• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Première saison d'abondance à la Maison de la littérature 

Première saison d'abondance à la Maison de la littérature

Thomas Hellman partagera avec l'auditoire de la Maison... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Thomas Hellman partagera avec l'auditoire de la Maison de la littérature ses Rêves américains en février.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Maison de la littérature est là pour durer, elle est là pour longtemps, a rappelé mercredi son directeur, Bernard Gilbert. Après les célébrations d'ouverture, la programmation régulière peut maintenant prendre son élan. Déjà, plus d'une cinquantaine d'activités figurent à l'horaire en cette première saison automne-hiver.

En plus de l'abondance, il y a le choix. Parmi les nombreuses propositions faites au grand public, on retrouve aussi bien des entretiens, des conférences, des expositions, des lancements que des ateliers. La majorité des activités sont présentées gratuitement (on trouvera toute l'information au www.maisondelalitterature.qc.ca).

On remarque par ailleurs une série de spectacles littéraires dont plusieurs tout à fait uniques. Ainsi, le 7 novembre à 20h, la comédienne Pascale Montpetit proposera une lecture intégrale du livre Le vieux chagrin de Jacques Poulin. «Ça va être comme un petit cocon douillet, il y aura du thé et des biscuits», annonce la coordonnatrice Christiane Vadnais. Pour plus de confort, on invite le public à apporter coussins et tapis de yoga. À noter que les billets, pour cette soirée (20 $) et pour les autres spectacles offerts en billetterie, sont en vente dès jeudi sur le réseau Billetech.

La chanson, qui nous dit-on est assurément un genre littéraire, aura aussi sa place à la Maison. L'auteur-compositeur-interprète Thomas Hellman partagera avec l'auditoire ses Rêves américains : de la ruée vers l'or à la grande crise, les 17, 18 et 19 février. La soirée sera présentée à la scène littéraire, lieu intime pouvant accueillir seulement 65 personnes. «J'ai découvert l'endroit la semaine dernière et je pense que ça va être parfait dans ce petit cercle», a indiqué l'artiste après avoir donné un aperçu de son spectacle. 

Nouveaux rendez-vous

Les livres ou la vie, une série animée par le chroniqueur David Desjardins, fait partie des rendez-vous à surveiller. À chacune des rencontres, un invité se soumettra à un questionnaire «à la manière de Proust, ou de Pivot, mais complètement réadapté, explique l'animateur. Les auteurs vont répondre à des questions essentielles sur la littérature et sur la vie, sur les liens entre ce qu'ils lisent et comment ils vivent.» 

La série de quatre rencontres démarre en compagnie d'Anne-Marie Olivier, le 12 novembre. «Anne-Marie Olivier rapporte à sa manière une certaine vérité du monde», note David Desjardins. «Elle pioche beaucoup dans les faits réels, elle les romance, elle les travaille pour en faire des oeuvres scéniques. En plus, elle a un regard très, très affûté qui nous extrait beaucoup du cynisme.» 

La Maison de la littérature offre une série d'ateliers d'écriture. Le premier sera animé par Claude Lebrun (Watatatow) et portera sur l'écriture de chansons, le 7 novembre de 10h à 17h. À noter qu'il en coûte 30 $ pour s'inscrire. 

Des activités régulières voient également le jour. Animé par le regroupement d'auteurs de Québec La shop à bulles et consacré à la bande dessinée, le club de lecture «4 X 4 BD» sera présenté quatre fois par an. Le lancement est prévu le 15 novembre à 10h (on devient membre gratuitement en écrivant à emilie.turmel@institutcanadien.qc.ca). 

La Maison accueillera par ailleurs un slam de poésie tous les troisièmes mardis du mois à 20h et un jeu-questionnaire festif tous les premiers mercredis du mois à 17h30.

Que du positif

Bernard Gilbert dresse un bilan plus que satisfaisant du festival Québec en toutes lettres qui s'est terminé la fin de semaine dernière. L'ouverture de la Maison de la littérature a suscité un fort achalandage, se réjouit son directeur. Le Parcours volatil et les portes ouvertes ont accueilli plus de 10 000 personnes en 48 heures. «Il faut voir comment les gens aiment la Maison, dit M. Gilbert. Les visiteurs ont tous un sourire de joie devant la beauté et la réussite du concept architectural. L'endroit a été vite adopté par les résidents, par les usagers et les amateurs de littérature.» Les différents spectacles à billetterie présentés en salles et les activités gratuites de Québec en toutes lettres ont été «très suivis par la population». «En termes de fréquentation, on croit qu'on sera en nette augmentation par rapport à l'an dernier. Et, selon nos premiers calculs, ce sera une édition équilibrée sur le plan budgétaire», a conclu M. Gilbert.

Partager

À lire aussi

  • Québec inaugure son temple de la littérature

    Livres

    Québec inaugure son temple de la littérature

    Blanche, épurée et moderne en plein coeur du Vieux-Québec. À la fois bibliothèque, studio de création, salle d'exposition et bistro, la Maison de la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer