Korine Côté: aller loin avec de petits riens

Sous la lentille de Korine Côté, le moindre... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Sous la lentille de Korine Côté, le moindre détail est propice à toute une escalade verbale.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Au terme d'une parenthèse particulièrement dingue, Korine Côté a pris le pouls du public de l'Impérial, lundi. «Y'en a peut-être qui se disent: "Tout ça pour ça?" Ben oui!», a confirmé la jeune humoriste, qui prouve avec son premier spectacle solo à quel point elle maîtrise l'art de faire du millage avec pas grand-chose. Armée d'un texte qui déboule et d'une tonne de personnalité, l'humoriste ne fait pas mouche à tout coup, mais elle laisse une très convaincante carte de visite.

Sous la lentille de Korine Côté, le moindre détail est propice à toute une escalade verbale. Ça part du terre à terre ou du gros bon sens, puis ça dérape. Son imagination s'emballe et une simple observation sur le jargon des courtiers immobiliers, l'absurdité des machines à bruits qui aident à dormir, la déprime saisonnière ou l'inconfort des jeans skinny prend des proportions quasi surréalistes.

Pendant l'heure et demie que dure Mon show, Korine Côté aligne les sujets et multiplie les images, qui ne font pas toujours dans la dentelle. Et elle a visiblement travaillé l'art de la transition. On passe tout naturellement de son magasinage de chalet à son aversion des maringouins à la plaie sociale que représente le système d'alarme de l'auto de son voisin. On saute de l'insatisfaction générée par un bagel tartiné de manière inadéquate à un rendez-vous rempli de malaises chez l'ostéopathe à sa théorie qui veut que la solidarité féminine n'existe pas.

Avec ce premier one-woman-show, Korine Côté livre un texte bien rythmé, savamment ponctué de mimiques soulignant à gros traits le ridicule de telle ou telle situation... Par contre, elle s'éternise peut-être un peu trop sur des références télévisuelles d'intérêt discutable. Si elle s'en tire bien lorsqu'elle cause des émissions de cuisine (segment qui débouche sur les contradictions des tendances culinaires), pas certaine que de briser la glace en nous jasant des Anges de la rénovation lui rende justice. Idem pour l'intro de la deuxième partie, qui laissera froids les spectateurs n'étant pas adeptes - ou même abonnés - au Canal D.

Korine Côté présentera «Mon show» en supplémentaire à l'Impérial ce soir ainsi que le 10 octobre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer