De la rare visite au Festival de la BD de Québec

Eduardo Risso... (Photo Nicolas Risso via Wikimedia Commons)

Agrandir

Eduardo Risso

Photo Nicolas Risso via Wikimedia Commons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Festival de la bande dessinée francophone de Québec a frappé un grand coup en s'assurant la présence du dessinateur argentin Eduardo Risso, dont la série culte 100 Bullets, écrite par Brian Azzarello et publiée par DC Comics de 1999 à 2009, a remporté de nombreuses distinctions.

Le festival, qui aura lieu pour la 28e fois en même temps que le Salon international du livre de Québec, accueillera plus de 120 artistes originaires de six pays. «Nous avons rencontré Eduardo lors du Festival Lyon BD et ce sera sa première visite au Canada», a déclaré Thomas-Louis Côté, directeur général, au sujet de l'artiste de réputation internationale.

100 Bullets raconte les aventures du mystérieux agent secret Philip Graves, qui donne aux victimes d'injustices la possibilité de se venger sans aucune conséquence en leur fournissant un pistolet, cent balles et des informations sur la personne responsable de leurs malheurs.

En plus de cette série, qui a remporté quatre prix Harvey et trois prix Eisner récompensant l'excellence dans les comics américains, Risso a aussi travaillé sur quelques numéros de la légendaire série Batman.

Les Français Emmanuel Lepage, dont ce sera la première participation au Festival, Joub, auteur de Géronimo et Max et Zoé, Nicoby et Romain Hugault, le dessinateur italien Silvio Camboni, le Belge François Walthéry, dessinateur du personnage de Natacha, et l'Écossais Tom Gauld, dont les dessins et bandes dessinées sont publiés par l'éditeur montréalais Drawn and Quarterly, se greffent également à la programmation.

Ambassadrices

Cette année, les ambassadrices du festival ne seront toutefois pas des dessinateurs ou des scénaristes de bandes dessinées, mais bien des comédiennes : Anne-Élisabeth Bossé, qu'on a pu voir à la télé dans Série noire et au cinéma dans Les amours imaginaires, et Lise Castonguay, qui a joué dans Triptyque et Le polygraphe de Robert Lepage.

L'organisation les a choisies parce qu'elles prendront part au spectacle Parole de planches au Théâtre Petit Champlain, une idée originale de Jean-Philippe Bergeron, créateur de la bande dessinée Bulle, qui consiste en une mise en lecture théâtrale de scénarios d'albums de bande dessinée emblématiques et émergents.

Parmi les autres artistes québécois qui seront sur place, on note Michel Rabagliati, Michel Falardeau, Iris Boudreau-Jeanneau, Jean-François «Djief» Bergeron et Sylvie-Anne «Zviane» Ménard.

Des artistes connus dans d'autres domaines ayant touché à la bande dessinée au cours des dernières années participeront aussi au festival, notamment la romancière India Desjardins, qui a scénarisé la BD La célibataire illustrée par Magalie Foutrier, l'écrivain Patrick Senécal, qui a lancé Sale Canal! avec le dessinateur Tristan Demers, et l'humoriste Yves P. Pelletier, membre de Rock et Belles Oreilles, qui a créé Valentin avec le dessinateur Pascal Girard et Le pouvoir de l'amour et autres vaines romances en collaboration avec Iris.

Quelques auteurs profiteront également de l'occasion pour faire une résidence à Québec, notamment Jean-Luc Cornette qui sera présent en avril et mai, Joub et Nicoby, qui passeront deux semaines à Québec et produiront des planches sur leur expérience, et Mr. Kern, qui sera dans la capitale en mars et avril.

Un sobre hommage à Charlie Hebdo

Trois mois après les attentats qui ont marqué le monde de la bande dessinée et de la caricature dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec se limitera à un hommage sobre au journal satyrique français.

«Il n'y aura qu'une exposition sur la murale vidéo de la bibliothèque Monique-Corriveau. Nous ne voulions pas nous en servir comme axe de marketing et que ça devienne le focus de l'événement», a confié le directeur général Thomas-Louis Côté, qui avait toutefois tendu une perche au dessinateur Julien Berjeaut, alias Jul, collaborateur à Charlie Hebdo.

«Les gens de Charlie Hebdo sont hyper sollicités ces temps-ci et je dois aussi avouer que, quand tout ça s'est produit, notre programmation était déjà presque toute complétée», ajoute Côté, qui ne ferme cependant pas la porte à une activité autour du célèbre hebdomadaire français en 2016.

«Ce sera plus facile de discuter de la tragédie un an plus tard et il sera aussi intéressant de voir ce qui restera du mouvement "Je suis Charlie" avec un peu de recul», conclut-il. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer