ComediHa! Fest-Québec

Gala P-A Méthot: un ami qui nous veut du bien

C'est un P-A Méthot à la nervosité palpable... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

C'est un P-A Méthot à la nervosité palpable qui est entré sur scène.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) On voudrait tous qu'il soit notre ami. P-A Méthot a entrepris le ComediHa! Fest-Québec en force jeudi avec sa première animation de gala. Une soirée avec quelques bas, mais plusieurs hauts.

En prélude au Gala, on a eu droit à la version Méthot du film Cinquante nuances de Grey, rebaptisé Cinquante nuances de gras. Présenté en IMAX 74D, le court métrage comique exploitait le plus grand péché de P-A, la gourmandise.

Surfant sur cette vague, c'est un P-A Méthot à la nervosité palpable qui est entré sur scène pour une ouverture en grand... ou plutôt en gros! Dans ce premier numéro, l'humoriste de Québec a dit assumer sa «grosseur», voulant que les «enrobés» deviennent la norme et que «les poids santé, les maigrichons et les paquets d'os» s'adaptent. Petitesse des banquettes au restaurant, difficultés sexuelles et vêtements serrés sont passés dans le tordeur de Méthot. «M'avez-vous déjà vu en lycra? a-t-il demandé. J'ai l'air d'un tuyau de sécheuse.»

La vivacité de Léveillé

François Léveillée était le premier invité de Méthot. Ce dernier était heureux de présenter celui qui lui a donné sa première chance lors d'un gala à la télévision. À 62 ans, Léveillée a parlé de façon zen de vieillesse. Son but? Vieillir le plus longtemps possible et ne plus faire de projets. «Je n'achète même plus de bananes vertes», a-t-il lancé. Une de ses meilleures blagues était sans doute celle sur le ministre de la Santé Gaétan Barrette qui, croit-il, devrait diriger le ministère de l'Éducation. «Ça ferait 350 livres de plus dans les bibliothèques!» Après 40 ans de métier, Léveillée n'a rien perdu de sa vivacité.

Un autre humoriste d'expérience, Jean-Claude Gélinas est venu ensuite dérider la foule avec son Réjean de Terrebonne, qui prétend qu'il peut tout dire parce que «je suis un farfadet», a-t-il répété. Il a lancé quelques très bonnes lignes comme lorsqu'il a dit que sa femme est un sex object. «À chaque fois que je lui parle de sexe, elle "s'object"».

Le numéro de l'humoriste de Québec Guillaume Wagner sur le couple a pris beaucoup de temps à lever. Il s'est tout de même un peu rattrapé vers la fin. Quant à François Massicotte, son naturel sur scène a sauvé son numéro plus ou moins drôle sur les inventions.

La nouvelle venue Mélanie Ghanimé - qui anime Direct dans L'Net avec Méthot à Z - a fait bonne impression en parlant de son amour du Nutella. En deuxième partie, le jeune Yannick DeMartino a aussi surpris par son aplomb.

La seconde moitié a été marquée par l'excellente performance - malgré un léger trou de mémoire - de Peter MacLeod et son plaidoyer sur les relations hommes-femmes. Mike Ward est par la suite venu sceller la réussite de la soirée avec son numéro d'une efficacité redoutable sur Vision Mondiale et l'Afghanistan.

Le ComediHa! Fest-Québec se poursuit jusqu'au 28 juin. C'est un rendez-vous vendredi soir pour le Gala animé par Patrice L'Écuyer.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer