• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Le bédéiste Philippe Girard accueilli à bras ouverts en Russie 

Le bédéiste Philippe Girard accueilli à bras ouverts en Russie

Le premier roman graphique de Phillipe Girard, Les...

Agrandir

Le premier roman graphique de Phillipe Girard, Les Ravins, a été traduit en russe.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En publiant son roman graphique Les Ravins, en 2008, Philippe Girard était loin de se douter qu'il tissait un lien important avec la ville de Saint-Pétersbourg, en Russie. Une nouvelle édition de son ouvrage, traduite en russe, sera publiée sous peu et à cette occasion, l'auteur de Québec rencontrera le maire de la ville, rien de moins.

Les Ravins est le premier roman graphique que Girard a publié. Il y relate son passage à un festival dédié au neuvième art, à Saint-Pétersbourg, en plus de s'attarder au décès d'un ami proche et de traduire ses inquiétudes à la veille d'une opération aux jambes. Lancé d'abord dans la Belle Province, il a ensuite été traduit en anglais, puis en russe. Un nouveau tirage de l'oeuvre sera édité juste à temps pour les 10 ans du Boomfest, l'événement auquel Girard avait déjà été convié et qui l'avait mené une première fois au pays des tsars.

«L'écrivain Andreï Makine avait dit : "Jamais vous ne trouverez un roman français qui parlera en bien des Russes." J'étais parti de ça, raconte Girard. [...] Je crois que le fait d'avoir un livre qui parle favorablement des Russes a fait tomber des préjugés.»

Pour ce deuxième tirage, qui bénéficiera d'une couverture rigide, l'éditeur a demandé à Girard de nouvelles illustrations. Et comme cet éditeur est aussi à la tête du Boomfest, il a invité l'artiste au festival, en septembre, ainsi qu'à une rencontre avec le maire. Girard a non seulement accepté, mais il a souhaité arriver là-bas avec un cadeau à remettre au politicien de la part de la ville de Québec. Il a donc contacté le cabinet du maire Labeaume, qui lui a répondu de manière favorable. Et quel sera ce cadeau?

«Je pense que ce sera le beau livre sur Québec qui a été publié en 2008, avec un mot officiel.»

Pas peu fier que son oeuvre, à sa connaissance «la seule BD québécoise, et même canadienne traduite en russe», continue de vivre aussi longtemps, Philippe Girard retournera-t-il sur les lieux avec le souci d'écrire un nouveau volume inspiré de son séjour? Il admet y songer.

«Au départ, j'avais fait ce livre pour évoquer la mort d'un ami et ç'a fait 10 ans [qu'il est décédé] l'an dernier, donc ça arrive en même temps que les 10 ans du Boomfest, ce qui fait que j'ai la tête là-dedans. Mais je ne sais pas encore quelle forme ça prendra...»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer