Le Comiccon de Québec, un «succès total»

Les organisateurs du Comiccon de Québec, qui attendaient... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les organisateurs du Comiccon de Québec, qui attendaient entre 4000 à 5000 participants, ont été agréablement surpris de l'achalandage alors q'entre 8000 et 9000 geeks se sont présentés.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À en croire les organisateurs du premier Comiccon de Québec, qui s'est conclu dimanche après deux jours d'activités au Centre des congrès, il y a suffisamment de geeks et d'autres adeptes de l'univers fantastique dans la capitale pour conserver l'évènement l'an prochain.

«Je pense que les gens [de Québec] ont montré qu'ils étaient intéressés», a déclaré Cliff Caporale, membre du comité organisateur, à quelques minutes de la fermeture officielle des portes, dimanche.

Derrière le Comiccon de Montréal, l'organisation en était à sa première expérience dans la Vieille Capitale et a été agréablement surprise par l'achalandage.

«On prévoyait 4000, 5000 personnes, on en a eu près du double de ce qu'on espérait», a-t-il évalué, estimant entre 8000 et 9000 les visiteurs. Un nombre justifiant amplement la planification d'un deuxième Comiccon de Québec l'an prochain, a-t-il dit. 

«Il nous reste à regarder les dates et à vérifier certaines choses avec le Centre des congrès», a expliqué M. Caporal, qui a bon espoir d'en faire une annonce officielle.

Têtes d'affiche absentes

Le «succès total» s'est produit malgré l'absence de plusieurs têtes d'affiche qui se sont désistées en cours de route, dont Lou Ferrigno (Hulk) et Steven Yeun (The Walking Dead). «On avait construit l'événement autour d'eux autres», a admis M. Caporale. Le matériel promotionnel mettait d'ailleurs en vedette l'imposant héros vert de Marvel. «Ça a peut-être affecté l'affluence», a-t-il dit, bien que déjà comblé. 

Un seul incident, hors du contrôle des organisateurs, s'est produit en marge du Comiccon de Québec. Un visiteur qui quittait l'événement, dimanche après-midi, a été intercepté par la police de Québec alors qu'il était toujours vêtu de son costume... incluant une arme factice. 

Des passants ont alerté les autorités, craignant que l'homme soit armé d'une véritable carabine. Après vérifications, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé qu'il s'agissait bel et bien d'une fausse arme.

De nombreuses patrouilles ont été mobilisées, le SPVQ ne prenant aucun risque, surtout dans le contexte post-attentat d'Ottawa. Le Comiccon avait d'ailleurs averti les visiteurs d'éviter toute confusion hors de l'enceinte du congrès, en réaction à l'attaque du Parlement, mercredi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer