Festival de jazz de Québec: le culte Ellis Marsalis

Le public de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec était rivé... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le public de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec était rivé dimanche soir aux notes d'ivoire et d'ébène que pianotait le légendaire Ellis Marsalis pour boucler le huitième Festival international de jazz de Québec.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) S'il y avait encore des sceptiques sur le vocable international qui s'est ajouté à l'appellation du Festival de jazz de Québec, ils ont tous dû être confondus dimanche soir.

Pour boucler son huitième programme, c'est tout un programme international - et francophile - qui a culminé avec le légendaire pianiste Ellis Marsalis.

Après 21 jours de concerts, le Festival international de jazz de Québec s'est offert un grand nom, dimanche, à la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

La soirée s'est mariée aux célébrations du 350e anniversaire de la paroisse, qui s'étendait à ses débuts jusqu'à la vallée du Mississippi sous Saint François de Laval.

Avec la venue du patriarche Marsalis, l'occasion était belle pour souligner la confrérie entre le Québec et la Louisiane ainsi que leur amour du jazz. Wynton Marsalis, l'un des quatre fils musiciens d'Ellis Jr, était venu animer le Théâtre Capitole en début de festival. Le père de la dynastie, âgé de bientôt 80 ans, a bouclé la boucle avec maestria.

Le public était rivé aux notes d'ivoire et d'ébène que pianotait fermement Marsalis, mais aussi à son trio de musiciens inspirés et adroits d'une pièce à l'autre. À quelques reprises, son saxophoniste a pratiquement volé la vedette, profitant de l'acoustique remarquable de la basilique.

Le lieu de culte s'est d'ailleurs avéré le cinquième musicien de l'ensemble de par sa grandeur. Et que dire des dorures au-dessus de l'autel qui auréolaient le spectacle.

Mais s'il y avait un culte auquel tout le monde adhérait, dimanche, c'était bien à celui de Marsalis. Son ascendant s'est senti tout au long de l'heure de prestation. Tant sur ses musiciens que sur le public, qui remplissait la basilique-cathédrale à moitié. Un beau coup de maître de l'organisation.

Chaleureuse Cyrille Aimée

Juste avant Marsalis, l'étoile montante du jazz Cyrille Aimée est venue insuffler de la chaleur au fond d'air frisquet qui flottait dans la basilique. Il faut dire que sa robe bariolée et son timbre cuivré aidaient à casser la froideur de l'automne. L'artiste franco-dominicaine s'abandonne à son groupe de quatre musiciens et souffle avec un naturel fou ses compositions ou réinterprétations (de Mathieu Chedid, notamment). Et même quand elle s'élève avec des harmonies d'un soul désarmant, ou qu'elle se déhanche sur les rythmes plus enjoués, Cyrille Aimée laisse une large place à son quatuor des plus talentueux. Son charme a visiblement opéré sur l'assistance.

David Amram

Le musicien américain David Amram est arrivé le premier sur scène, les bras chargés d'instruments, en expliquant son programme en français. En moins de trois minutes, il avait déjà enfilé le tambourine, le piano, le cor français et des flûtes exotiques. Et ça, c'est quand il ne maniait pas deux flûtes en même temps, avant d'encourager le public à taper des mains. À presque 84 ans, Amram a plus d'un tour dans son sac. Il jongle avec des instruments surprenants tout en dirigeant discrètement ses musiciens accompagnateurs (dont le contrebassiste de Québec Alex Le Blanc), pour enchaîner avec une langoureuse What a Wonderful World de Louis Armstrong. On aurait pris plus de sa sagesse musicale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer