Québec: la rue Saint-Jean aura sa salle de spectacle

La nouvelle salle de spectacle sera située dans... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La nouvelle salle de spectacle sera située dans l'ancien local du magasin Archambault et pourra accueillir de 125 à 150 spectateurs.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une salle de spectacle verra le jour d'ici quelques mois rue Saint-Jean, dans le Vieux-Québec, dans l'ancien local laissé vacant à la suite du départ du magasin Archambault. Le nouvel acquéreur, Jean--François Barré, du Pub Saint-Alexandre, compte en faire un lieu de diffusion des arts de la scène.

«Il n'existe pas de salle de spectacle dans le Vieux-Québec, le poumon de la ville avec sa riche histoire et sa culture. Les gens de Québec aiment sortir dans le Vieux. Avec une salle, on place ce secteur comme destination de sortie», explique M. Barré, qui s'est porté acquéreur de l'édifice en partenariat avec sa mère, Henriette Soucy.

D'une superficie de 7000 pieds carrés répartis sur deux étages, l'édifice comptera au rez-de-chaussée un concept culturel et commercial qui reste à définir. La salle de spectacle sera située à l'étage et pourra accueillir de 125à 150 personnes. «D'ici deux mois, si tout va bien, on devrait être en mesure d'arriver avec un projet. On a du pain sur la planche, mais nous sommes très enthousiastes.»

Acquis pour 1,9 million $, l'édifice aura évidemment besoin d'une cure de rajeunissement, mais il est encore trop tôt, estime le nouveau propriétaire, pour en évaluer les coûts. «Je veux rester modeste dans l'élaboration du projet. La conversion du rez-de-chaussée va être cruciale.» Des rencontres avec la Ville de Québec doivent d'ailleurs avoir lieu au sujet des permis et des règlements de zonage.

Suffisamment de demande 

La décision de convertir l'édifice en salle de spectacle, à l'heure où le secteur culturel connaît un bouleversement dans la capitale avec l'ouverture de l'amphithéâtre, ne l'inquiète pas un seul instant.

«Depuis son ouverture en 1988, le Pub Saint-Alexandre a présenté plus de 500 spectacles de musique. Chaque jour, je reçois deux demandes de gérants qui veulent booker leur artiste. Cette expérience à petite échelle me fait dire qu'il existe une demande pour des spectacles de plus grande envergure. Je rencontre plein de musiciens qui m'expriment leur joie devant mon projet.»

Passionné de l'arrondissement historique, qu'il habite depuis 1982, Jean-François Barré s'est dit «très peiné» de la fermeture du magasin Archambault, à la fin de juillet. L'idée de faire l'acquisition de ce lieu chargé de culture s'est rapidement imposée. Dans les années 70 et 80, la Bordée et Musique d'Auteuil y ont fait courir les amateurs de théâtre et de musique. Le nom de la future salle devrait d'ailleurs faire un clin d'oeil au passé. «Nous avons plusieurs noms en tête et plein d'idées.»

Jean-François Barré croit plus que jamais à la vitalité commerciale et récréative de la rue Saint-Jean intra-muros. Il salue les «investissements majeurs» faits par les restaurants Les frères de la Côte, Les trois garçons et Chez Boulay, autant d'endroits qui ont amené une nouvelle clientèle. «Avec une salle de spectacle au coeur de cette artère, on se donne un p'tit plus...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer