Gaston Déry quitte la présidence du C. A. de l'Opéra de Québec

L'homme d'affaires Gaston Déry a quitté ses fonctions à... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'homme d'affaires Gaston Déry a quitté ses fonctions à la tête du conseil d'administration de l'Opéra de Québec.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Opéra de Québec est à la recherche d'un nouveau président : à la tête du conseil d'administration depuis 2010, l'homme d'affaires Gaston Déry quitte ses fonctions.

«Je m'étais fixé un horizon de cinq ans», explique M. Déry, qui dit avoir rempli les objectifs qu'il s'était donnés en acceptant le mandat, notamment de faire connaître l'Opéra de Québec et de contribuer à la mise sur pied du Festival d'opéra. M. Déry a officialisé vendredi dernier sa décision auprès du directeur général et artistique Grégoire Legendre. Avec «le sentiment du devoir accompli», il renonce du même coup à la présidence de la Fondation et du Festival d'opéra de Québec. 

Au moment de céder sa place, Gaston Déry se dit particulièrement satisfait de la croissance du festival, qui a célébré ses cinq ans cette année. «J'ai une formation de forestier. Si tu veux qu'un arbre prenne vie, il faut qu'il s'enracine dans son milieu. Quand il est bien enraciné, il ne lui reste qu'à croître, illustre M. Déry. Le festival, on l'a mis en terre il y a cinq ans. Il s'est enraciné et aujourd'hui, il appartient aux gens de Québec, qui en sont fiers. On a réussi à développer un sentiment d'appartenance.»

Le défi du prochain gestionnaire sera selon le président sortant de continuer à cultiver ce lien avec le public de la capitale. «L'une des choses qu'un administrateur fait, c'est de s'assurer d'une saine gouvernance. Là-dessus, je ne suis pas du tout inquiet, confie M. Déry. Le défi, ça va être de poursuivre dans la voie qu'on a tracée, qui est de démystifier l'opéra. Ça va être de continuer à développer ce sentiment d'appartenance. Quand ce sentiment est là envers une institution, sa survie est assurée.»

Vice-président Développement durable chez Arrimage Québec, Gaston Déry s'est impliqué à l'Opéra de Québec à partir de 2010, à l'invitation du président du conseil d'administration de l'époque, l'avocat Pierre Lamontagne. Il a momentanément laissé de côté son chapeau d'administrateur pour fouler les planches auprès de Marc Hervieux, de Lyne Fortin et d'Ariana Chris lorsqu'on lui a confié le rôle du majordome du prince Orlofsky dans l'opérette La chauve-souris de Johann Strauss fils.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer