Academy of Ancient Music: Bach en constellations

Le directeur musical de l'Academy of Ancient Music,... (© Marco Borgg)

Agrandir

Le directeur musical de l'Academy of Ancient Music, Richard Egarr

© Marco Borgg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré son nom presque solennel, l'Academy of Ancient Music (AAM) se fait un devoir de garder la musique ancienne vivante, active et touchante. L'ensemble londonien amorce une tournée à Québec pour présenter son plus récent album, consacré à l'intégrale des Suites pour orchestre de J.S. Bach, au public nord-américain. Nous avons posé quelques questions au directeur musical et claveciniste Richard Egarr.

Q Qu'est-ce qu'il faut retenir musicalement, selon vous, à propos de ces Suites?

R Les ouvertures magistrales constituent parfois près de la moitié des pièces, qui se déclinent ensuite en plusieurs morceaux de danse. Chaque Suite présente une constellation différente de ces danses folkloriques.

Q Vous avez choisi de jouer, dans l'ordre, les Suites no 4, no 2, no 1 et no 3. Pourquoi?

La Suite no 3 est la plus célèbre, alors que la no 4 est moins souvent jouée, mais est une bonne amorce. Cet ordre nous permet aussi d'ouvrir et de clore le concert avec de la trompette, qui agit comme un rappel.

Q Les musiciens de l'AAM jouent sur des copies fidèles d'instruments anciens (cordes en boyau, trompettes sans valves). En quoi le son est-il différent de celui des instruments modernes?

R Ces instruments sont plus sensibles à la température, à la pression, et invitent à jouer et à écouter d'une autre manière. Les instruments à vent, par exemple, ont des sons qui se distinguent beaucoup plus les uns des autres que ceux des instruments modernes. Ce ne sont pas de meilleurs instruments, ils sont simplement différents.

Q Le fondateur de l'AAM, Christopher Hogwood, dont vous avez pris le relais à la direction musicale en 2006, s'est éteint le mois dernier. Comment cette perte a-t-elle affecté les musiciens?

R C'était le parrain de la musique ancienne en Angleterre, un fantastique musicologiste doublé d'un grand musicien. Depuis qu'il est parti, nous lui dédions toutes nos pièces, mais nous essayons de ne pas être trop sombres dans nos hommages, et de célébrer sa mémoire en jouant de la musique.

Q Tout comme lui, vous jouez du clavecin avec l'orchestre tout en dirigeant. Quels avantages vous donne cette position particulière?

R Je fais partie du groupe, je n'ai pas à rester à l'écart pour le diriger. En cela, nous sommes très près de la musique de chambre. Nous sommes tous enveloppés par la même énergie.

*** Le concert, présenté par le Club musical aura lieu mardi à 20h au Palais Montcalm. L'AAM jouera le lendemain au Musée des beaux-arts de Montréal et vendredi au Carnegie Hall, à New York.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer