• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Sur scène 
  • > Camp musical St-Alexandre: le Boogie Wonder Band en version symphonique 

Camp musical St-Alexandre: le Boogie Wonder Band en version symphonique

Aux 10 musiciens du Boogie Wonder Band, qui... (Marc Larouche, collaboration spéciale)

Agrandir

Aux 10 musiciens du Boogie Wonder Band, qui célèbre ses 15 ans, se grefferont 70 étudiants du camp d'orchestre. Les répétitions se sont amorcées dès mardi en vue du spectacle de demain.

Marc Larouche, collaboration spéciale

Marc Larouche
Le Soleil

(Rivière-du-Loup) Préparez-vous à toute une soirée en musique et en danse demain au Centre culturel de Rivière-du-Loup. Pour le concert qui marque la fin de son camp d'orchestre, le camp musical Saint-Alexandre s'est allié la participation du mythique groupe Boogie Wonder Band. Un rendez-vous inédit avec du disco... en version symphonique.

«Les membres du groupe sont arrivés mardi. Ils y séjournent toute la semaine et vivent la vie de camp avec les jeunes. Ils sont vraiment très généreux, l'expérience humaine est aussi très riche», explique fébrile le directeur général et maestro, Mathieu Rivest.

Aux 10 musiciens du Boogie Wonder Band, qui célèbre ses 15 ans, se grefferont 70 étudiants du camp d'orchestre. Valérie Parent, 19 ans, de Saint-Étienne-de-Lauzon est de ceux-là. «J'en suis à ma troisième expérience ici. Mes emplois m'ont empêché d'y venir depuis deux ans, mais ça me manquait vraiment. C'est un feeling extraordinaire de jouer avec un tel orchestre, et avec le Boogie Wonder Band, le trip est écoeurant», note la jeune violoniste.

Des musiciens professionnels appuient les jeunes dans leur formation. C'est le cas de la flûtiste et enseignante Gabrielle Belley-Côté de Québec. «C'est extrêmement vivant comme milieu. Nous avons à peine quatre jours de répétitions pour préparer un spectacle. Les jeunes sont très motivés», dit-elle.

«C'est la première fois que nous jouons avec des arrangements symphoniques. Ça faisait longtemps que l'expérience nous tentait et lorsque Mathieu [Rivest] nous l'a offert, nous avons immédiatement accepté. C'était en plus notre seule semaine de libre dans l'été. Dimanche, nous partons pour jouer aux États-Unis», commente Boogie Cindy.

Moment magique

«Entendre les dizaines de violons dans Daddy Cool, c'est extraordinaire. Nous avons joué ces pièces des centaines de fois, mais avec l'orchestre, c'est vraiment magique. En plus, vivre au camp nous permet de connecter avec les jeunes», dit celle qui avoue que le groupe aimerait enregistrer un album en version symphonique.

Au programme du concert, une dizaine de classiques de l'époque disco, tels I Will Survive, Last Dance et Dancing Queen, réarrangés en version symphonique par un collectif du camp. Le talentueux violoncelliste Vincent Bélanger interprétera des pièces de son récent albumet certaines reprises d'André Gagnon qui y figurent, comme Wow, qui a aussi marqué l'époque disco.

Le concert du Boogie Wonder Band en version symphonique est présenté demain à 19h30 au Centre culturel de Rivière-du-Loup. L'admission est gratuite, mais les contributions volontaires sont appréciées.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer