Festival de la chanson de Tadoussac: «En voie de disparition»

Sur les plans artistique et de l'achalandage, le... (Photo collaboration spéciale, Michel Pinault)

Agrandir

Sur les plans artistique et de l'achalandage, le Festival de la chanson de Tadoussac s'est terminé dimanche sur un bilan positif.

Photo collaboration spéciale, Michel Pinault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Tadoussac) Des festivaliers en grand nombre, une météo clémente, des spectacles qui font mouche. Sur les plans artistique et de l'achalandage, le Festival de la chanson de Tadoussac s'est terminé dimanche sur un bilan positif. Mais un constat demeure pour les organisateurs : le casse-tête financier se complique d'année en année et la petite équipe qui tient l'événement à bout de bras s'essouffle, allant jusqu'à remettre en question l'avenir du rendez-vous fixé depuis 32 ans.

«On a eu une super édition, mais quand tu en arrives à créer un club de soutien du genre "adoptez un festival", c'est parce que tu es en voie de disparition. Ça, il va falloir que quelqu'un quelque part le comprenne», lance le directeur général, Charles Breton, en référence à la campagne de sociofinancement par vente de macarons lancée en fin de semaine.

Ça fait déjà un moment que M. Breton sonne l'alarme sur la précarité des festivals en région. Il cite en exemple les difficultés vécues à Woodstock en Beauce et à Petite-Vallée, entre autres. «En général dans les petits événements et particulièrement dans les petits milieux, il y a une crise», indique-t-il. Le Festival de Tadoussac est déficitaire - ou borderline, selon son patron - depuis cinq ans. Loin de s'améliorer, la situation se corse avec la fonte de l'appui des commanditaires.

«Entre afficher dans une bouche de métro à Montréal ou sur un poteau de téléphone à Tadoussac, le calcul n'est pas trop long à faire pour eux, illustre M. Breton. Ça nous a pris des années à monter dans les budgets nationaux, là on est redescendu au niveau régional.»

Fatigue

Le manque de ressources - humaines, notamment -, s'est fait sentir cette année à Tadoussac, selon le dg. Comme les autres membres du petit noyau de l'organisation, Charles Breton a cumulé les fonctions ces derniers jours. «Moi, j'ai trois jobs pendant le festival. Et je dors trois heures. C'est le secret : trois-trois», blague-t-il. La fatigue se fait sentir dans l'équipe. Certains se demandent si le jeu en vaut la chandelle. On a un seul défi, c'est la prochaine édition, tranche M. Breton. C'est sur les épaules de quatre ou cinq personnes. Dans nos vies personnelles, il faut se poser des questions. Après tant d'énergie, tant d'efforts et de dévouement, est-ce que c'est possible de refaire ça année après année? Je ne peux pas le promettre.»

Charles Breton brosse tout de même un bilan positif du festival qui s'est terminé hier. Il prévoit une hausse des revenus de billetterie grâce aux spectacles qui ont fait courir les foules à l'église de Tadoussac. «On avait vraiment cinq as dans notre jeu», évoque-t-il à propos des têtes d'affiche Juliette Gréco, Jacques Michel, Fred Pellerin, Pierre Flynn, Louis-Jean Cormier et le collectif Légendes d'un peuple. La mission à la fois festive et de promotion de la chanson a aussi été remplie. Reste maintenant à voir si les ressources seront au rendez-vous pour qu'elle se poursuive.

«C'est une richesse pour la vie culturelle, plaide Charles Breton. On reçoit des artistes, des journalistes et des organisateurs étrangers. Il vient du monde de partout. On a mis sur pied quelque chose de précieux, il va falloir qu'on s'arrange... Il faudra que la tarte se partage en tenant compte de cette réalité-là.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer