L'Autre Gala de l'ADISQ: Jimmy Hunt voit double

Le groupe Misteur Valaire a remporté le Félix... (Photo La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Le groupe Misteur Valaire a remporté le Félix du meilleur album électronique pour Bellevue.

Photo La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'ADISQ 2014

Arts

L'ADISQ 2014

Le Gala de l'ADISQ 2014 »

(Québec) Il y avait beaucoup d'absents mercredi parmi les gagnants de l'Autre Gala de l'ADISQ. Jimmy Hunt était heureusement présent pour récolter ses deux premiers trophées en carrière, faisant de lui l'homme de la soirée.

Jimmy Hunt a été le seul de la... (Photo La Presse, Bernard Brault) - image 1.0

Agrandir

Jimmy Hunt a été le seul de la soirée à repartir avec deux prix grâce à son second album, Maladie d'amour : meilleur album alternatif et choix de la critique. Il est aussi monté sur scène pour offrir une performance.

Photo La Presse, Bernard Brault

Au rayon classique, le prodige Daniel Clarke Bouchard,... (Photo La Presse, Bernard Brault) - image 1.1

Agrandir

Au rayon classique, le prodige Daniel Clarke Bouchard, 14 ans, a obtenu son premier Félix dans la catégorie Soliste et petit ensemble.

Photo La Presse, Bernard Brault

Les animateurs de l'Autre Gala, Les Denis Drolet, ont eu à remiser beaucoup de Félix en l'absence de leurs récipiendaires. À la huitième statuette laissée orpheline, celle de Temps antan, l'un des Denis a laissé tomber : «Les gars, juste à m'appeler, je réponds de temps en temps», laissant la salle estomaquée.

Jimmy Hunt, originaire de Saint-Nicolas, ne figurait pas parmi les plus nommés de la soirée, mais s'est avéré le seul à repartir avec deux prix grâce à son second album, Maladie d'amour.

D'abord, le Félix de l'album alternatif, qu'il est monté chercher avec toute son équipe sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier à Montréal. «Ç'a été un processus laborieux faire ce disque-là», a glissé Jimmy Hunt, avant que ses remerciements deviennent tout aussi laborieux.

Hunt a aussi remporté le trophée du choix de la critique, décerné par un jury de critiques musicaux gardés dans l'ombre par l'Académie.

Jimmy Hunt n'a laissé personne indifférent lors de ses discours décousus, mais c'est quand il a pris sa guitare pour interpréter Nos corps qu'il s'est montré le plus éloquent.

Le vétéran Serge Fiori - qui était du nombre des absents - a enrichi sa récolte avec l'Album de l'année, meilleur vendeur. Rien d'étonnant quand on sait que son premier disque original en 28 ans a été certifié platine quelques semaines après sa parution, en mars.

L'ex-leader d'Harmonium n'avait pas gagné à l'ADISQ avec son propre matériel depuis son disque collaboratif avec Richard Séguin, en 1979.

Fiori a également gagné le Félix du réalisateur de disque de l'année lors du gala hors d'ondes, et il est en lice dans les catégories de l'interprète masculin et de l'album adulte contemporain au grand gala de dimanche.

Un Félix au défunt Georges Hamel

Le Félix du disque country a été remis au défunt Georges Hamel, qui a perdu sa bataille contre le cancer en février à l'âge de 66 ans. L'Académie a décidé de souligner le travail du «gentleman du country» sur son 43e opus, Je reviens de très loin, datant de 2013. Georges Hamel avait aussi sorti un album de duos en janvier.

La relève a aussi brillé à l'Autre Gala. Du côté du hip-hop, Koriass a décroché son premier trophée pour l'album Rue des saules, qui y a vu un lien avec le fait d'avoir été «name-droppé» dans la chanson Ce beau monde-là de Kevin Parent.

Après avoir fait sensation partout dans le monde avec son disque Reflektor, la formation montréalaise Arcade Fire s'est valu trois nouveaux trophées, dont ceux de l'album anglophone de l'année et de l'artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec.

Outre Jimmy Hunt, un seul représentant de la région de Québec a été récompensé à l'Autre Gala. Arthur L'Aventurier a décroché le meilleur album jeunesse pour ses péripéties en Afrique.

Au rayon classique, le prodige Daniel Clarke Bouchard s'est remercié (!) en obtenant son premier Félix à 14 ans, dans la catégorie Soliste et petit ensemble. Marie-Nicole Lemieux a elle aussi remporté sa première statuette pour l'album classique de l'année, catégorie vocal, alors qu'Angèle Dubeau et La Pietà se sont illustrés dans la catégorie Orchestre et grand ensemble.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer