Un Mozart neuf pour une saison nouvelle

Karina Gauvin est entrée en scène en début... (Photo Élise Tremblay)

Agrandir

Karina Gauvin est entrée en scène en début de deuxième partie, avec sa voix plus ronde et plus riche que jamais.

Photo Élise Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Irénée) Avec le chef anglais Paul Goodwin, le flûtiste français Philippe Bernold, le hautboïste portoricain Pedro Diaz, le bassoniste japonais Daniel Matsukawa, le corniste québécois Louis-Philippe Marsolais, sans oublier la soprano Karina Gauvin et les Violons du Roy, le concert d'ouverture du festival du Domaine Forget affichait de manière on ne peut plus claire son caractère international, samedi soir à la salle Françoys-Bernier.

Ce concert tout Mozart a atteint également une qualité qui fait honneur à la programmation du Domaine et, par extension, à la vie culturelle du Québec tout entier, comme l'a fait valoir la ministre de la Culture Hélène David dans son discours.

Ce programme était le 35e que les Violons du Roy présentent au Domaine Forget depuis l'ouverture de la salle Françoys-Bernier en 1998. Leur tout premier sous la direction du chef Paul Goodwin. Comme quoi le fil des saisons - le Domaine en est à sa 37e déjà - est un renouvellement perpétuel.

Rien de trop traditionnel ni de lourd dans la vision de Mozart proposée par Goodwin. Le chef montre une direction ferme, éclairée et efficace. On sent chez lui une touche finalement très personnelle, comme on a pu s'en rendre compte surtout dans la magnifique symphonie Haffner présentée en toute fin de concert. Sa compréhension originale du texte donne à l'oeuvre une énergie nouvelle. L'exposition de l'Allegro spirituosoinitial est une vraie redécouverte.

Le chef peut par ailleurs devenir très démonstratif lorsqu'il le sent nécessaire, surtout dans le mouvement final, alors qu'il donne aux instrumentistes beaucoup de marge de manoeuvre, semble-t-il. En tout cas, le jeu libre, voire émancipé des trompettes et des timbales, fait du bien à entendre.

Karina Gauvin est entrée en scène en début de deuxième partie, avec sa voix plus ronde et plus riche que jamais, elle-même plus épanouie que jamais dans sa robe décolletée style Marilyn Monroe. Ce fut sans aucun doute le moment le plus envoûtant de tout le concert. L'accompagnement net, précis mais discret des Violons du Roy laissait toute la place à la soprano dans ces trois airs d'opéra et de concert - quatre en incluant le rappel. En fait, non, l'orchestre et le chef étaient simplement totalement présents à la soliste. Dans l'extrait de Il re pastore, Pascale Giguère, le violon solo, est venue se mouler parfaitement aux belles inflexions naturelles de la voix.

Le Divertimento offert en ouverture a été exécuté de manière propre et souple, mais peut-être un peu répétitive et mécanique à la fin.

J'ai éprouvé un peu plus de difficulté à écouter la Symphonie concertante présentée par les quatre solistes internationaux mentionnés plus haut. L'exécution était d'un très haut niveau, pas de doute là-dessus, et la version remaniée par le musicologue Robert Levin ne manquait pas d'intérêt, mais la salle, elle, était beaucoup trop réverbérante, de sorte que le son du cor et celui du basson, notamment, roulaient dans les hauteurs et se perdaient dans le lointain. On aurait eu avantage, je crois, à tirer quelques rideaux pour raccourcir cette réverbération.

_________________________

FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOMAINE FORGET. Concert d'ouverture. Les Violons du Roy. Direction : Paul Goodwin, chef d'orchestre. Solistes : Karina Gauvin, soprano. Philippe Bernold, flûte, Pedro Diaz, hautbois, Daniel Matsukawa, basson et Louis-Philippe Marsolais, cor. Samedi soir à la salle Françoys-Bernier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer