assister au concert de la scène. «Ça fait vraiment longtemps qu'on n'est pas venus ici. C'est bon d'être de retour!» a lancé celui-ci après quelques chansons.

Sum 41 avait une vingtaine de pièces, dont Hell Song, Summer (pour les fans de la première heure) et bien sûr Fat Lip, au dernier rappel, au menu. En milieu de concert, les pièces des albums plus récents suscitaient un peu moins de sauts effrénés, mais la foule a vite repris du poil de la bête avec un medley de pièces de Metallica (!) et In Too Deep.

Muted Screams

Muted Screams, un groupe de la région formé en 2007, a servi du rock lourd, mélodique et mélancolique en début de soirée. Le quintette, qui arborait un tout nouveau bassiste pour sa première performance à Expo Québec, s'est bien débrouillé.

Les spectateurs, déjà bien plus nombreux qu'il y a une semaine pour Wyclef Jean, gardaient toutefois leur énergie pour la tête d'affiche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer