666 - Friedrich Nietzsche: le testament de VLB

Victor-Lévy Beaulieu vient de faire paraître 666 -... (NICOLAS FALCIMAIGNE)

Agrandir

Victor-Lévy Beaulieu vient de faire paraître 666 - Friedrich Nietzsche, publié par Les Éditions Trois-Pistoles.

NICOLAS FALCIMAIGNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Trois-Pistoles) Les Éditions Trois-Pistoles viennent de publier le dernier-né de Victor-Lévy Beaulieu : 666 - Friedrich Nietzsche. L'auteur, qui est aussi l'éditeur, qualifie cette brique de 1392 pages, abondamment illustrée, comme étant son testament autobiographique, littéraire, politique, social et utopiste.

«J'appelle ça mon gâteau à quatre étages», illustre-t-il ironiquement.

«Ça rentre en ligne de compte avec Nietzsche, qui était un philologue, un philosophe, un écrivain, un poète, un polémiste et un musicien, énumère VLB. C'est à partir de ça que j'ai écrit mon livre.» Considérant Nietzsche comme étant le plus grand auteur allemand du XIXe siècle, il fait des parallèles entre sa propre vie et celle de l'intellectuel allemand. Il y voit des ressemblances, mais aussi des dissemblances.

«Nietzsche, par exemple, n'aimait pas les femmes, avance-t-il. Or, je me suis interrogé sur les femmes que j'ai connues. Pourquoi n'aimait-il pas les femmes? Il les dénigrait, alors que ce sont les femmes qui l'ont appuyé toute sa vie, qui ont traduit ses oeuvres, qui les ont fait connaître.»

«Il y a sa relation incestueuse avec sa soeur Elisabeth qui m'a intéressé, de même qu'avec sa mère, ajoute-t-il. Il n'avait jamais pu couper le cordon ombilical. Ça a orienté beaucoup la vie qu'il a vécue, la carrière qu'il a eue.»

VLB établit des corrélations sur les plans politique et social entre le Québec d'aujourd'hui et l'Allemagne de l'époque de Nietzsche, soit celle de la fin du XIXe siècle. «Ce qu'on vit comme société et comme humanité aujourd'hui, Nietzsche l'a tout écrit d'avance, estime-t-il. Nietzsche a dit que ce n'était pas tout de vouloir être. Il faut aussi pouvoir être. Je pense que c'est ce qui nous manque, comme Québécois.»

Par son livre, VLB cherche aussi à démolir un mythe voulant que Nietzsche fût antisémite. «Sa soeur l'était et elle a marié un activiste antisémite notoire, nuance-t-il. Elle avait été admise chez les nazis. Hitler lui avait même rendu visite. C'est quelque chose qu'on a collé au nom de Nietzsche. Les gens croient que le nazisme est sorti directement des livres de Nietzsche. Or, Nietzsche était tout le contraire. Pour démontrer qu'il n'était pas antisémite, il avait changé d'éditeur pour se faire publier par un éditeur juif.»

Victor-Lévy Beaulieu s'est aussi beaucoup intéressé à la fin de carrière de Nietzsche comme écrivain. Il terminera son oeuvre vers la fin de la quarantaine, après avoir écrit pendant une vingtaine d'années. Durant les 10 dernières années de sa vie, il fera délibérément le choix d'être muet. «On a dit que Nietzsche était devenu fou, déplore VLB. Pourtant, quand on lit les derniers textes qu'il a écrits, qui ont été publiés après sa mort, ils sont absolument lucides. Mais, la seule façon d'être reconnu comme écrivain, c'était de simuler la folie. Il ne s'était pas trompé parce qu'à partir de ce moment-là, ses oeuvres se sont mises à se vendre. Il a été connu partout dans le monde.»

Le chiffre 666 par lequel commence le titre du livre 666 - Friedrich Nietzsche fait référence, bien évidemment, au chiffre de la bête maléfique de l'apocalypse. Or, on appelait souvent Nietzsche «la bête» et lui-même se nommait parfois tel quel. «J'aurais très bien pu intituler mon livre "Cette bête que fut Friedrich Nietzsche"», mentionne Victor-Lévy Beaulieu.

L'écrivain et éditeur y voit aussi une analogie avec lui-même. «Quand j'étais un jeune éditeur et que Jacques Ferron venait me voir, il demandait toujours si la grosse bête était là en parlant de moi», raconte-t-il en riant. Il s'est même promené, à cette époque, avec une plaque d'immatriculation portant le «VLB 666».

Le chiffre 666 fait aussi référence au livre de Nietzsche intitulé Ainsi parlait Zarathoustra, qui est un pastiche de la Bible, dans lequel le Christ devient l'antéchrist, donc la bête par excellence, celle qui va construire le Nouveau Monde. Victor-Lévy Beaulieu croit aussi qu'un chiffre correspond parfaitement à notre univers où tout est encodé.

L'écrivain de Trois-Pistoles a lu Nietzsche pour la première fois à l'âge de 20 ans. C'est son frère aîné, Lucien, qui l'a exhorté à lire les oeuvres de cet intellectuel allemand afin d'en discuter avec lui. «Mon rôle à moi, c'était d'être l'avocat du diable», précise Victor-Lévy Beaulieu. Au fil des ans, il a lu et relu l'auteur germanique, en plus de passer à travers quelque 200 biographies et analyses portant sur lui.

C'est ainsi qu'est née une véritable admiration pour l'écriture de Nietzsche. «Il est le seul à avoir découvert les briques essentielles de ce qui fait l'écriture, de sorte qu'il pouvait dire qu'il écrivait autant avec ses pieds qu'avec sa tête, lance VLB. Tout ça m'a beaucoup intéressé parce que j'ai toujours été très sensible aux couleurs et aux saveurs des mots. Nietzsche a dit, un jour, qu'il fallait être tout et que ce tout-là, il fallait être capable de l'écrire avec le sang de notre corps.»

***

Une pièce de collection

Le livre 666 - Friedrich Nietzsche est en vente au coût de 66,66 $. Pendant la campagne de souscription visant à financer la publication du volumineux ouvrage, l'édition de luxe s'est vendue à près de 200 exemplaires au coût de 333,33 $. Après le 1er avril, il faudra débourser le double, soit 666,66 $, pour mettre la main sur ce qui deviendra, selon l'éditeur, une pièce de collection... et VLB assure qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril, pas plus que son lancement prévu à cette date au Goethe-Institut Montréal, en collaboration avec la Société des études beaulieusiennes qui, par la suite, animera une causerie à la Bibliothèque nationale du Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer