• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Sur scène 
  • Musique et peinture, du Québec à la Russie: à travers l'oeil du chef Gabel 

Musique et peinture, du Québec à la Russie: à travers l'oeil du chef Gabel

Fabien Gabel a choisi les musiques que les... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Fabien Gabel a choisi les musiques que les tableaux lui ont inspirées.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mercredi soir, à la salle Louis-Fréchette, l'Orchestre symphonique de Québec sort le concert de son cadre traditionnel pour le transformer en une expérience multimédia inspirée des grands peintres québécois du XXe siècle.

Jardin bleu, d'Alfred Pellan... - image 1.0

Agrandir

Jardin bleu, d'Alfred Pellan

Poussière de soleil, de Jean-Paul Riopelle... - image 1.1

Agrandir

Poussière de soleil, de Jean-Paul Riopelle

Le public pourra non seulement découvrir des tableaux de Lemieux, de Pellan, de Leduc et de Riopelle choisis spécialement par le chef Fabien Gabel lors d'une visite du Musée national des beaux-arts du Québec, mais également entendre en direct les musiques que ces mêmes tableaux lui ont inspirées.

«C'est la musique au service de l'art pictural, indique le chef. Les deux disciplines se sont toujours nourries de toute façon. En fait, j'ai choisi les tableaux qui m'ont interpellé, ceux devant lesquels une musique me venait assez rapidement à l'esprit.»

Pas difficile de trouver le lien qui existe entre Le rapide de Jean Paul Lemieux et Pacific 231 d'Arthur Honegger. La toile montre un train qui traverse la plaine enneigée alors que l'oeuvre symphonique, elle, s'inspire des mouvements d'une locomotive. «Honegger, qui était passionné par les trains, a écrit une musique qui décrit ses impressions, explique le chef. À l'époque de sa construction, au début des années 20, Pacific 231 était l'engin le plus rapide qui existait.»

Perception

Un rapport beaucoup plus subjectif unit la Gymnopédie d'Érik Satie (orchestrée par Claude Debussy) et le Jardin bleu d'Alfred Pellan. «J'ai cherché une musique qui pourrait illustrer non pas l'oeuvre du peintre, mais la perception que j'en ai, note Fabien Gabel. Justement, c'est une peinture qui dégage une grande plénitude, une grande quiétude. C'est pour cela que j'ai choisi la pièce de Satie, laquelle n'a rien à voir avec l'art pictural évidemment.»

Avec Les portes rouges de Fernand Leduc, le chef a plutôt opté pour l'effet de surprise. «C'est une oeuvre que j'ai trouvée très belle, mais je ne voulais pas tomber dans la facilité en choisissant par exemple une oeuvre aux couleurs exotiques. C'était beaucoup plus compliqué que ça. La question sans réponse [The Unanswered Question] me semblait appropriée. C'est une oeuvre de Charles Ives qui est absolument géniale, qui date de 1906 et qui montre que ce compositeur avait 50 ans d'avance sur tout le monde.»

Poussière de soleil de Jean-Paul Riopelle, enfin, a été jumelée à l'Hommage à Riopelle de Simon Bertrand, une pièce commandée par l'Orchestre symphonique de Montréal. «C'est bien de jouer une oeuvre d'un compositeur vivant, fait valoir Fabien Gabel. D'autant plus qu'elle sied parfaitement le sujet de notre concert.»

Projection vidéo

Une projection vidéo réalisée par Mario Villeneuve contribuera à mettre en valeur chacune des toiles. «On se moule à l'oeuvre musicale pour explorer l'oeuvre picturale sur un mode cinéma, avec des gros plans et des travelings, tout en restant dans la subtilité, explique Christian Fontaine. Qui a collaboré à la réalisation de la vidéo. On s'est aussi inspiré des peintres, de leur pratique. Pour Leduc, par exemple, c'est très minimaliste, alors que pour Pellan, qui est très chargé, on est allé chercher tous les détails.» Line Ouellet, directrice et conservatrice en chef du MNBAQ, présentera brièvement chaque oeuvre.

Les Tableaux d'une exposition de Moussorgski occuperont toute la deuxième partie du concert. Leur audition sera accompagnée d'une projection des oeuvres créées il y a une dizaine d'années par Natasha Turovsky à la demande de son père, le chef d'orchestre Yuli Turovsky, pour les concerts de l'orchestre I Musici de Montréal.

=> Vous voulez y aller?

  • Quoi : Musique et peinture, du Québec à la Russie
  • Qui : l'Orchestre symphonique de Québec; Fabien Gabel, chef d'orchestre
  • : salle Louis-Fréchette
  • Quand : mercredi à 20h
  • Billets : 23 $ à 76,80 $
  • Tél. : 418 643-8131

Partager

À lire aussi

  • OSQ: splendide alchimie

    Sur scène

    OSQ: splendide alchimie

    La musique et l'art pictural s'étaient donné rendez-vous mercredi soir au concert de l'Orchestre symphonique de Québec. Cette rencontre inattendue... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer