Les confessions de Cathy Gauthier

«Les gens ne croient pas que je suis... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«Les gens ne croient pas que je suis croyante. C'est super gênant de dire ça en 2014. Quand tu parles de spiritualité, ce n'est pas long que le monde t'associe à Raël...» dit l'humoriste Cathy Gauthier.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Des textes crus, ponctués de sacres et livrés avec un culot sans bornes... En 2005, Cathy Gauthier est débarquée avec ses gros sabots dans le monde de l'humour avec un premier spectacle au titre pour le moins évocateur: 100% vache folle. Près de 10 ans plus tard, la blonde humoriste s'est assagie, a gagné en maturité. Elle reprend l'avant-scène avec la ferme intention de changer la perception que le public nourrit à son égard.

Cathy Gauthier le reconnaît: elle en a un peu marre de l'étiquette «vulgaire» qui la suit depuis ses débuts. Sans renier son premier public ou regretter le chemin qu'elle a pris pour faire sa place, elle n'en est plus là.

«Des fois, il y a des sujets qui t'interpellent quand tu as 20 ans et dans lesquels tu ne te reconnais plus quelques années plus tard, observe-t-elle. Il y a des passages dans Vache folle, je ne peux pas croire que j'ai fait ça! Je voulais défoncer des portes. On m'aimait ou on me haïssait, il n'y avait pas de zones grises.»

Sans avoir consciemment cherché à modifier son image publique, Cathy Gauthier dit y avoir été portée naturellement. «Ce n'est pas réfléchi, assure-t-elle. On vieillit tous et on se place... Je me suis placée. J'ai raffiné beaucoup mon style. Je choisis mes mots avec beaucoup plus de précautions et mes sujets avec une meilleure attention.»

Ce nouveau raffinement, la comique l'exprime dans Pas trop catholique, un troisième spectacle solo qui, croit-elle, touchera une nouvelle clientèle. Le titre fait référence à une expression qui était «galvaudée» dans sa famille plus qu'au thème religieux. Cathy Gauthier a bien tenté un numéro sur la religion, mais elle l'a coupé pendant son rodage devant les réactions du public. «Je me suis rendu compte qu'au Québec, le sujet le plus tabou est encore la religion. Les gens ne croient pas que je suis croyante. C'est super gênant de dire ça en 2014. Quand tu parles de spiritualité, ce n'est pas long que le monde t'associe à Raël...»

En prévision de sa première à Québec, à la salle Albert-Rousseau mardi, Cathy Gauthier a néanmoins accepté de se «confesser» au Soleil.

Q À quel moment êtes-vous allée trop loin?

R Dans un épisode de rage au volant. Je suis déjà sortie de mon char pour aller engueuler un gars. J'étais prête à me battre! Il a eu la chienne de sa vie. Quand tu vois une petite blonde de 5' 2'' qui sort de son auto pour venir te péter la gueule, tu barres tes portes. Il m'a reconnue, il m'a demandé mon autographe... Je l'ai envoyé promener. J'étais hors de moi. Dans la vie, je me fâche vite, mais je me défâche vite aussi.

Q Qu'est-ce qui attise votre orgueil?

R Je ne suis pas tellement orgueilleuse. J'ai beaucoup d'autodérision. J'admets tout. Quand je me trompe, je le dis.

Q Vous considérez-vous comme paresseuse?

R Très. Je suis lâche, ça n'a pas de sens. Pourquoi remettre à demain ce qu'on peut remettre à la semaine prochaine? Voilà ma devise. Même dans le milieu de l'humour, je suis reconnue comme étant paresseuse. Et je réussis quand même! Des fois, je me demande ce que ça donnerait si je me bottais le cul.

Q Quel est votre péché de gourmandise?

R Je ne suis pas si gourmande, mais j'adore les chips.

Q Qu'est-ce qui vous rend jalouse?

R Les filles qui travaillent avec mon chum.

Q Qu'est-ce qui vous a donné des remords?

R Je regrette un peu d'avoir présenté à Juste pour rire des numéros qui n'étaient pas prêts, qui auraient pu être plus peaufinés, plus travaillés. Quand ça ne marche pas comme tu veux, c'est gênant... Finalement, ça revient peut-être à l'orgueil dont on parlait tantôt. Et à la paresse, aussi...

Vous voulez y aller?

Qui: Cathy Gauthier

Quand: mardi à 20h, supplémentaires les 9 et 10 février

Où: salle Albert-Rousseau

Billets: 43,50$

Info: 418 659-6710

Partager

À lire aussi

  • Les petits péchés de Cathy Gauthier

    Sur scène

    Les petits péchés de Cathy Gauthier

    Elle a mûri, Cathy Gauthier, depuis son premier one woman show100 % vache folle. Si elle a toujours autant de mordant - et d'énergie... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer