Tocadéo: la classe sans le sérieux

Tocadéo, c'est aujourd'hui une bonne soixantaine de spectacles...

Agrandir

Tocadéo, c'est aujourd'hui une bonne soixantaine de spectacles par année. C'est aussi un nouveau disque tous les 18 mois.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il ne faut pas se fier à la cravate. Les gars de Tocadéo ont de la classe, mais ne sont pas du genre à se prendre trop au sérieux. On dit qu'en spectacle, ils sont très drôles. Chose certaine, le quatuor vocal masculin a su rapidement s'attirer la sympathie d'un large public au Québec.

Il y a des choses qui ne se jouent pas. L'amitié et la complicité qui règne au sein de Tocadéo ne sont pas feintes. «C'est un des points dont les gens nous parlent le plus», indique Dany Laliberté, le cadet du groupe né dans le sillage de la comédie musicale Don Juan.

Tocadéo, c'est aujourd'hui une bonne soixantaine de spectacles par année. C'est aussi un nouveau disque tous les 18 mois. De quoi occuper quatre gars à temps plein. D'ailleurs, ceux-ci reconnaissent qu'ils font partie des «chanceux» qui réussissent à vivre uniquement de leur art. «J'ai l'impression qu'on répond à un besoin au Québec, croit Dany Laliberté. C'est comme si on était arrivés avec le bon style musical et au bon moment. Les diffuseurs nous ont pas mal adoptés un peu partout parce qu'on ne représente pas un risque pour eux. Quand ils se sont aperçus du succès et de l'amour que le public avait pour ce type de spectacle, ils nous ont redemandés.»

Dans Ils chantent elles, un nouveau spectacle centré sur son plus récent album, le quatuor reprend des chansons composées, écrites ou popularisées par des femmes, dont L'hymne à l'amour, Je ne suis qu'une chanson ou Tous les cris, les S.O.S. On y retrouve aussi un ou deux grands airs du genre Caruso ou Nessun dorma. Chaque pièce trouve sa raison d'être à l'intérieur d'une nouvelle mise en scène, le tout rehaussé par de nouveaux décors et des éclairages élaborés.

Crooner et humour

«Les fans s'y retrouvent, assure Dany Laliberté. Les femmes amènent leur chum, et ils y trouvent leur compte eux aussi. On n'est pas si fleur bleue ni si à l'eau de rose que ça! C'est un peu à la... Michael Bublé, quelqu'un qui fait du crooner, mais qui est très humoristique aussi. Il faut apprendre à rire de nous-mêmes et à mettre nos forces comme nos faiblesses à l'avant-plan. C'est à ce moment-là que le public embarque.»

Le groupe a jusqu'ici fait plusieurs fois le tour du Québec. Or, exception faite d'une soirée de la Saint-Valentin présentée au Capitole, son passage au Grand Théâtre, en fin de semaine, marque tout de même son premier véritable spectacle à Québec.

=> Vous voulez y aller?

  • Qui : Tocadéo
  •  : salle Octave-Crémazie
  • Quand : samedi à 20h, dimanche à 14h30
  • Billets : 48 $ (39 $ pour les étudiants)
  • Tél. : 418 643-8131

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer