La lecture en cadeau: offrir le monde aux jeunes

La 19e collecte La lecture en cadeau s'est... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La 19e collecte La lecture en cadeau s'est amorcée vendredi. Des points de dépôt sont aménagés dans les 25 bibliothèques du réseau de la Ville de Québec.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les citoyens de Québec sont de nouveau mis à contribution afin d'offrir des livres tout neufs aux jeunes de 0 à 12 ans les plus démunis de la région. Un simple geste visant à favoriser l'intégration et la réussite scolaire, en plus de stimuler leur imagination.

La 19e collecte La lecture en cadeau s'est amorcée vendredi et se poursuivra jusqu'au 31 décembre un peu partout en province, notamment dans les 25 bibliothèques du réseau de la Ville de Québec. Des points de dépôt prévus à cet effet y sont aménagés et facilement repérables.

Les adultes qui le désirent n'ont qu'à acheter un livre jeunesse - idéalement ludique -, se rendre dans une bibliothèque, laisser leurs coordonnées et remettre la publication qui sera distribuée quelque part au mois de mai, tout comme l'ensemble de la récolte. 

Pour André Huberdeau, président de la Fondation pour l'alphabétisation, qui parraine la campagne, le don d'un livre est le début d'une grande aventure pour chaque enfant. «La lecture est un déclencheur pour l'apprentissage et la connaissance chez les jeunes», a-t-il affirmé vendredi en conférence de presse à la bibliothèque Gabrielle-Roy. «C'est important aussi pour les parents. Souvent dans ces familles-là [défavorisées], il n'y a pas de livres. De recevoir un livre comme ça, ils prennent conscience que c'est important pour le jeune.» 

Grands besoins

L'objectif pour 2016 est d'atteindre de 40 000 à 45 000 livres à l'échelle de la province. «Certains vont dire que c'est beaucoup, mais nous évaluons que les besoins se situent vers 100 000 ou 110 000 livres», a ajouté M. Huberdeau. 

L'initiative permet de créer un lien entre le donateur et celui ou celle qui recevra le cadeau. L'enfant peut en effet renvoyer un remerciement grâce à une carte postale incluse dans la trousse de don. «Tout le monde est gagnant : l'adulte, le jeune [mais aussi] les éditeurs et concepteurs de livres québécois, car ce sont bien souvent des livres de Québécois qui sont achetés», a renchéri M. Huberdeau.

Responsable des arts et de la culture pour la Ville de Québec, la conseillère Julie Lemieux a fait savoir vendredi que les dons en argent étaient aussi acceptés. Les sommes serviront à acquérir des livres dans le cadre de la même campagne. 

Mme Lemieux a profité de l'occasion pour dévoiler que les prêts de livres jeunesse avaient augmenté de 65 % en cinq ans à travers le réseau de la Bibliothèque de Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer