Les Morissette: la rigolothérapie de couple

Louis Morissette et Véronique Cloutier prétendent qu'ils ne... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Louis Morissette et Véronique Cloutier prétendent qu'ils ne se chicanent jamais, mais c'est de la foutaise. Le couple se crêpe le chignon avec aplomb.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil

(Québec) Il y a quelque chose d'incroyablement satisfaisant à voir le plus célèbre couple du Québec se chicaner sur scène.

Louis et Véro sont beaux, drôles, riches, et devinez quoi? Ils se chicanent pour les mêmes niaiseries que nous et lâchent des blagues grivoises à profusion.

Enfin, les Morissette prétendent qu'ils ne se chicanent jamais - «on s'obstine», nous assurent-ils -, mais c'est de la foutaise. Ces deux-là se crêpent le chignon avec tant d'aplomb qu'on ne peut pas croire qu'ils ne se sont pas exercés régulièrement à la maison avant de faire craquer le vernis de leur célébrité sur scène.

Mais est-ce que c'est drôle? À moitié. En humour, le thème des relations hommes femmes frise le surmenage. Les Morissette ont eu l'audace de s'y frotter, mais avec une twist : le gars n'est pas seul sur scène à se moquer des manies féminines ou à s'indigner du ronron conjugal - sa blonde est là pour lui remettre ça dans les dents.

Thèmes ultra-clichés

Le spectacle prend donc la forme d'un long dialogue, interrompu à de rares occasions par des numéros cocasses de variété, dont le meilleur est sans doute celui où ils se livrent une petite compétition d'imitations de célébrités québécoises, notamment Céline Dion et Lucien Bouchard.

Sinon, les Morissette se querellent une bonne partie du spectacle, alternant entre taquinerie et attaques vicieuses. Ces échanges sont ponctués de nombreuses répliques rigolotes, comme Louis qui décrit Véro comme la «Oprah québécoise, version Choix du Président» ou Véro qui se moque des ambitions humoristico-intellectuelles de Louis, alias le «Barack Obama de Drummondville».

Souvent, on a toutefois l'impression d'assister à un concours de repartie ou à une scène de sitcom qui s'éternise. Les dialogues apparaissent très scriptés et perdent de leur efficacité. On aurait peut-être aimé les voir plus souvent en monologue pour avoir accès à quelques fausses confidences.

Le couple ne s'est pas non plus gêné pour exploiter des thèmes ultra-clichés des relations hommes femmes, comme l'appétit insatiable des hommes pour le sexe ou la tendance à vouloir tout contrôler des femmes. Et en la matière, leurs gags ne sont pas sortis du lot. L'intensité de la montée de lait de Véro à propos de la vision masculine du sexe permettent toutefois de racheter un peu le manque d'originalité.

Dans l'ensemble, les Morissette nous font pouffer souvent, mais ils provoquent rarement le genre d'hilarité qui donne mal aux abdos. Mais personne ne se plaindra qu'ils n'aient pas réussi à nous fait rire en se moquant d'eux-mêmes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer