Superhéros québécois recherché

Bien qu'il soit lui-même illustrateur, le caricaturiste du... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Bien qu'il soit lui-même illustrateur, le caricaturiste du Soleil André-Philippe Côté a fait appel à son complice Richard Vallerand pour illustrer l'album qu'il a imaginé, Automne rouge.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec la parution de l'album de bandes dessinées Automne rouge, du caricaturiste du SOLEIL André-Philippe Côté et de son complice Richard Vallerand, votre journal renoue avec une ancienne tradition. Celle d'une oeuvre publiée sous forme de feuilleton. Chaque jour, à partir d'aujourd'hui, vous trouverez un nouvel extrait de l'album sur votre application. Prêts ? L'aventure commence dans cinq, quatre, trois deux, un...

Nous sommes en octobre 1970. Dans un appartement du quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec, le petit Laurent, 14 ans, essaye d'imaginer un super-héros québécois. «Plus grand que le géant Beaupré. Plus fort que Louis Cyr. Plus rapide qu'Alexis le trotteur», se dit-il. Une sorte de génie de l'hydro-électricité, né à la Manicouagan, qu'il baptise... Hydroman. Et le premier qui sourit sera métamorphosé en compteur d'Hydro plus ou moins intelligent!

Hélas, le super-héros de Laurent ne rivalisera jamais avec Batman ou Spiderman. La crise d'octobre vient tout chambouler. Soudain, le Québec ressemble à une voiture qui effectue une sortie de route. La grande et la petite histoire se télescopent. Enlèvements. Bagarres de cour d'école. Loi des mesures de guerre. Intimidation. Grève. Amours déçus. Les bons jouent les méchants. Les méchants jouent les bons. L'automne sera rouge. Rouge sang.

Ainsi commence Automne rouge, l'album imaginé par André-Philippe Côté et illustré par son complice Richard Vallerand. Mais ne vous y trompez pas. À quelques exceptions près, les auteurs jurent que toute ressemblance entre leurs personnages et des gens réels ne serait imputable qu'à un malencontreux hasard.

«Je n'ai jamais été victime d'intimidation à l'école, insiste André-Philippe Côté. Ma mère n'était pas syndicaliste. Automne rouge ne raconte pas ma vie. Sauf que j'avais 15 ans, à l'automne 1970. La crise d'octobre, ce fut mon baptême de la politique. On ne parlait que de cela. À l'école. À la maison. La crise a eu l'effet d'une douche froide. Comme si on cassait un party.»

Un super héros du Sénégal ?

Le dessinateur Richard Vallerand confie qu'il avait seulement deux ans, en octobre 1970. Mais il s'est amusé à recréer l'ambiance jusque dans les moindres détails. La mode. Les coiffures. Les posters qui ornent les murs. Même les couleurs, où dominent le brun et les teintes orangées rappellent le début des années 70. Il compare le choix des personnages au «casting» d'un film. À commencer par le harceleur, le «méchant» Picard, dessiné avec un toupet qui lui cache les yeux.

Mine de rien, le caricaturiste André-Philippe Côté jongle avec l'idée d'un super-héros québécois depuis des années. À chaque fois, son projet se heurtait portant à la difficulté de créer un super-héros crédible. «Le Super-héros représente la puissance. Il fait la loi. On imagine facilement un super-héros américain ou russe. Chinois, à la limite. Mais un super-héros québécois ou sénégalais? Jusqu'à tout récemment, c'était plus difficile.»

Les compères Côté et Vallerand se défendent d'éprouver la moindre nostalgie pour les années 70. C'est à peine s'ils confessent une certaine admiration pour un Québec qui «bougeait». «L'époque était plus permissive. Peut-être plus naïve, explique Richard Vallerand. «Le nationalisme n'est pas le sujet du livre, précise André-Philippe Côté. On y perçoit quand même le désarroi de plusieurs indépendantistes de l'époque. D'un côté, ils condamnent la violence du Front de libération du Québec (FLQ). De l'autre, ils sont atterrés par les abus commis par les forces de l'ordre.»

Mieux vaut ne pas en dire plus. À partir d'aujourd'hui, vous pouvez découvrir Automne rouge à petite dose, grâce à sa parution sous forme de feuilleton, dans l'application de votre journal. Les plus maniaques s'amuseront peut-être à compter combien de crucifix apparaissent au fil des 102 pages? Ou à découvrir ce qui cloche avec l'autobus d'écoliers montré en page 89? Sans oublier le nombre de cases dans lesquelles on aperçoit André Arthur ou René Lévesque. Bonne lecture. 

Le lancement officiel de l'album Automne rouge aura lieu à la Maison de la littérature, au 40, rue Saint-Stanislas, à Québec, mardi le 21 mars, de 17h00 à 19h00. Il sera précédé d'une table-ronde. Les lecteurs sont invités.

Automne rouge, Scénario : André-Philippe Côté, Illustrations : Richard Vallerand, Québec, Les Éditions de la Pastèque, 2017, 102 pages.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer