• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Sur scène 
  • Elvis Experience à Las Vegas: Fontaine brise la glace et retrousse ses manches 

Elvis Experience à Las Vegas: Fontaine brise la glace et retrousse ses manches

  • Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas.

    Photo Roger Bennett

  • 1 / 9
  • Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas.

    Photo Roger Bennett

  • 2 / 9
  • Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas. Il avait une grosse équipe avec lui sur scène, principalement des musiciens recrutés à Las Vegas même. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    Le Québécois Martin Fontaine s'est produit sous les traits d'Elvis Presley, hier, à l'hôtel Westgate de Las Vegas. Il avait une grosse équipe avec lui sur scène, principalement des musiciens recrutés à Las Vegas même.

    Photo Roger Bennett

  • 3 / 9
  • Martin Fontaine en répétition avant le spectacle. Sans sa perruque et son maquillage, il est loin de ressembler à Elvis! (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    Martin Fontaine en répétition avant le spectacle. Sans sa perruque et son maquillage, il est loin de ressembler à Elvis!

    Photo Roger Bennett

  • 4 / 9
  • Lisa Marie et sa mère, Priscilla Presley, sur le tapis rouge avant la première. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    Lisa Marie et sa mère, Priscilla Presley, sur le tapis rouge avant la première.

    Photo Roger Bennett

  • 5 / 9
  • L'hôtel Westgate de Las Vegas, où s'est produit Elvis Presley à de nombreuses reprises. (Collaboration spéciale Geneviève Bouchard)

    Plein écran

    L'hôtel Westgate de Las Vegas, où s'est produit Elvis Presley à de nombreuses reprises.

    Collaboration spéciale Geneviève Bouchard

  • 6 / 9
  • Lisa Marie et Priscilla Presley ont inauguré une nouvelle exposition permanente consacrée au «King». (AP)

    Plein écran

    Lisa Marie et Priscilla Presley ont inauguré une nouvelle exposition permanente consacrée au «King».

    AP

  • 7 / 9
  • On retrouve entre autres dans cette nouvelle exposition une réplique du gâteau de mariage d'Elvis et de Priscilla et leurs habits de mariage. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    On retrouve entre autres dans cette nouvelle exposition une réplique du gâteau de mariage d'Elvis et de Priscilla et leurs habits de mariage.

    Photo Roger Bennett

  • 8 / 9
  • On retrouve entre autres dans cette nouvelle exposition une réplique du gâteau de mariage d'Elvis et de Priscilla et leurs habits de mariage. (Photo Roger Bennett)

    Plein écran

    On retrouve entre autres dans cette nouvelle exposition une réplique du gâteau de mariage d'Elvis et de Priscilla et leurs habits de mariage.

    Photo Roger Bennett

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Las Vegas) Martin Fontaine rêvait de Las Vegas, il y a finalement goûté jeudi soir, lors de la première courue d'Elvis Experience à l'hôtel Westgate. Le personnificateur québécois a brisé la glace devant un parterre de V.I.P. au centre duquel trônait le clan Presley : Priscilla, Lisa Marie et ses enfants. Le spectacle s'est déroulé sans anicroche, avec précision, mais face à un public généralement tiède et peu démonstratif.

Une heure après avoir quitté les planches, une fois retrouvés son teint et ses propres habits, Martin Fontaine affichait une mine soulagée d'avoir enfin franchi l'étape de la première, fier de la prestation livrée sur scène, mais aussi conscient que les choses auraient pu mieux se passer. «Je suis content parce que leshow a bien été, la technique a suivi. Il y a peut-être juste le public... Je l'aurais fouetté un peu», a-t-il résumé en fin de soirée. «Peut-être que ça vient de nous autres, peut-être que je ne dégageais pas assez. C'était une première, peut-être que c'est toujours comme ça», a-t-il ajouté.

Pour Martin Fontaine, tout est question detiming. «Je trouvais que les applaudissements n'étaient pas assez longs, a-t-il observé. Peut-être que c'est le répertoire qu'il faut améliorer. C'est un test et moi, tous les soirs, je peux changer le show. Moi, c'est Elvis mon mentor et mon modèle. Je veux que ce soit à sa hauteur. Là, on a encore des petites croûtes à manger.»

À chaud, le chanteur et acteur a même confié aux médias qu'il n'avait pas encore l'impression d'avoir réalisé son rêve, jeudi soir. «Je ne le sens pas de même, a-t-il noté. Mais peut-être que quand on va l'avoir fait une couple de fois et que le show va être parfait, je vais le sentir. Là, c'est plus le directeur artistique et le metteur en scène qui parle. On a fait du beau travail, mais demain, on va faire un vrai show.»

Le proprio ému

S'il est vrai qu'on était souvent loin du tonnerre d'applaudissements pendant la représentation d'Elvis Experience de jeudi, on ne peut pas dire pour autant que la prestation de Fontaine a laissé son public indifférent. Plusieurs femmes - même d'un certain âge!- ont joué le jeu et se sont ruées vers la scène pour attraper un ourson, un foulard ou même un baiser du «King» québécois. La majorité des titres ont été accueillis par des exclamations de satisfaction, et le parterre a offert deux ovations à la troupe, dont une après une livraison quasi épique de Glory, Glory Hallelujah.

Parmi les commentaires presque invariablement positifs recueillis à la sortie de la salle, plusieurs spectateurs ont mentionné avoir été émus par le concert. Comme cette dame qui a avoué avoir trouvé le spectacle «beau, mais triste... parce qu'Elvis n'est plus là». Ou ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale nommé John Brehm, du Colorado, qui a raconté avoir eu les larmes aux yeux à quelques reprises à cause des «beaux souvenirs» qui lui sont revenus en regardant cette réplique du «King» qu'il a trouvé très précise.

S'il a aussi fait pleurer son complice et coproducteur Jean Pilote- «j'ai utilisé la moitié de la boîte de Kleenex qu'il y avait à la console de son», a-t-il lancé -, Martin Fontaine peut surtout se vanter d'avoir ému le propriétaire du Westgate, David Siegel, un allié de taille à avoir de son côté s'il souhaite que son aventure vegassienne se poursuive au-delà des cinq semaines déjà confirmées.

En début de soirée, M. Siegel avait confessé au Soleil ne rien connaître de Martin Fontaine. Après le spectacle, il était conquis. «Ça m'a ramené 45 ans en arrière, lorsque j'ai vu Elvis pour la première fois sur cette même scène, a-t-il indiqué. Je n'ai vu aucune différence. Il a fait un travail phénoménal à recréer Elvis. J'en ai même oublié que ce n'était pas le vrai.»

Quant à savoir si Elvis Experience a des chances de devenir le spectacle permanent du Westgate, David Siegel n'a pas fermé la porte jeudi... Mais ne l'a pas trop ouverte non plus.

«On va présenter un show d'Elvis en permanence, a-t-il avancé. On va sûrement le modifier pour le garder frais et intéressant pour les gens qui reviennent. Mais on gardera toujours ce niveau de qualité.»

Priscilla Presley et sa fille Lisa Marie ont... (Ap, John Locher) - image 2.0

Agrandir

Priscilla Presley et sa fille Lisa Marie ont ouvert la nouvelle exposition permanente consacrée à Elvie au Westgate.

Ap, John Locher

«Il était temps»

La fille d'Elvis Presley, Lisa Marie, ne connaissait pas grand-chose de Martin Fontaine avant la soirée de jeudi. «Je ne l'ai jamais vu, mais je n'ai entendu que du bien de la part de ma mère. J'ai très hâte de le voir», a-t-elle commenté sur le tapis rouge, juste avant la première du spectacle Elvis Experience à Las Vegas. Elle n'en était pas moins heureuse de voir l'héritage artistique de son père mis en valeur par l'exposition et le spectacle inaugurés au Westgate. «C'était la bonne chose à faire, a-t-elle estimé. Ça devait se passer ici. Ça aurait même dû être fait il y a longtemps. J'ai beaucoup de souvenirs d'ici, j'y ai passé beaucoup de temps.» S'ils n'étaient pas présents pour la première, les presque voisins vegassiens Céline Dion et René Angélil ont envoyé de bons mots à Martin Fontaine. «J'ai eu un beau bouquet de fleurs, a-t-il confié. J'ai été très touché. Ils m'ont dit : "Il était temps que tu arrives ici!"»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer