Empire de Spiegelworld: cirque enivrant

Le personnage de Mademoiselle A dans sa bulle... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le personnage de Mademoiselle A dans sa bulle a ouvert le spectacle en beauté. Suspendue dans les airs dans une sphère qui tourbillonne, elle s'est contorsionnée avec grâce.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le spectacle Empire de la troupe Spiegelworld nous en met plein la vue! Par ses costumes, ses numéros d'acrobatie et sa désinvolture complètement assumée. Un cirque enivrant.

Le clou du spectacle est revenu au seul... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Le clou du spectacle est revenu au seul Canadien de la troupe, le Montréalais Memet Bilgin. Il a captivé le public par sa précision et sa concentration lors de la mise en équilibre de 13 branches de palmier.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le spectacle Empire de la troupe Spiegelworld nous... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.1

Agrandir

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Empire n'est pas un spectacle comme les autres. Et ça a beaucoup à voir avec la Spiegeltent qui permet une réelle proximité avec les artistes. Les spectateurs sont assis autour d'une minuscule scène dans cette tente de bois de 700 places. Miroirs, vitraux et banquettes de velours rouge constituent le décor. On nous encourage à prendre un verre. L'ambiance est relaxe.

Les artistes légèrement vêtus interagissent avec le public dès son entrée en salle. Mieux vaut laisser votre gêne chez vous, car vous pourriez vous faire lécher le crâne (s'il est dégarni) ou être invités à monter sur scène et à croquer des orteils... Le grand patron du Festival d'été de Québec, Daniel Gélinas, l'a d'ailleurs appris à ses dépens, alors qu'il a dû recracher un morceau de banane aux clowns Oscar et Fanny lors d'un numéro désopilant et... dégoûtant. Tout au long du spectacle, le langage est cru et les allusions au sexe se multiplient.

Numéros solides

Au-delà du contenant très étudié pour nous éblouir, on a été agréablement surpris par le contenu. Empire propose des numéros solides, bien répétés et livrés par des artistes professionnels des quatre coins du monde. Peu de choses qu'on n'a déjà vu à la télévision ou dans d'autres spectacles de cirque, faut-il toutefois avouer. La trame de départ - un producteur qui veut reconstruire son Empire - n'est finalement qu'un prétexte au titre du spectacle.

Le personnage de Mademoiselle A dans sa bulle a ouvert le spectacle en beauté. Suspendue dans les airs dans une sphère qui tourbillonne, elle s'est contorsionnée avec grâce.

Les Filles gorilles ont rapidement enlevé leur masque pour leur séquence de pyramide humaine, sans effort apparent.

Le numéro du couple en patins à roulettes qui tourne à grande vitesse nous cloue sur notre siège chaque fois, surtout lorsque les deux patineurs sont uniquement attachés par le cou. L'aspect dangerosité était accru étant donné la petitesse de la scène.

À plusieurs moments dans Empire, les clowns Oscar et Fanny ont diverti la foule avec leur folie. Ils avaient même pris la peine de traduire plusieurs de leurs phrases en français pour les gens de Québec. «On est un couple ouvert. We like to swing!» ont-ils lancé.

Une chanteuse et un guitariste semblant sortir tout droit de Woodstock ont enrobé l'ensemble de musique actuelle.

Le clou du spectacle est revenu au seul Canadien de la troupe, le Montréalais Memet Bilgin. Il a captivé le public par sa précision et sa concentration lors de la mise en équilibre de 13 branches de palmier. Le temps s'est arrêté lors de son passage.

Sincèrement, on s'est laissé prendre au jeu du monde dévergondé et délinquant d'Empire. Et on en aurait pris encore...

Empire de Spiegelworld est présenté jusqu'au 19 juillet dans le port de Québec.

Partager

À lire aussi

  • Quand le cirque se la joue sexy

    Sur scène

    Quand le cirque se la joue sexy

    Le Cirque du Soleil nous a habitués à des spectacles familiaux colorés à grand déploiement. Empire de Spiegelworld, qui s'installe dans le... »

  • Memet Bilgin: la quête de la perfection

    Sur scène

    Memet Bilgin: la quête de la perfection

    Depuis trois ans, il est L'homme aux graffitis en 3D dans Empire, un personnage voyeur qui se promène dans la tente. Memet Bilgin est le seul... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer