Festival du Jamais Lu: bed-in festif au Périscope

Édith Patenaude, Marcelle Dubois, directrice générale du Jamais Lu,... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Édith Patenaude, Marcelle Dubois, directrice générale du Jamais Lu, et Noémie O'Farrell ont tracé les grandes lignes de l'édition 100 % Québec, qui se tiendra pour la première fois en un seul lieu, le Périscope, du 4 au 6 décembre.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Pour souligner sa première programmation comme directrice artistique du festival du Jamais Lu de Québec, Édith Patenaude a décidé d'organiser rien de moins qu'un bed-in, en ces temps d'austérité «où il faut créer des bougies d'allumage», plaide-t-elle. Le théâtre Périscope se transformera ainsi en une immense chambre, avec en son centre un lit, qui sera occupé sans arrêt par les auteurs de la nouvelle génération.

C'est la quatrième année que la ville de Québec a sa propre antenne du festival de mises en lecture théâtrales de textes inédits, né à Montréal il y a 14 ans. En prenant la relève d'Anne-Marie Olivier à la tête de l'évènement, la comédienne, metteure en scène et auteure Édith Patenaude a décrété que ce serait «l'année de l'occupation du territoire». L'édition 100 % Québec se tiendra pour la première fois en un seul lieu, le Périscope, du 4 au 6 décembre.

Une révolte douce

Le thème et le concept du bed-in ont été choisis pour proposer une révolte douce. «Un bed-in est un mouvement immobile de résistance qui prend toute sa force dans la durée et la patience, comme le geste d'écrire», a expliqué Édith Patenaude, jeudi, en conférence de presse.

Le festival se mettra en branle le jeudi 4 décembre, à 17h, avec une discussion philosophique animée par Anne-Marie Olivier et Claudiane Ruelland autour de la question «Contre quoi faut-il se révolter en 2014?». Dès 19h, les curieux pourront entendre des fragments de textes en construction de cinq auteurs: une mise en bouche, en quelque sorte.

Le lendemain, à 9h45, une première incursion du Jamais Lu dans l'univers du théâtre jeunesse permettra à des élèves du primaire de découvrir un texte de Laurie-Ève Gagnon. À 20h, le véritable bed-in, sous le thème La résistance pacifique des mots, permettra d'entendre des textes de Samuel Corbeil, Maryse Lapierre, Marianne Marceau, Noémie O'Farrell, Édith Patenaude et même Sol Zanetti, qui se commet pour la première fois à la fiction. Le rappeur Webster et la DJ Marilyn Laflamme seront aussi de la partie.

Le clou de ces 48 heures de lectures se tiendra samedi, dès 13h, avec deux lectures intégrales, l'une d'un texte de Thomas Gionet-Lavigne, sur les traces de Saint-Denys Garneau, et l'autre d'une oeuvre de Patric Saucier, Le pays brûlé. Pour plus d'informations: jamaislu.com ou 418 529-2183.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer