The Lost Fingers: maîtres chez eux

Les guitaristes François Rioux et Byron Mikaloff, la... (Photo fournie par The Lost Fingers)

Agrandir

Les guitaristes François Rioux et Byron Mikaloff, la nouvelle voix féminine Valérie Amyot et le contrebassiste Alex Morissette.

Photo fournie par The Lost Fingers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un changement d'alignement marqué par l'arrivée d'une nouvelle voix féminine, une soif d'indépendance et de reconquête. Les derniers mois se sont déployés sous le signe de la transition pour The Lost Fingers. Un an après la parution de l'album Wonders of the World, la formation a retrouvé son rythme de croisière. Plus de shows et plus de business : voilà à quoi ressemble ces temps-ci le quotidien du groupe, qui a fait sa marque avec ses reprises à la sauce jazz manouche.

Pour ceux qui se sont fait connaître en 2008 avec l'album à succès Lost in the 80s, la transition s'amorce fin 2013, avec le départ du chanteur Christian Roberge. Le trio devient alors quatuor : la chanteuse Valérie Amyot et le guitariste François Rioux se joignent à Alex Morissette (contrebasse) et Byron Mikaloff (guitare). 

Plus d'un an et un album plus tard, le changement semble porter ses fruits pour les musiciens, qui se produisent ce soir au festival Jazz Etcetera de Lévis. «Le projet n'a pas planté, on est plutôt en train de le pousser, assure Mikaloff. Ça ne roule pas autant qu'avant, mais quand même pas mal plus qu'on aurait pensé. On aimerait arriver à donner 125 ou 150 shows par année. Cette année, on pourrait finir autour de 100, dépendamment de comment l'automne va se présenter. C'est plus que l'année passée.»

Outre leur nouvelle voix, les Lost Fingers peuvent aussi clamer une indépendance encore fraîche. Le groupe a quitté les rangs de la compagnie de disques Tandem et a racheté les droits de son dernier album, Wonders of the World. «On en est à rembourser ces coûts-là, note Byron Mikaloff. C'est important d'être propriétaire de son seul produit. On a juste un album avec Valérie et François. C'est un très bon album, mais qui n'a peut-être pas été mis sur le marché avec le pushing qu'il aurait dû avoir.»

Le groupe songe d'ailleurs à en relancer une version bonifiée au Canada anglais, où il travaille fort pour se faire entendre, avec une tournée estivale qui l'aura mené d'un océan à l'autre. Ces projets d'expansion incluent aussi des percées internationales (l'Espagne, le Mexique, la Russie, la Turquie et Hong Kong se trouvent dans la mire) financées elles aussi de manière indépendante : les Lost Fingers prêtent notamment leur image au constructeur automobile Lexus et une autre association, avec le designer de chaussures John Fluevog, serait aussi dans les cartons, selon ce que laisse entendre Byron Mikaloff. 

À long terme, ces experts des reprises n'excluent pas de plonger dans la composition. Mais auparavant, un album de Noël (attendu en 2016) et un disque concept soulignant les 10 ans de la formation occuperont leurs énergies. 

Quant aux autres titres associés aux Lost Fingers, ils demeurent pour le moment dans le giron de leur ancienne compagnie de disques. «C'est un projet éventuel de récupérer toute notre oeuvre, confie le guitariste. Mais ça va être plus tard. Je sais que Lost in the 80s, ça vend beaucoup encore un peu partout dans le monde. On reçoit des chèques à gauche et à droite. Et c'est assez surprenant, quand même, parce que le band [sous cette forme] est fini, mais il continue de tourner.»

***

Vous voulez y aller?

Qui : The Lost Fingers

Quand : aujourd'hui à 21h15

Où : côte du Passage, au coin de la rue Saint-Louis

Accès : gratuit

Info. : www.jazzlevis.com

Une fin de semaine tout en jazz à Lévis

Avec une quarantaine de spectacles au programme, le Festival Jazz Etcetera animera les rues du Vieux-Lévis dès ce soir et jusqu'à dimanche. Quelque 120 artistes seront au rendez-vous sur les diverses scènes. En plus des Lost Fingers, Gabrielle Shonk est notamment attendue ce soir avec un hommage à la chanteuse Billie Holiday. Le Stephen Barry Band, Valérie Clio, Michel Cusson, Mamselle Ruiz et Colin Hunter figurent également au menu de la fin de semaine. Détails et programmation complète au www.jazzlevis.com

Partager

À lire aussi

  • The Lost Fingers: Valérie et ses hommes

    Sur scène

    The Lost Fingers: Valérie et ses hommes

    De la classe, de la dextérité musicale, un efficace travail vocal... et évidemment une tonne de succès réinventés. Les «nouveaux» Lost Fingers ont... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer