ROSEQ: dernière tournée pour Daniel Lavoie

Daniel Lavoie et Florence K sont les porte-parole... (COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER)

Agrandir

Daniel Lavoie et Florence K sont les porte-parole de la prochaine tournée d'été du ROSEQ. À l'avant : Solange Morrissette du ROSEQ et Alexandre St-Pierre du Vieux Théâtre de Saint-Fabien.

COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Saint-Fabien) Daniel Lavoie et Florence K sont les porte-parole de la prochaine tournée d'été du Réseau des organisateurs de spectacles de l'Est-du-Québec (ROSEQ). Placée sous le thème «Où la route mène...», la programmation a été annoncée mardi à Saint-Fabien, près de Rimouski. Daniel Lavoie en a profité pour annoncer qu'il s'agira sans doute de sa dernière tournée en carrière.

Après 45 ans, l'auteur-compositeur-interprète envisage la retraite. «Je commence à être un peu fatigué des tournées, admet l'artiste de 66 ans. Mais, je sens que si je ne la fais pas cette année, peut-être que je n'en ferai plus jamais. Je n'ai plus autant d'énergie que j'en avais.»

En revanche, il s'empresse d'ajouter qu'il aime toujours autant la scène et son métier. «Je vais faire seulement des choses que j'ai envie de faire», précise-t-il pour expliquer comment il entrevoit la retraite. Mais avec toutes les dates de spectacles auxquelles il participera au cours des prochains mois, ce ne sera certes pas pour cette année!

Pour Daniel Lavoie, la tournée du ROSEQ représente un mélange de nostalgie et de retour aux sources. «Je retrouve ce que j'ai fait à mes débuts, c'est-à-dire des petites salles, face à face avec un public, dans des conditions souvent pas faciles. Techniquement, on n'a pas un niveau de confort qu'on peut avoir dans une grosse tournée avec tous les techniciens et la famille qui nous entourent.» L'artiste sera accompagné de son fils de 26 ans, Joseph. «Il va s'occuper de la logistique, de monter et de démonter», explique-t-il. 

L'auteure-compositrice-interprète Caroline Savoie assumera la première partie de ses spectacles. «Quand elle avait commencé à chanter, tout le monde avait la larme à l'oeil, se rappelle Daniel Lavoie lorsqu'il l'avait rencontrée au Festival en chanson de Petite-Vallée. Je garde un souvenir extrêmement émouvant de cette jeune femme qui s'assoit avec sa guitare et, tout d'un coup, devient grande comme le monde.» 

Pour l'autre porte-parole, il s'agit aussi d'un retour aux sources. La première fois que Florence K est montée sur scène, il y a 18 ans, c'était dans le cadre d'une tournée d'été du ROSEQ. Elle accompagnait sa mère, la chanteuse Natalie Choquette, à Dégelis, dans le Témiscouata. Elle avait 15 ans. «J'ai eu le déclic, se souvient-elle. C'est là que j'ai décidé que je voulais faire ça dans la vie. Il n'y a pas de mots, pour un artiste, pour dire combien la tournée du ROSEQ est agréable.» Pour la première fois en spectacle, Florence K sera seule au piano.

242 spectacles dans 25 municipalités

La tournée d'été du ROSEQ totalise 242 spectacles présentés dans 25 salles un peu partout en région, que ce soit au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord, mais aussi à Péribonka, Lotbinière, Pont-Rouge et Lévis.

Parmi les artistes qui prendront part à la tournée, nommons notamment Florent Vollant, Samian, Zébulon, Maxime Landry, Pascale Picard, Dumas, Bïa et Luce Dufault. La programmation complète sera disponible dès jeudi à www.roseq.qc.ca.

Le défi de prendre sa place

Au cours de ses 35 ans de tournées d'été, le Réseau des organisateurs de spectacles de l'Est-du-Québec (ROSEQ) a dû s'adapter aux réalités culturelles de chaque époque. Les défis sont parfois difficiles. Mais une constante demeure : le plaisir fou, pour les artistes, de partir à la conquête de petites salles éloignées des grandes villes, où la rencontre avec le public revêt un caractère intime.

Selon la directrice générale de l'organisme, la tournée d'été est plus facile à organiser parce que toute la programmation peut être lancée en même temps pour toutes les salles. «C'est facile d'amener des artistes en région, estime Solange Morrissette. Les plus grands artistes du Québec sont tous passés par ici au moins une fois dans leur vie.»

Le défi, selon Mme Morrissette, c'est d'arriver à offrir une programmation équilibrée, tout en réussissant à avoir des gros noms. «Les diffuseurs en arrachent, admet-elle. Il faut qu'ils remplissent leur salle. C'est sûr qu'en groupe, on peut négocier de meilleurs cachets. Mais il y a de la compétition avec les festivals, les spectacles gratuits et la multiplication des lieux de diffusion. Le défi, c'est de garder sa place.»

Même si la directrice du ROSEQ n'a pas encore ressenti les contrecoups des mesures d'austérité du gouvernement Couillard, elle craint de les subir dans les prochains mois. Elle déplore également les nouveaux paramètres du programme Aide à la tournée de la Société des entreprises culturelles du Québec (SODEC) qui menacent l'accès aux artistes en région. La région des Îles-de-la-Madeleine, dont le transport en avion augmente le coût total d'une tournée, risque d'en subir les conséquences.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer