Heavy Trash: le troisième visage de Jon Spencer

Matt Verta-Ray et Jon Spencer, du projet rockabilly Heavy... (Photo fournie par Heavy Trash)

Agrandir

Matt Verta-Ray et Jon Spencer, du projet rockabilly Heavy Trash

Photo fournie par Heavy Trash

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le guitariste new-yorkais Jon Spencer est un habitué du Québec avec ses différents projets musicaux. C'est avec sa plus récente aventure, le projet rockabilly Heavy Trash, qu'il s'arrêtera au Cercle le 11 octobre alors qu'il continue de travailler sur de nouvelles parutions de son Blues Explosion et du groupe blues punk Boss Hog.

«Disons que c'est une période très intéressante pour moi. J'ai travaillé beaucoup pour préparer la tournée de Heavy Trash et, demain, je vais mixer le prochain album du Jon Spencer Blues Explosion. En août, j'avais passé cinq ou six jours au studio Key Club de Benton Harbor, au Michigan, pour enregistrer des pièces qui se retrouveront sur un album ou un minialbum de Boss Hog. L'année 2015 sera une grosse année avec plusieurs nouveaux albums!» a déclaré l'infatigable musicien en entrevue téléphonique avec Le Soleil à la fin du mois de septembre.

Lancé en 2005 quand Spencer a eu envie d'explorer le rockabilly et le roots rock, Heavy Trash est né de son association avec Matt Verta-Ray, un guitariste américain né en Égypte qui a passé une partie de son enfance et de son adolescence dans la région de Montréal.

«J'ai connu Matt à New York alors qu'il faisait partie du groupe Speedball Baby, un groupe aux fortes influences rockabilly. Moi-même, j'ai toujours été obsédé par le rockabilly, ça a toujours été une très forte influence pour moi», explique-t-il, ajoutant que les mélomanes du Québec allaient voir un autre visage connu lors des spectacles de Heavy Trash dans la Belle Province.

«En plus de Sam Baker à la batterie, Bloodshot Bill, de Montréal, m'accompagne à la basse. Notre relation remonte aux débuts de Heavy Trash alors qu'il a assuré notre première partie quand nous étions en tournée avec les Sadies. Blood-shot Bill a du talent, il fait partie des excellents musiciens que nous avons rencontrés en tournée et nous avons fait quelques sessions d'enregistrement avec lui», explique Spencer.

Du neuf

Donc, en plus du Blues Explosion et de Boss Hog, Heavy Trash pourrait aussi faire paraître pour la première fois du nouveau matériel depuis la sortie de Midnight Soul Serenade en 2009? «Nous travaillons sur un nouveau Heavy Trash depuis plusieurs années, mais tout se déroule plutôt lentement à cause de tous les autres projets», avoue Spencer. 

C'est d'ailleurs pour permettre à ses projets sur disque d'avancer que, outre la tournée de Heavy Trash, le guitariste et chanteur n'a rien prévu d'autre cet automne. «Oui, c'est toujours pertinent de faire paraître des albums et non, le disque vinyle n'est pas mort!» ajoute celui qui n'a jamais lancé la serviette avec ce format musical.

«C'est amusant de voir tout le monde revenir au vinyle maintenant, mais moi, je n'ai jamais cessé de faire paraître tous mes enregistrements sur vinyle. Et je ne suis pas le seul non plus, il y a plein de gens beaucoup plus jeunes que moi qui se tournent vers ce format», conclut-il.

Vous voulez y aller?

  • Qui : Heavy Trash (invités : Manny Jr. and the Cyclones)
  •  : Le Cercle
  • Quand : samedi à 20h
  • Billets : 20 $ (prévente), 22,50 $ (porte)
  • Tél. : 418 948-7684

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer