L'écrivaine P.D. James est décédée à 94 ans

P.D. James à sa demeure de Londres en... (Archives AFP)

Agrandir

P.D. James à sa demeure de Londres en janvier 2001

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Londres

L'écrivaine britannique P.D. James, connue pour ses romans policiers, est décédée à l'âge de 94 ans.

La romancière avait réussi à moderniser l'histoire de détective classique et avait toujours refusé d'accepter que le polar soit perçu comme de la littérature de second ordre.

P.D. James est surtout connue pour son personnage du détective sensible de Scotland Yard Adam Dalgliesh. Mais son imagination était sans limites et lui avait permis d'insérer un meurtre dans l'univers de Jane Austen dans Death Comes to Pemberley (La mort s'invite à Pemberley) et de créer un futur dystopique dans The Children of Men (Les fils de l'homme).

En 2006, l'écrivaine avait confié à l'Associated Press qu'elle était attirée par le roman policier parce «qu'ils nous en disent davantage (...) sur les moeurs sociales de l'époque dans laquelle ils se situent que la littérature plus prestigieuse».

La maison d'édition Faber and Faber a précisé que P.D. James était morte paisiblement jeudi, dans son domicile d'Oxford, dans le sud de l'Angleterre.

L'éditeur, qui publiait les oeuvres de l'auteur depuis plus de 50 ans, a déclaré par communiqué que celle-ci «a été si remarquable dans tous les aspects de sa vie, une inspiration et une bonne amie pour tous».

Les livres de P.D. James se sont vendus en millions d'exemplaires à travers le monde, et plusieurs d'entre eux ont aussi connu du succès dans une adaptation télévisuelle.

La romancière A.S. Byatt estime que le réalisme de l'écriture de P.D. James était l'une de ses forces.

«Lorsque des personnages mourraient dans ses livres, la vie des autres personnages changeait, comme elle le ferait dans la vraie vie», a raconté Byatt à la BBC.

«Phyllis (James) travaillait avec des vrais gens de qui elle se préoccupait vraiment. Le monde sera moins bien sans elle.»

Biographie

Phyllis Dorothy James est née à Oxford, le 3 août 1920. Son père était percepteur d'impôts et n'avait pas assez d'argent pour lui permettre de faire des études supérieures, ce qu'elle a toujours regretté.

Même enfant, a-t-elle affirmé, elle avait toujours été intéressée par la mort. Petite, lorsque quelqu'un lui lisait «Humpty Dumpty», elle demandait toujours si le personnage était tombé ou si on l'avait poussé.

Elle n'a cependant pas commencé à écrire ses propres polars avant d'avoir presque 40 ans. Elle n'écrivait alors que tôt le matin avant de se rendre à son emploi de fonctionnaire qui lui permettait de subvenir aux besoins de sa famille. Son mari, Connor Bantry White, était revenu de la Deuxième Guerre mondiale affaibli mentalement et l'est resté jusqu'à sa mort en 1964.

«C'était un début tardif pour quelqu'un qui savait depuis l'enfance qu'elle voulait être romancière, et aujourd'hui, je ne peux que regretter toutes ces années perdues», a écrit P.D. James dans une autobiographie parue en 1999.

Son premier roman, Cover Her Face (À visage couvert), a été publié en 1962 et a obtenu un succès critique immédiat. Mais c'est en 1980, avec la publication de son huitième livre, Innocent Blood (La meurtrière), que son succès a pris une ampleur internationale.

«Le lundi, je vaquais à mes occupations comme d'habitude, et arrivée au vendredi, j'étais millionnaire», a-t-elle déclaré.

En plus de ses polars, l'écrivaine a également touché à d'autres genres. Son roman de science-fiction paru en 1992, The Children of Men, racontant un avenir où l'humanité devient infertile, a été porté au cinéma en 2006 par Alfonso Cuaron.

En 2013, elle a publié Death Comes to Pemberley, insérant un meurtre dans l'univers de Pride and Prejudice (Orgueil et préjugés) de Jane Austen.

L'écrivaine laisse dans le deuil deux filles et plusieurs petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer