Bouffée d'air frais au ComediHa! Fest-Québec

Le créateur du festival d'humour ComediHa! Fest-Québec (anciennement... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le créateur du festival d'humour ComediHa! Fest-Québec (anciennement le Grand Rire), Sylvain Parent-Bédard

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après 15 ans à faire rire Québec, le créateur du festival d'humour ComediHa! Fest-Québec (anciennement le Grand Rire), Sylvain Parent-Bédard, veut donner une bouffée d'air frais à l'événement au cours des prochaines années. Objectif: devenir un point de rencontre en humour sur le plan international. «J'aimerais que Québec devienne le Cannes de l'humour», avance-t-il.

Au-delà des spectacles, le ComediHa!, qui aura lieu du 11 au 28 juin, servirait de lieu de rassemblement pour les artistes, diffuseurs et producteurs en humour. «Je rêve que ça devienne un carrefour de l'humour et on va y mettre l'investissement nécessaire», dit M. Parent-Bédard.

Pas de doute, l'homme d'affaires voit grand pour son festival. «Avant, on disait qu'on voulait être le reflet de ce qu'avait été l'année en humour au Québec, rappelle-t-il. Mais ce n'est plus ça. On veut avoir beaucoup d'exclusivités. On veut être précurseurs. On veut être avant-gardistes dans ce qu'on va présenter.»

Il donne en exemple les galas, dont les numéros sont exclusifs. Il souligne aussi les spectacles des 17, 18 et 19 juin au Salon rouge du Palais Montcalm, qui mettront en vedette des humoristes surprises qui viendront présenter en rodage leur nouveau solo. Le nom de ces artistes - qui peuvent en temps normal remplir de grandes salles, précise M. Parent-Bédard -, ne sera connu qu'au moment où ils mettront les pieds sur scène. Un pari risqué, reconnaît-il.

Déjà moins long qu'à ses débuts, le ComediHa! verra également sa programmation condensée en 10 jours dans les prochaines années. Avec ses 250artistes et 100 spectacles pour un budget de 7 millions$, «on n'a rien à envier à Montréal», croit M.Parent-Bédard, qui estime que le ComediHa! est le deuxième plus gros festival d'humour au monde, après Juste pour rire dans la métropole.

L'équipe du ComediHa! planche également sur un spectacle d'humour muet qui mettrait en scène des artistes du Québec et qui pourrait être exporté à travers le monde. La première mondiale, prévue pour 2017, pourrait avoir lieu à Québec.

Succès télé

La marque ComediHa! (la branche humour de Québécomm, qui représente 90 % de l'entreprise) chapeaute aussi différents projets télé. Le tournage de la saison 2 de Complexe G vient d'ailleurs de s'achever dans la capitale.

L'émission lol :-), dont la sixième saison vient d'être tournée, a été vendue dans 140 pays. La Chine a acheté récemment le format, si bien qu'elle produira lol :-) avec des acteurs locaux. Et lol :-) pourrait bientôt se retrouver au cinéma.

Une autre série télé, True Love, est en développement avec Radio-Canada. Elle pourrait sortir dans plusieurs pays simultanément vers 2017.

Pas de spectaclede musique en vue

Avec sa division musique, Sismyk, Québécomm a produit Madonna en 2012 et Céline Dion en 2013 sur les Plaines. Mais Sylvain Parent-Bédard affirme qu'il n'a pas de projets en ce sens présentement, s'étant concentré sur la branche ComediHa! dans la dernière année.

«Si on m'avait présenté le bon groupe au bon moment au bon cachet, je serais allé de l'avant», admet-il toutefois. Il précise que trois ingrédients doivent être réunis pour qu'il produise un spectacle d'une telle ampleur : un succès financier potentiel, la qualité du contenu et un succès de foule. Pour le moment, il préfère jeter un oeil à ce qui se fait au Centre Vidéotron, au Festival d'été de Québec et sur les Plaines.

Mais il pourrait bien nous surprendre au tournant. «On pourrait arriver avec une mégastar internationale au Grand Théâtre, donne-t-il en exemple. Ça arrive que Prince a le goût de faire une salle de 1800 personnes. Ça devient unique, ça devient exclusif. C'est pas impossible.»

Sismyk représente actuellement 10 % de sa compagnie. «À court ou à moyen terme, je n'ai pas un objectif de développement [pour Sismyk], mais de travail par opportunité», dit-il.

Et même s'il avoue qu'il aurait bien aimé faire venir les Rolling Stones à Québec - il est passé bien près en 2013 -, il ne boudera pas son plaisir. Il devrait être sur les Plaines le 15 juillet, alors que le groupe se produira au Festival d'été de Québec. «J'adore les Stones. Je suis allé les voir deux fois au Hyde Park [à Londres]. J'aimerais ça, y aller. Il y a de fortes chances que je sois à Québec et que j'y aille. Ça va être un événement exceptionnel.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer