Un party haut en couleurs à Festivent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une foule compacte et déchaînée s'est volontiers laissée asperger de peinture, samedi soir, à l'occasion du passage du spectacle Life in Color à Festivent, à Lévis. Plus qu'aspergés, en fait, les spectateurs en délire ont terminé la soirée complètement détrempés par les 50 litres de peinture rose et verte projetés.

Dès le départ, les festivaliers savaient à quoi s'en tenir, plusieurs ayant eux-mêmes apporté de la peinture sur place pour se colorer avant que ne débute la fête. Des initiatives qui ont donné lieu à quelques batailles de peinture amicales improvisées en début de spectacle.

Les DJ Mike Sickini, Peakafeller et Zaxx ont enchaîné les rythmes électroniques de 18h à 21h30, réchauffant la foule - tout en ne manquant pas de les asperger de peinture, bien sûr - pour ce qui allait être le clou de la soirée : la prestation du DJ Dannic.

De l'électro, de la peinture à profusion et des confettis, un étrange mélange qui n'a pas semblé décevoir la foule, celle-ci ayant d'ailleurs massivement augmenté aux environs de 21h30, alors qu'elle était plutôt éparse en début de soirée.

Seul défaut du de la fête colorée : les jets de peinture laissaient complètement détrempés les plus téméraires spectateurs, alors que le thermomètre indiquait un frisquet 15 °C. Une situation qui en a refroidi certains, dans tous les sens du terme.

«Oui, c'est froid, mais c'est pas grave! C'est parfait! C'est malade!» a lancé au Soleil une spectatrice arborant un large sourire... couvert de peinture rose.

Phénomène mondial

Le concept Life in Color, qui s'autoqualifie de «plus gros party de peinture au monde», est aujourd'hui un phénomène mondial, avec quelque 500 000 billets vendus annuellement aux États-Unis et dans 45 pays. Il s'agit d'un spectacle né à l'université de Florida State en 2006. Le passage de Life in Color à Lévis était le seul en sol québécois cette année.

La foule de Festivent s'est peut-être fait asperger de peinture sans ménagement, samedi soir, mais elle a au moins évité la pluie, qui menaçait dangereusement de gâcher la fête en début de soirée. L'envolée de montgolfières prévue pour 18h a toutefois été annulée, conditions climatiques à risque obligent.

Festivent prend fin aujourd'hui avec le spectacle de Pennywise, à 20h.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer