La quatorzième Virée: un modèle de longévité

François Léveillé montera sur la scène à l'occasion du... (Photo JF Cyr)

Agrandir

François Léveillé montera sur la scène à l'occasion du spectacle-bénéfices pour Ristigouche-Sud-Est.

Photo JF Cyr

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton-sur-Mer) Carleton-sur-Mer jouit de la réputation d'une ville où la culture brille et la présente fin de semaine illustre sûrement cette réalité, en raison de la conjonction de trois événements, la quatorzième Virée, le spectacle bénéfices pour Ristigouche-Sud-Est et les retrouvailles de Saint-Louis-de-Gonzague, une communauté fermée il y a 40 ans.

Avec un budget de 160000$, une longévité qui ne semble pas ralentir l'innovation et le titre d'événement automnal par excellence en Gaspésie, la Virée se poursuit aujourd'hui avec des spectacles, des expositions, des ateliers de musique, des démonstrations de vieux métiers, des projections, des visites guidées, notamment du cimetière de Carleton, des formations de l'École de cirque de Gaspé, un grand marché public et des sessions d'improvisation musicale.

«Nous mettons l'accent sur le patrimoine vivant. Nous ne sommes pas dépendants d'une mode, nous ne sommes pas pris dans un moule, mais nous sommes là pour répondre aux besoins de gens intéressés par une musique qui évolue et qui sont curieux pour les traditions», précise Samuel Téguel, coordonnateur de la Virée.

Les groupes De temps antan, incluant Pierre Chartrand, Réveillons, Empreinte vagabonde. Manigance, le violoniste Benoit Joncas-Leblanc et Zogma, qui présente le spectacle de danse percussive Rapaillé, sur fond d'extraits de L'homme rapaillé, de Gaston Miron, constituent les pièces maîtresses de la Virée.

Par ailleurs, dimanche soir, au centre de congrès de Carleton, les artistes François Léveillé, Jici Lauzon, Jonathan Painchaud, Dominic Breau, Dominique Bouffard, Nicolas Guimont et Carolanne D'Astoux-Paquet, ex-finaliste de Star Académie, monteront sur la scène à l'occasion du spectacle-bénéfices pour Ristigouche-Sud-Est, le village gaspésien poursuivi à hauteur de 1,5 million$ par la firme pétrolière Gastem.

La municipalité, qui a adopté un règlement pour protéger son eau potable alors que Gastem préparait un forage, veut amasser 225000$ pour se défendre. Lancée à la fin de juillet, la campagne atteignait 98638$ vendredi.

De nombreux appuis collectifs ont été exprimés dont celui, vendredi, de la Ligue des droits et libertés et le Réseau québécois des groupes écologistes, qui «invitent la population à poser un geste de solidarité avec Ristigouche Sud-Est».

D'autre part, dans le secteur Saint-Omer de Carleton, des centaines de personnes sont attendues aujourd'hui et demain afin de se remémorer ce qu'était Saint-Louis-de-Gonzague entre 1864 et 1974.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer