Critique

Guillaume Beauregard: bas les masques

Dans une ambiance plutôt relaxe, Guillaume Beauregard a... (Photo Le Soleil,  Caroline Grégoire)

Agrandir

Dans une ambiance plutôt relaxe, Guillaume Beauregard a interprété l'intégrale de son album solo, plus quelques clins d'oeil au répertoire des Vulgaires Machins.

Photo Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Bas les masques

Arts

Bas les masques

CHAQUE SEMAINE, APPRENEZ À MIEUX CONNAÎTRE UN ARTISTE QUI FAIT BOUGER LA SCÈNE THÉÂTRALE DE QUÉBEC. »

Sur le même thème

(Québec) Avec un premier album solo lancé l'automne dernier, le chanteur du groupe Vulgaires Machins, Guillaume Beauregard, a bien négocié son passage du punk-rock mordant à la chanson plus personnelle. Restait à voir s'il assumerait aussi bien son virage sur les planches. S'il s'est souvent caché derrière un masque d'humour dans ses présentations, sa musique, elle, a passé le test haut la main, vendredi soir, au Théâtre Petit Champlain.

Pas superstitieux, Beauregard a choisi le vendredi 13 pour lancer sa tournée D'étoiles, de pluie et de cendres. Il est arrivé préparé, muni d'une série de petits monologues à servir entre les chansons. Et il n'a pas tardé non plus à mettre cartes sur table : se sentant «vulnérable de parler d'affaires intimes», il est débarqué sur scène vêtu d'un peignoir blanc, symbolisant le fait qu'il se sent nu dans la transition artistique qu'il vit. L'essentiel de ses interventions avec le public a tourné vendredi autour du cheminement et des questionnements qui l'ont mené à concrétiser son projet solo. Des récits parfois grinçants ou absurdes, plus humoristiques que sincères. Il s'en est d'ailleurs excusé en fin de parcours : «Ça me rend mal à l'aise de parler de moi pour vrai», a-t-il justifié. 

C'est un peu dommage parce qu'en musique, on a eu droit à de beaux moments d'authenticité vendredi. Dans une ambiance plutôt relaxe, Guillaume Beauregard a interprété l'intégrale de son album solo, plus quelques clins d'oeil au répertoire des Vulgaires Machins (Je chante pour les sourds, Un peu plus fort). 

Rock et harmonies vocales

Une ambiance à la fois rock et ronde, bâtie de guitares agiles (dont celle d'Alex Crow), de claviers forts en personnalité (Thomas Augustin) et d'harmonies vocales certes moins marquées que sur l'album, mais néanmoins bien présentes. À ce chapitre, on doit lever notre chapeau devant cette très belle relecture a cappella - tout le groupe s'est mis de la partie pour chanter les choeurs - de la chanson Entre les mots et les actes livrée en rappel. Ici, pas de triche ni de blagues, mais juste du vrai.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer