Belle envolée vers le Salon du livre

La classe de 4e année de l'école Mgr-Scheffer... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

La classe de 4e année de l'école Mgr-Scheffer de Lourdes-de-Blanc-Sablon a eu la chance de visiter le Salon du livre de la Côte-Nord, à Sept-Îles.

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Des élèves de l'école Mgr-Scheffer de Lourdes-de-Blanc-Sablon ont eu du mal à fermer l'oeil quand ils sont allés au lit, jeudi. Le lendemain s'annonçait prometteur. Au petit matin, le groupe de 16 écoliers visiterait leur tout premier salon du livre, à pas moins de 800 kilomètres de chez eux.

Après avoir survolé le littoral pendant une bonne heure et demie, la classe de 4e année s'agitait enfin devant le Cégep de Sept-Îles, où se tient le Salon du livre de la Côte-Nord.

La bande paraissait en pleine forme, pas une miette de fatigue, même si la journée avait commencé tôt. Sur le coup de 6h30, le groupe décollait à bord d'un vol nolisé.

«Ils sont tous arrivés avant moi à l'aéroport!» assure l'enseignante Carole Perreault. C'est que la route 138 ne relie pas Blanc-Sablon au reste de la Côte-Nord. Le village d'un millier d'âmes n'est accessible que par avion ou bateau à ce temps-ci de l'année, ou via le réseau routier de Terre-Neuve-et-Labrador.

À l'entrée du Salon, le groupe n'était pas difficile à repérer. Chacun portait le même t-shirt bleu «pour se retrouver plus vite» et profiter au max de cette grande fête littéraire. «J'ai pas beaucoup dormi», confie Émilie Dumas. «Moi oui, mais ça m'a pris du temps», rajoute sa camarade, Ella Guillemette, les yeux biens ronds.

Déjà les jeunes, tous âgés d'une dizaine d'années, s'agglutinent au kiosque du dessinateur Prouche. «C'est lui que j'avais le plus hâte de voir, j'aime ses dessins et je dessine aussi beaucoup», raconte Sasha Lavallée, les joues rougies. Prouche a visité, il y a quelques années, les élèves de Blanc-Sablon, précise l'enseignante. «Ils le connaissent bien.»

La lecture est d'ailleurs bien au centre de la vie à Mgr-Scheffer. «Tout passe par là, c'est la clé du succès», affirme la directrice de l'école de 182 élèves, Martine Joncas. La classe de 4e a eu le privilège de visiter le salon, justement parce qu'elle avait remporté «le marathon de lecture» disputé entre les groupes du deuxième cycle.

«C'était la classe qui lisait le plus de livres qui gagnait», explique Carole Perreault. Les 16 élèves ont dévoré le nombre impressionnant de 97 livres depuis les Fêtes. «À Blanc-Sablon, il n'y a pas de librairie», indique Mme Joncas, faisant comprendre que le goût de la lecture se cultive entre autres surtout à l'école en Basse-Côte-Nord.

Les écoliers se sont maintenant dispersés et tourbillonnent à travers le Salon du livre de la Côte-Nord, qui accueille plus d'une soixantaine d'auteurs. Ils ont fait leur chemin jusqu'au stand du populaire bédéiste, Tristan Demers. Camile Dunn rencontre son idole, une accompagnatrice prend soin d'immortaliser le moment.

«Je l'ai vu tantôt, mais je suis retourné de bord avec mes amis», avoue le garçon de 10 ans. «J'étais tellement nerveux», poursuit-il, le sourire fendu jusqu'aux oreilles. Il ira plus tard faire signer sa nouvelle bande dessinée. L'auteur Demers était attendu pour présenter une visioconférence à des jeunes justement de la Basse-Côte.

C'est la première fois en au moins 15 ans qu'une classe de la Basse-Côte-Nord se déplace à Sept-Îles pour participer à l'événement, qui se tient sur quatre jours, du jeudi au dimanche. Cette édition, un groupe de La Tabatière et un autre de Tête-à-la-Baleine ont aussi survolé des centaines de kilomètres pour être du nombre.

C'est que les astres se sont alignés pour rendre cette aventure toute spéciale possible. La Commission scolaire du Littoral a notamment pu profiter des surplus du fonds régional du programme La culture à l'école, du ministère de la Culture et des Communications. L'Unité régionale des loisirs et du sport a aussi participé à la sortie culturelle.

Après avoir passé l'avant-midi à bouquiner, les jeunes ont visité le Musée régional de la Côte-Nord et le site historique du Vieux-Poste. Le groupe a aussi pu faire quelques emplettes, en plus de manger aux restaurants, des petits plaisirs qu'ils n'ont pas trop à Blanc-Sablon. «Je sais qu'ils vont s'en rappeler toute leur vie», promet Martine Joncas.

Le retour était prévu pour 21h, le soir même. Et s'ils n'ont pas trop bien dormi jeudi, ils sont certainement tombés comme des bûches vendredi, la tête et le coeur remplis de précieux souvenirs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer