ComediHa! Fest-Québec: le vent dans les voiles

Yannick de Martino a reçu le prix Révélation... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Yannick de Martino a reçu le prix Révélation des mains de Sylvain Parent-Bédard, tandis que Mike Ward a remporté le prix Antoine pour son implication sociale.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En laissant tomber le nom Grand Rire pour ComediHa! Fest-Québec, Sylvain Parent-Bédard voulait donner un nouveau souffle au festival qu'il a fondé en 2000. Il semble qu'il ait remporté son pari puisque 30 000 laissez-passer et billets ont trouvé preneurs et que plusieurs spectacles ont affiché complet. Un bilan reluisant pour cette 16e édition.

Alors que l'équipe savourait son succès, le président pensait déjà à l'an prochain, gardant en tête son objectif de devenir le «Cannes de l'humour». «On a l'intention d'inviter de grandes vedettes du cinéma américain associées à l'humour», nous glisse M. Parent-Bédard, sans vouloir ébruiter de noms.

Ces «vedettes» offriraient des conférences accessibles au public et aux gens de l'industrie et pourraient se produire dans des salles. Des producteurs et télédiffuseurs français et américains seraient aussi de la 17e édition. Cette année, des patrons des studios américains Warner Bros et NBC Universal ont visité Québec comme jury des International Emmy Awards.

Pour attirer tout ce beau monde, le ComediHa! Fest-Québec augmentera son budget d'environ un million de dollars en 2016. De plus, pour condenser ses activités et faire en sorte de devenir un «carrefour mondial de l'humour», le festival se déroulera sur 12 jours (deux fins de semaine) plutôt que sur 18. À ses débuts, le Grand Rire durait un mois.

Des salles remplies

Cette année, 30 000 billets et laissez-passer ont été vendus. Le budget de 8 millions $ est venu à 86 % de revenus privés et à 14 % de deniers publics. Le nombre de visiteurs sera quant à lui connu fin juillet.

Le Grand Théâtre a été rempli au maximum de sa capacité lors des deux représentations du gala d'Éric Salvail, ainsi que de celle du gala d'Olivier Martineau. Idem pour le spectacle de l'humoriste Gad Elmaleh (le meilleur solo présenté depuis les débuts du festival, selon Sylvain Parent-Bédard). Les Comédie Club ComediHa! de Mike Ward, d'Éric Salvail et de Pierre Hébert ont aussi fait salle comble. Les autres galas ont eu un taux d'occupation de près de 90 %.

La nouvelle scène du parc de la Francophonie, qui a accueilli les spectacles de Lise Dion et de Jean-Michel Anctil et les gars de Québec, sera de retour l'an prochain. Le chapiteau de place D'Youville aura encore pignon sur rue et il pourrait faire des petits.

Proximité

Aimant la proximité qu'offre l'installation entre les artistes et le public, Sylvain Parent-Bédard compte ériger des chapiteaux de 150 à 500 places à trois ou quatre autres endroits dans la ville, «un peu comme au Fringe d'Édimbourg», souligne-t-il. 

L'idée des spectacles en rodage au Salon rouge du Palais Montcalm, dont les noms des humoristes n'étaient connus que quelques heures à l'avance, a eu un tel succès que le concept devra être revu. «On va agrandir les salles où on n'annoncera pas les vedettes à l'avance», explique M. Parent-Bédard, qui accorde à son festival une note globale de 99 %.

Trois humoristes honorés

Au terme du festival, l'équipe du ComediHa! Fest-Québec a décerné trois prix. Le prix Révélation, qui souligne l'originalité et le potentiel d'un humoriste de la relève, a été remis à Yannick de Martino. Ce dernier pourra compter sur 5000 $ pour mettre en place un spectacle qu'il présentera au ComediHa! Fest-Québec 2016 et dans des festivals d'humour internationaux comme le Marrakech du rire au Maroc. 

Le prix coup de coeur Charlot a été décerné au numéro du procès d'Éric Salvail, dans le gala qu'il animait. Mention spéciale au numéro de Franky présenté lors du gala animé par Patrice L'Écuyer.

Finalement, c'est Mike Ward qui a remporté le prix Antoine, nommé en l'honneur du fils aîné de Sylvain Parent-Bédard, qui est atteint d'autisme et souffre d'épilepsie et de problèmes de mobilité. Avec ce prix, l'équipe du ComediHa! Fest-Québec souligne l'implication sociale d'un humoriste. Mike Ward organise notamment depuis trois ans un spectacle-bénéfice pour venir en aide à Alain Gaudet, atteint d'une forme de dystrophie musculaire. Mike Ward donnera les 5000 $ qu'il a reçus avec le prix Antoine à l'organisme thewaterproject.org, qui offre de l'eau potable en Afrique. «L'humour sale va payer pour de l'eau propre», a blagué Ward, présent lundi à la conférence de presse. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer