Un ancien du Cirque du Soleil au Grand Théâtre de Québec

Le Grand Théâtre de Québec... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Grand Théâtre de Québec

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Un ancien du Cirque du Soleil, Gaétan Morency, accède à la barre du Grand Théâtre de Québec. Le conseil des ministres de Philippe Couillard l'a nommé président et directeur général de l'institution culturelle, en remplacement de Marcel Dallaire, dont le contrat n'a pas été renouvelé.

M. Morency a occupé des postes de vice-président au prestigieux Cirque du Soleil pendant 20 ans, de 1992 à 2012. Il est associé au monde culturel depuis 1983, notamment comme directeur général de l'ADISQ, l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo. Depuis 2012, il se consacrait sur son implication bénévole dans deux organisations, dont la TOHU, une organisation consacrée aux arts du cirque.

La séance de travail du cabinet de M. Couillard a aussi été l'occasion de confier à trois femmes des postes dans la haute fonction publique. Marie-Josée Thomas devient responsable du Secrétariat aux Affaires autochtones.

Le parcours de l'avocate de formation dans le monde des fonctionnaires remonte aux années 1980. Elle est au Conseil exécutif - le ministère du premier ministre, ministère qui chapeaute notamment les Affaires autochtones - depuis 2012. Des sources indiquent qu'elle a été la principale négociatrice du gouvernement dans la délicate entente que Québec vient de signer avec les Cris pour la création d'aires protégées et la gestion de la coupe forestière.

Marie Collin a été désignée à la tête de Télé-Québec. La présidente et directrice générale de la société d'État affiche elle aussi de longs états de service dans le domaine des médias. Mme Collin a, entre autres, été vice-présidente chez Astral Média pendant 13 ans (2000 à 2013).

Finalement, Liza Frulla sera bientôt directrice générale de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec. Mme Frulla renonce par la même occasion à toute activité d'analyste dans les médias. Le contrat de l'ex-commentatrice politique du Club des ex et observatrice des médias à C'est juste de la télé stipule qu'elle exerce ses nouvelles fonctions «à titre exclusif à temps plein». À noter que son salaire de 140 000 $ est amputé de la moitié de la rente prévue à titre d'ex-députée et ministre dans le gouvernement de Robert Bourassa.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer