Du caveau à patates à... Nashville

Cédrik Saint-Onge s'exerce surtout dans sa chambre, mais... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Cédrik Saint-Onge s'exerce surtout dans sa chambre, mais lorsque vient le temps d'enregistrer ses chansons, il se réfugie dans... le caveau à pommes de terres! «C'est le seul endroit où il n'y a pas de bruit ambiant», mentionne l'adolescent de 17 ans.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Caplan) Cédrik Saint-Onge, un étudiant de 17 ans de Caplan, en Gaspésie, trône présentement au second rang d'un concours de chanson, l'International Songwriting Competition de Nashville, au Tennessee. Sa pièce, Lighthouse, est l'une des 18 000 chansons initialement soumises au concours par des artistes de 117 pays.

Le concours a débuté en 2014. Un premier tri a réduit le nombre de chansons à 1800 il y a un mois, et à 345 le 25 mars. Le concours comporte deux volets : les choix du jury, qui seront connus en mai, et le choix du public, pour lequel le vote se termine le 23 avril. C'est dans ce volet que Cédrik Saint-Onge se classe deuxième pour le moment.

Son rang est d'autant plus étonnant qu'il se situe au classement global, toutes catégories confondues. Quinze autres chansons retenues ont été composées par des adolescents, ou teen dans le jargon du concours.

Il y a d'autres éléments étonnants liés au dossier du jeune Gaspésien. Les quatre chansons envoyées par sa mère Natalie en novembre ont été composées par simple passion pour la musique, et non pour utilisation dans un concours. Elles ont de plus été enregistrées dans... un caveau à pommes de terre, celui du sous-sol de la maison familiale!

«C'est le seul endroit où il n'y a pas de bruit ambiant», dit-il. «J'ai enregistré un album EP complet et ma mère a pris quatre chansons de ça.»

Il joue également de tous les instruments dans cet album. «J'ai pris des cours de guitare à 12 ans, et j'ai arrêté à 14 ans. Je joue de la basse et de la batterie. Si je pouvais être un one man band (homme-orchestre), je le serais, mais ce n'est pas possible, bien sûr. J'adore jouer de la batterie. J'ai ça dans le sang. Je me suis senti bien aussitôt que j'ai touché à ça», ajoute-t-il.

Il fait aussi partie d'un groupe metal et d'un autre groupe qui a gagné récemment la finale régionale de Secondaire en spectacle. Il compose surtout en anglais, bien qu'il ait réalisé récemment deux chansons en français. «Ma mère est bilingue, j'écoute des films en anglais. Je ne suis pas bon en maths, mais je suis bon en anglais», dit-il, ajoutant qu'il devrait améliorer sa composition en français au camp en chanson de Petite-Vallée, en juin.

Prix intéressants

Sa participation à l'International Songwriting Competition pourrait bien déboucher sur un autre camp de chanson, à Boston celui-là, un prix d'une valeur de 10 000 $ remis par le jury. S'il l'emporte «toutes catégories», il aura la chance de gagner 25 000 $ et du matériel d'enregistrement.

Il est calme dans tout ça. Jusqu'à très récemment, il ne faisait même pas référence au concours sur sa page Facebook. «Je ne suis pas le genre de gars qui commence à s'exposer. J'y vais tranquillement pas vite.»

Il est possible de suivre l'évolution du concours ou de voter en suivant le lien http://www.radioairplay.com/competition_votes/Teen.

L'International Songwriting Competition est une organisation d'envergure. Le concours de 2015 vient d'être lancé. Des musiciens comme Pat Metheny, Sarah McLachlan, Wayne Shorter et Jean-Luc Ponty figurent parmi les juges.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer